X

Technologies

De nouvelles fonctions discrètes dans la prochaine mise à jour de Windows 10

SYSTÈMES D’EXPLOITATION

Attendue pour le mois d’avril, la prochaine mise à jour de Windows 10 apportera quelques améliorations discrètes, mais bienvenues.

OLJ
09/03/2019

Alors que la version 1809 de Windows 10 peine toujours à se déployer – selon un rapport de la société AdDuplex, elle ne serait installée que sur 21 % des PC –, Microsoft peaufine la mise à jour suivante. Baptisée 1903 – 19 pour l’année, 03 pour le mois de finalisation –, elle devrait logiquement commencer à être diffusée en avril, du moins si elle ne rencontre pas les problèmes de la précédente qui ont causé un retard de plusieurs mois.

Si la mise à jour 1903 ne constituera pas une révolution, elle comportera diverses petites nouveautés, dont certaines très intéressantes. La plus connue concerne la fonction de stockage réservé. De fait, Windows se réservera d’emblée un espace spécial sur le disque dur (ou le SSD) pour stocker ses propres mises à jour, des fichiers temporaires et le cache système, de façon à ne jamais être bloqué par un manque de place et à pouvoir faire du ménage automatiquement en effaçant les éléments inutiles ou obsolètes chaque fois que cela sera nécessaire. Une idée astucieuse, qui ne devrait amputer l’espace disque que de quelques gigaoctets. En fait, la taille exacte sera proportionnelle à l’espace global, avec une limite.

Toujours au chapitre installation, la fonction d’heures d’activité va s’améliorer. Déjà disponible dans les versions récentes de Windows 10, cette fonction permet de définir des créneaux horaires « protégés » pendant lesquelles le système ne peut pas redémarrer intempestivement pour installer des mises à jour. L’ennui, c’est qu’il faut les choisir manuellement. Dans la version 1903, Windows saura déterminer automatiquement ces plages horaires. Plus anecdotique on pourra désormais synchroniser manuellement l’horloge du système avec un serveur de temps. Pour en finir avec les notions temporelles, Windows 10 proposera une option de présentation des heures et des dates plus conviviale et plus contextuelle dans l’explorateur de fichiers. Par exemple, au lieu d’afficher « 01/03/2019 11:35 », il indiquera tout simplement « il y a 2 heures », à la manière des publications de Facebook.

Dans un registre plus pratique, il sera plus facile de régler la luminosité de l’écran, via un curseur accessible directement depuis la barre des tâches, à la manière du bouton pour le réseau et le Wi-Fi. De même, il sera plus simple d’insérer des symboles (tirets, flèches, etc.) dans un texte, grâce au panneau des émojis (accessible via le raccourci Windows +.) où on pourra les chercher et les sélectionner. Enfin, côté décoration, il sera possible de changer la couleur du pointeur pour une teinte personnalisée. Un détail, certes, mais qui fera plaisir à beaucoup.

Les utilisateurs plus « sérieux » n’ont pas été oubliés. Ils pourront notamment définir une adresse IP statique pour le port Ethernet, comme ils pouvaient le faire avec le Wi-Fi. Ils disposeront par ailleurs d’une nouvelle option permettant d’ouvrir par défaut le Gestionnaire des tâches sur l’onglet de leur choix. Et ils pourront renommer dans l’Explorateur les fichiers sans extension dont le nom commence par un point, comme les fichiers de configuration .htaccess utilisés pour le web.

Bref, rien de renversant, mais des petits plus qui amélioreront le quotidien de certains.

Un Windows Lite en préparation

Sur un tout autre plan, Microsoft prévoirait de lancer une version ultralégère de Windows pour la fin de l’année. Windows Lite devrait concurrencer Chrome OS en équipant les prochains modèles d’appareils portables à double écran dont la sortie est prévue en 2019.

Un article publié dans le magazine spécialisé The Verge confirme les premiers indices sur le projet Windows Lite apparus début décembre. Cette version allégée se baserait sur la structure et l’interface de l’OS « classique » de Microsoft, mais avec des fonctions limitées.

Cela fait plusieurs années que Microsoft veut reprendre des parts de marché à Chrome OS, qui surfe sur le succès des ChromeBooks, notamment aux États-Unis, dans les milieux scolaires et universitaires. Pour cela, l’entreprise doit être capable de proposer un système d’exploitation ultraléger. Une première tentative avait été lancée avec Windows 10 S puis Windows 10 Mode S dès 2017. Mais cette version qui ne gérait que les applications téléchargées sur le Windows Store n’a jamais réussi à trouver sa place sur le marché des appareils mobiles.

Cette fois, Windows Lite pourrait adopter une stratégie différente. En proposant un OS beaucoup plus basique, mais aussi plus évolutif, le système d’exploitation pourrait convaincre les fabricants d’équiper dès cette année des modèles de smartphones à double écran ou de tablettes à écran pliable.

Sources : rédaction et web

À la une

Retour à la page "Technologies"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué