Rechercher
Rechercher

À La Une - repère

Les principaux scandales de pédophilie dans l'Eglise catholique

Un sommet inédit s'est tenu la semaine dernière au Vatican sur la pédophilie, au terme duquel le pape François a promis "une lutte à tous les niveaux" contre les agressions sexuelles de mineurs perpétrées par des membres du clergé.

Vue sur la Basilique de Saint-Pierre au Vatican, le 26 février 2019. AFP / Alberto PIZZOLI

L'Eglise catholique est minée par une vague de scandales de pédophilie, à l'image de celui impliquant le cardinal australien George Pell, numéro trois du Vatican, reconnu coupable d'agression sexuelle sur mineur. Un sommet inédit s'est tenu la semaine dernière au Vatican sur la pédophilie, au terme duquel le pape François a promis "une lutte à tous les niveaux" contre les agressions sexuelles de mineurs perpétrées par des membres du clergé.

Etats-Unis
Le pape François a défroqué à la mi-février l'ex-cardinal américain Theodore McCarrick, 88 ans, accusé d'abus sexuels il y a près d'un demi-siècle. C'est la première fois qu'un cardinal est "réduit à l'état laïc" pour de tels motifs.

En août, une enquête des services du procureur de Pennsylvanie a mis au jour des sévices sexuels, couverts par l'église catholique de cet Etat, perpétrés par plus de 300 "prêtres prédateurs" contre au moins mille enfants.

Dans les années 2000, selon une vaste enquête du Boston Globe, la hiérarchie de ce diocèse et en particulier l'ex-archevêque Bernard Law, a systématiquement couvert des sévices sexuels commis par quelque 90 prêtres, des décennies durant. Réfugié au Vatican après avoir démissionné de l'archevêché de Boston fin 2002, Bernard Law est mort en 2017.

L'Eglise américaine a reçu entre 1950 et 2013 des plaintes d'environ 17.000 victimes de sévices sexuels commis par quelque 6.400 membres du clergé entre 1950 à 1980, selon le site bishop-accountability.org.



(Lire aussi : Pédophilie : après le sommet, l'Eglise pressée d'appliquer ses bonnes résolutions)



Chili
Au Chili, des enquêtes sont à ce jour ouvertes contre 167 personnes, dont sept évêques et 96 prêtres, pour des agressions sexuelles au sein du clergé depuis les années 1960. Au total, le nombre des victimes de ces affaires en cours s'élève à 178, dont 79 mineurs au moment des faits.

Lors de son voyage au Chili en janvier 2018, le pape François avait maladroitement défendu l'évêque chilien Juan Barros, soupçonné d'avoir tu les crimes d'un vieux prêtre pédophile. Il a ensuite fait machine arrière et invité à Rome certaines des victimes et convoqué l'ensemble des évêques chiliens. Ces derniers avaient présenté leur démission en bloc après la rencontre. Sept d'entre elles, dont celle de Mgr Barros, ont à ce jour été acceptées par le souverain pontife.

En octobre, la justice chilienne a ordonné à l'Eglise de verser des indemnités de 450 millions de pesos, soit 671.000 dollars, à trois victimes d'abus sexuels commis par un ancien prêtre.



(Lire aussi : Un cardinal admet la destruction de dossiers sur des cas d'abus sexuels)



Australie
Le tribunal de Melbourne a déclaré le cardinal George Pell, 77 ans, coupable d'un chef d'agression sexuelle et de quatre chefs d'attentat à la pudeur contre deux enfants de chœur alors âgés de 12 et 13 ans, dans les années 1990. Ce verdict a été rendu le 11 décembre par un tribunal australien mais n'a été rendu public que mardi pour des raisons légales. La peine à laquelle le cardinal sera condamné n'a pas été fixée.

Le 30 juillet, le pape François a accepté la démission de l'archevêque d'Adélaïde Philip Wilson, condamné à un an de privation de liberté pour avoir dissimulé les sévices infligés dans les années 1970 par Jim Fletcher, un prêtre pédophile notoire.


Allemagne
Depuis 2010, des centaines de cas de sévices sexuels subis par des mineurs dans des institutions religieuses ont été révélés, notamment dans le très huppé collège Canisius à Berlin.

Le 18 juillet 2017, un rapport d'enquête révèle qu'au moins 547 enfants du choeur catholique de Ratisbonne auraient été victimes de sévices, dont des viols, entre 1945 et le début des années 1990.

En septembre 2018, une enquête d'un consortium de chercheurs universitaires a révélé qu'au moins 3.677 enfants, en majorité des garçons de moins de 13 ans, ont été victimes d'abus sexuels entre 1946 et 2014 commis par 1.670 religieux. La plupart n'ont jamais été punis pour leurs actes.



Irlande
Dans les années 2000, des allégations de sévices sexuels infligés depuis des décennies à 14.500 enfants ont mis en cause des institutions de l'Eglise. Plusieurs évêques et prêtres, accusés d'avoir couvert ces agissements, ont été sanctionnés.

Lors de son voyage en Irlande fin août 2018, le pape a notamment rencontré une victime du prêtre catholique Tony Walsh, qui a fait subir des sévices sexuels à des enfants durant près de deux décennies avant d'être défroqué et emprisonné.


France
Le 7 mars prochain, le tribunal correctionnel de Lyon rendra sa décision dans le procès contre le cardinal Philippe Barbarin et cinq anciens membres du diocèse de Lyon, jugés pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs qu'aurait commises le père Bernard Preynat, en attente de son procès, sur quelque 70 jeunes scouts entre 1986 et 1991. Ce scandale est au cœur du film "Grâce à Dieu", de François Ozon, prix du Jury du dernier festival de Berlin.



Lire aussi

Pédophilie : le constat cinglant de l'Eglise sur ses démons

L'horreur des abus sexuels racontée par des victimes aux évêques

Agressions sexuelles : les exigences très concrètes des victimes de l’Église

Le représentant du pape en France visé par une enquête pour "agressions sexuelles"

Le pape François inquiet qu'une "mode" de l'homosexualité gagne l'Eglise



L'Eglise catholique est minée par une vague de scandales de pédophilie, à l'image de celui impliquant le cardinal australien George Pell, numéro trois du Vatican, reconnu coupable d'agression sexuelle sur mineur. Un sommet inédit s'est tenu la semaine dernière au Vatican sur la pédophilie, au terme duquel le pape François a promis "une lutte à tous les niveaux" contre les agressions...
commentaires (3)

(Matthieu 23) (25) Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au-dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance. (26) Pharisien aveugle ! nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.

Eddy

14 h 24, le 13 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • (Matthieu 23) (25) Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au-dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance. (26) Pharisien aveugle ! nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.

    Eddy

    14 h 24, le 13 mars 2019

  • J,SI HONTE DE DIRE LE MOT... B !

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 35, le 27 février 2019

  • oh mon Dieu..........dans quel monde vit-on?

    Rhéa m

    09 h 39, le 27 février 2019

Retour en haut