Moyen Orient et Monde

Plusieurs centaines de gilets jaunes à Paris, pour les trois mois du mouvement

Quelque 300 gilets jaunes ont défilé hier à Paris, trois mois jour pour jour après le début de cette contestation sociale pour laquelle le soutien dans l’opinion publique est en baisse, a constaté une journaliste de l’AFP. Réunis durant la matinée près de la place de l’Étoile, les manifestants ont ensuite quitté l’avenue des Champs-Élysées pour rallier le Champ-de-Mars dans l’après-midi. Mobilisée lors de la première journée d’action le 17 novembre, Martine Bonfilloup, 55 ans, est venue hier « montrer que le mouvement ne s’essouffle pas ». « Vous avez vu que l’essence a réaugmenté ? La classe moyenne, on est taxés au maximum », affirme-t-elle.

Ce mouvement inédit, né sur les réseaux sociaux de la contestation de la hausse de la fiscalité sur les carburants, a essaimé dans toute la France et poussé le gouvernement à des mesures sociales et au lancement d’un grand débat national. Les gilets jaunes, qui ont manifesté tous les samedis à travers le pays depuis mi-novembre et occupé des ronds-points, contestent la politique fiscale et sociale du gouvernement, réclament plus de pouvoir d’achat et appellent, pour certains, à la démission du président Emmanuel Macron. Une majorité de Français (52 %, +15 points) estiment que les gilets jaunes « doivent maintenant cesser leur mouvement et leurs actions », selon un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche.

Samedi, le rassemblement s’est déroulé sans incidents majeurs à Paris, mais a été marqué par des heurts à Toulouse et à Bordeaux, deux autres places fortes de la contestation dans le sud-ouest du pays. À Lyon (Est), une violente attaque d’un fourgon de police samedi lors d’une manifestation de gilets jaunes, filmée depuis le véhicule, a été vivement condamnée par les autorités françaises.

Depuis le 17 novembre, ces événements ont fait onze morts, pour la plupart lors d’accidents à des barrages, et au moins 1 700 blessés chez les gilets jaunes – certains gravement – et un millier du côté des forces de l’ordre.


Quelque 300 gilets jaunes ont défilé hier à Paris, trois mois jour pour jour après le début de cette contestation sociale pour laquelle le soutien dans l’opinion publique est en baisse, a constaté une journaliste de l’AFP. Réunis durant la matinée près de la place de l’Étoile, les manifestants ont ensuite quitté l’avenue des Champs-Élysées pour rallier le Champ-de-Mars...

commentaires (0)

Commentaires (0)