Rechercher
Rechercher

Économie - Investissements

CEDRE : la Banque mondiale poursuit ses consultations avec les responsables libanais

Le directeur régional de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, s’est entretenu hier avec le président du Parlement, Nabih Berry, ainsi que le nouveau ministre de l’Économie et du Commerce, Mansour Bteich, pour faire le point sur les différents projets d’investissement soutenus par l’organisation de Bretton Woods.

L’avancée des réformes que le pays s’est engagé à lancer lors de la conférence de Paris (CEDRE) en avril dernier, et qui conditionne le déblocage de plus de 11 milliards d’aides de prêts et de dons promis par ses soutiens, et l’adoption d’un programme national préparé par la Banque mondiale et doté de 400 millions de dollars pour renforcer la création d’emplois dans le pays ont notamment été abordées.

La Banque mondiale fait partie des gros contributeurs de la CEDRE, avec un engagement de pas moins de 4 milliards de dollars qui doit contribuer à financer un plan de réhabilitation et de modernisation des infrastructures du pays (Capital Investment Plan, CIP). Le blocage du processus de formation du gouvernement entre mai 2018 et janvier dernier a retardé la mise en œuvre de ces engagements, obligeant plusieurs cadres de la Banque mondiale, dont M. Jha, à relancer les responsables libanais.

Le suivi de CEDRE a fait notamment l’objet d’une réunion lundi entre le Premier ministre, Saad Hariri, et les représentants des fonds et institutions financières arabes et internationaux qui ont participé à la CEDRE.



Le directeur régional de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, s’est entretenu hier avec le président du Parlement, Nabih Berry, ainsi que le nouveau ministre de l’Économie et du Commerce, Mansour Bteich, pour faire le point sur les différents projets d’investissement soutenus par l’organisation de Bretton Woods.L’avancée des réformes que le pays s’est...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut