X

À La Une

Un Libano-Canadien arrêté pour espionnage au profit d'Israël

Liban

Le suspect, F. J., 41 ans, a avoué avoir été chargé de recruter des Libanais afin d'infiltrer les milieux du Hezbollah et de collecter des renseignements au profit d'Israël, notamment au sujet du pilote israélien Ron Arad.

OLJ
19/03/2019

Un Libano-Canadien accusé d'espionnage au profit d'Israël a été arrêté par la Sûreté générale libanaise. Israël et le Liban sont techniquement en état de guerre et des incidents ont parfois lieu le long de la ligne de cessez-le-feu entre les deux pays.

"Dans le cadre de la poursuite des opérations pour lutter contre l'espionnage israélien, la direction de la Sûreté générale a arrêté un Libano-Canadien", a déclaré dans un communiqué la Sûreté générale libanaise. Aucune précision n'a été donnée sur le lieu ou la date de son arrestation.

L'individu, F. J., 41 ans, a été arrêté sur ordre du parquet général militaire. Durant son interrogatoire, il a "reconnu avoir été recruté en 2013 par N. J., un autre Libanais en cavale, qui travaille pour le compte d'Israël en tant que chef de la cellule d'espionnage 504 des services de renseignements israéliens", selon la SG. 

Le suspect a également "avoué avoir été chargé de recruter des Libanais afin d'infiltrer les milieux du Hezbollah et de récolter des renseignements au profit d'Israël, notamment au sujet du pilote israélien Ron Arad", l’aviateur dont l’appareil avait été abattu au Liban-Sud en 1986, et qui est porté disparu depuis. Certains responsables israéliens ont affirmé par le passé que Ron Arad est mort en captivité, alors que d'autres maintiennent qu'il est en vie.
Selon la SG, le Libano-Canadien avait également été chargé de mettre en place les conditions nécessaires pour une infiltration en Israël depuis le Liban.

Le suspect a été déféré devant la justice. Les forces de l'ordre sont à la recherche d'autres individus impliqués dans cette affaire.


Une guerre destructrice avait opposé en 2006 l'Etat hébreu au Hezbollah, la plus puissante formation armée au Liban. Le conflit de 33 jours avait entraîné la mort de 1.200 personnes au Liban, pour la plupart des civils, et 160 Israéliens, en grande majorité des soldats. Le Hezbollah, qui a une présence importante dans le sud du Liban frontalier d'Israël, est financé et armé par l'Iran, ennemi de l'Etat hébreu.

Entre avril 2009 et 2014, les autorités libanaises ont emprisonné plus de 100 personnes accusées d'espionnage pour le compte d'Israël, dont une majorité d'employés de l'armée ou des services de télécommunication. Les arrestations ont été moins fréquentes ces derniers temps.


Lire aussi
Femmes du Mossad au Liban : retour sur les histoires les plus connues

L'armée israélienne aide un Libanais à traverser la frontière vers l'Etat hébreu

Le plan "révolutionnaire" d'un ancien chef du Mossad pour vaincre le Hezbollah...

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA VERITE

Le suspect, F. J., 41 ans, a avoué avoir été chargé de recruter des Libanais afin d'infiltrer les milieux du Hezbollah et de collecter des renseignements au profit d'Israël, notamment au sujet du pilote israélien Ron Arad.

SI LA RAISON EST VRAIE ( COLLECTER DES INFORMATIONS SUR LE SORT DU PILOTE ) ET CELA N'EST PAS CERTAIN PEUT ETRE ON NE PEUT QU'AVOIR UN SENTIMENT POSITIF A L'ENCONTRE D'UN PAYS QUI RECHERCHE ENCORE UN DES LEURS ( DRUZE ET ISRAELIEN ) PLUS DE 30 ANS APRES SA DISPARITION SI JE NE ME TROMPE.
AH SI LE LIBAN CHERCHAIT AVEC AUTANT D'ASSIDUITER LES KIDNAPPES LIBANAIS DE L'ERE SYRIENNE ON POURRAIT ETRE FIER MAIS MALHEUREUSEMENT MEME APRES LE DEPART DES SYRIENS DU LIBAN RIEN N'A ETE FAIT POUR CELA
L'OBJECTIVITE M'OBLIGE A FELICITER MEME UN ENNEMI SI IL FAIT MIEUX QUE NOUS ET MALHEUREUSEMENT A DIRE TOUTE MA HONTE AUX POLITICIENS LIBANAIS QUI NE FONT RIEN POUR LE SORT DE LEURS CITOYENS CONNAISSANT TRES BIEN OU ILS SONT ( SI ENCORE VIVANT ,OU SINON AU MOINS RAMENER LES CORPS POUR FERMER LE DEUIL DES FAMILLES )
AVANT MEMEB LE RETOUR DES REFUGIES CE DEVRAIT ETRE LA PRIORITE DU GOUVERNEMENTDONC
AU TRAVAIL RAMENEZ LES.

Eleni Caridopoulou

Je me demande si ce n'est pas le contraire?

Tina Chamoun

C'était donc lui la taupe dans les fameux tunnels. Lol

DAMMOUS Hanna

Comme si Israël a besoin d'un service d’espionnage, elle sait déjà tout dans un environnement ou tout s’achète.

BOSS QUI BOSSE

Ouf.... pour une fois le hezb libanais de la resistance est presenté comme victime de lusurpie.

Un tournant.

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Algérie, Irak, Liban : la question du compromis

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants