Moyen Orient et Monde

Un Pakistanais derrière l’attentat-suicide contre les pasdaran, selon Téhéran

Iran
OLJ
20/02/2019

L’attentat-suicide ayant tué 27 membres des gardiens de la révolution la semaine dernière a été commis par un Pakistanais, a affirmé hier cette armée d’élite iranienne dans un communiqué diffusé sur son site Sepah News. « Le kamikaze s’appelait Hafez Mohammad-Ali et venait du Pakistan », a déclaré le général Mohammad Pakpour, commandant de la force terrestre des gardiens, en marge d’une cérémonie à Téhéran en hommage aux victimes de l’attaque. L’attaque à la voiture piégée a visé le 13 février un bus des gardiens de la révolution (pasdaran), dans la province du Sistan-Baloutchistan (Sud-Est), frontalière du Pakistan. L’attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Jaïch al-adel (Armée de la justice), formé en 2012 par d’ex-membres d’une organisation sunnite extrémiste ayant mené une rébellion au Sistan-Baloutchistan jusqu’en 2010 et considéré comme « terroriste » par Téhéran. Téhéran avait accusé samedi l’armée et les renseignements pakistanais de soutenir ce groupe.


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants