Moyen Orient et Monde

Un Pakistanais derrière l’attentat-suicide contre les pasdaran, selon Téhéran

Iran
OLJ
20/02/2019

L’attentat-suicide ayant tué 27 membres des gardiens de la révolution la semaine dernière a été commis par un Pakistanais, a affirmé hier cette armée d’élite iranienne dans un communiqué diffusé sur son site Sepah News. « Le kamikaze s’appelait Hafez Mohammad-Ali et venait du Pakistan », a déclaré le général Mohammad Pakpour, commandant de la force terrestre des gardiens, en marge d’une cérémonie à Téhéran en hommage aux victimes de l’attaque. L’attaque à la voiture piégée a visé le 13 février un bus des gardiens de la révolution (pasdaran), dans la province du Sistan-Baloutchistan (Sud-Est), frontalière du Pakistan. L’attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Jaïch al-adel (Armée de la justice), formé en 2012 par d’ex-membres d’une organisation sunnite extrémiste ayant mené une rébellion au Sistan-Baloutchistan jusqu’en 2010 et considéré comme « terroriste » par Téhéran. Téhéran avait accusé samedi l’armée et les renseignements pakistanais de soutenir ce groupe.


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué