Spécial Orientation professionnelle / Édition 4

La sophrologie, pour aider la personne à trouver son bien-être

Les champs d’application de la sophrologie sont très divers. Photo DR

02/04/2019

Le métier de sophrologue est en plein essor depuis plusieurs années. Cette « médecine douce », qui mêle relaxation et méditation, combinées au renforcement de la structure positive de l’individu, n’a eu de cesse

de faire des émules.

La sophrologie (ou relaxation dynamique) fait partie ainsi de ces nouveaux métiers qui émergent dans le monde. Elle s’impose de plus en plus comme une évidence de la vie moderne. Elle peut accompagner la vie personnelle de chacun, comme elle peut aussi être précieuse dans la vie professionnelle. C’est un domaine qui explore la conscience humaine, incluant un ensemble de techniques de relaxation, de respiration et de visualisation. Elle vise à trouver un équilibre entre nos émotions, nos cognitions (pensées, connaissances, croyances) et nos comportements.

Les champs d’application de la sophrologie sont ainsi très divers : gestion des troubles du comportement alimentaire, des troubles du sommeil, du stress, des émotions et de la douleur ; soulagement des angoisses, de certaines phobies (TOC, panique) ; renforcement de la concentration et de la capacité de mémorisation ; sevrage du tabagisme ou d’autres dépendances ; préparation mentale aux examens ; aide à l’accompagnement face à certaines situations (deuil, traitement médical, accouchement…) ou aux difficultés comportementales ou scolaires… La sophrologie favorise également la détente physique du patient, contribue à son épanouissement personnel, l’amène à retrouver confiance en lui en renforçant la pensée positive dans son corps et son esprit.

Formation

L’Académie de sophrologie en France est l’école de formation au métier de sophrologue. Cette profession est enseignée dans toute la spécificité d’une nouvelle discipline d’action rapide. La formation n’est pas simplement une étape qui permet de bénéficier d’une légitimité professionnelle.

Elle est surtout indispensable pour assurer l’apprentissage du métier. L’acquisition des compétences et de la posture professionnelles ne peut se faire qu’à travers un processus pédagogique rigoureux alliant aspects théoriques et mise en pratique des acquis, le tout encadré par des professionnels du domaine.

Qualités requises

Pour réussir dans ce métier, il faut être attentif aux besoins et aux attentes des patients afin de définir précisément le programme à mettre en œuvre. Les cours de sophrologie se déroulant souvent en groupe, il est nécessaire de disposer d’un certain talent d’animation et d’un sens créatif suffisamment développé pour organiser des séances attractives. Il est indispensable également de faire preuve d’une grande empathie, d’une extrême générosité et, surtout, d’un solide sens de la persuasion.

Débouchés

L’activité professionnelle de sophrologie s’exerce majoritairement dans un cadre indépendant, que ce soit au sein d’un cabinet individuel ou d’un centre de sophrologie. Mais il est également possible d’envisager son exercice dans de nombreuses structures susceptibles d’embaucher des sophrologues : entreprises, associations, secteur de la petite enfance, milieu socio-éducatif, maisons de retraite, formation professionnelle, centre de thalassothérapie...

Situation du métier

La sophrologie est un secteur d’activité en pleine expansion, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, la société se penche aujourd’hui davantage sur la notion de bien-être et laisse donc une place plus importante aux disciplines dites « douces » comme la sophrologie.


Lire notre spécial Orientation professionnelle ici

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants