Le billet de Gaby NASR

Zéro absolu

Billet
Gaby NASR | OLJ
25/01/2019

Un grand merci bien mérité à nos pointures politiques, qui nous permettent toujours de passer du bon temps. Entre les poncifs niais et autosatisfaits ayant suivi un sommet arabe de sous-fifres et les bisbilles mesquines pour ramener les baassistes d’à côté au cœur de la ménagerie, ils se retrouvent à pédaler à nouveau dans la semoule d’un gouvernement en éternel devenir.

Bref, après le rien, voici le néant interstellaire, le zéro absolu : 273° Kelvin au compteur. C’est ce qui s’appelle une semaine glaciaire, à peine réchauffée par l’agitation du Basileus qui suggère, calculette en main, la multiplication des ministres potiches, ce qui lui permettra de parader aux futures réunions gouvernementales.

L’autre volet de l’animation est assuré par les apparatchiks du Parti barbu, tous arborant le même look, puisé sans doute dans le dernier Salon du prêt-à-haranguer masculin du Hezbollah : col ouvert sur un torse aux poils drus, ces derniers servant de soubassement à un visage mal rasé façon cactus.

Pour compléter ce sinistre tableau à faire chouiner dans les chaumières, six misérables députés sunnites prosyriens qui dorment sur le paillasson, attendant que le Grand Dadais du Sérail leur entrouvre l’embrasure d’une porte dérobée et leur assure un bol de soupe et un couvert à sa table ministérielle. Pour lui, il n’est pas question de reculer, mais il pense sérieusement à différer le caractère définitif de la temporalité d’application de sa décision, en y ajoutant la non-suspension de paramètres mineurs. Autrement dit en langage bouseux, il finira par rétropédaler comme d’habitude dès qu’il se prendra une gamelle dans les grandes largeurs.

Pour l’heure, les tractations se poursuivent clopin-clopant avec l’espoir tenace de forcer un accouchement par césarienne de l’équipe ministérielle. On n’ira pas jusqu’à dire que la montagne va accoucher d’une souris, mais elle accouchera certainement d’un petit rat. Pour ce qui est des couleuvres, les Libanais du bas d’en bas se feront une joie de les avaler.

Sacrée classe politique ! Ce n’est pas parce qu’elle n’a jusque-là servi à rien qu’elle ne sera pas capable d’être inutile à l’avenir.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Georges MELKI

"Bref, après le rien, voici le néant interstellaire, le zéro absolu : 273° Kelvin au compteur."
C'est tout ce qu'on vous a appris à Jamhour, en physique, M. Nasr? 273 Kelvin, c'est zéro Celsius...Alors si vous tenez au nombre 273, c'est -273 degrés Celsius!
Bon, mais ce n'est pas ça l'important, le reste de l'article est aussi caustique et rigolo que d'habitude!

L’azuréen

Enfin un peu d’humour ! Mais ce vous dite est la triste réalité.
J’adore l’image du prêt à haranguer masculin du Hezbollah. Vous auriez dû mettre aussi en exergue le fameux port du blouson en cuir et chemise sans cravate....très classe pour des hommes publics !

Wlek Sanferlou

J'adore être à la mode "Salon du prêt-à-haranguer masculin du Hezbollah" ... Comme d'habitude l'humour de Gaby type bistouri bien aiguisé!! Merci!!

LIBAN D'ABORD

EXCELLENT ARTICLE
UNE VRAIE JOIE DE LE LIRE ALORS QU'EN FAIT ON DEVRAIT PLEURER SUR LE SORT DU LIBAN
LES NULLITES AU POUVOIR, NOUS LES AVONS MIS EN MAI SOIT EN VOTANT MAIS SURTOUT EN NE VOTANT PAS

TROLL & PSEUDONYMES

On ne peut pas les jeter tous avec l’eau de bain, mais que peut-on leur dire, quand ils atteignent leur seuil d’incompétence ? La porte, dégagez … quoi ?
C.F.

TROLL & PSEUDONYMES

...""Pour lui, il n’est pas question de reculer, mais il pense sérieusement à différer le caractère définitif de la temporalité d’application de sa décision, en y ajoutant la non-suspension de paramètres mineurs.""

Bien sûr, c’est presque de la physique quantique, et non de la langue de bois, selon le principe : qui n’avance pas, recule. ""La temporalité d’application de sa décision"", Oh là là… que c'est bien dit !

""Sacrée classe politique !""

Quiconque a croisé son chemin avec le dernier de la classe, comme à sa descente d’un train ou d’un avion, dans une de ces capitales étrangères, aura l’agréable surprise de rencontrer, non pas un moins que rien, mais un suffisant qui cherche… ses bagages !
C.F.

Le point

Si certains dorment sur les paillassons il ne faut pas éteindre l'électricité pour ne pas leur marcher dessus, ou bien, il faut éteindre l'électricité, c'est plus écologique.

Tina Chamoun

Très drôle Gaby. Pour apprécier votre humour, faut jouir d'une bonne dose d'auto-dérision, ce qui n'est pas donné à certains (es);)

Gros Gnon

Euh...
Zéro Kelvin (justement). -273 Celcius (ou Centigrade pour les plus anciens)...

Irene Said

Sacré Gaby Nasr,
cette fois vous allez povoquer des bouffées de vapeurs chaudes à certains/es...
Bon week end quand même !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FORMIDABLE COMME A L,HABITUDE GABY NASR ! FALLAIT Y AJOUTER LES ATTRIBUTS D,ABRUTIS, DE M,ENFOUTISTES, D,IGNORANTS, D,INCOMPETENTS ET D,ASSASSINS DU PAYS... ET CE SERAIT NE PAS TOUT DIRE ENCORE !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants