X

Liban

Qui est le mystérieux Américain qui a traversé la frontière israélo-libanaise ?

Liban-Israël

« Comment cet homme a-t-il pu franchir une zone sécurisée 24h/24 par les Israéliens ? » s’est demandé un responsable militaire.

22/01/2019

L’individu de nationalité américaine qui s’était infiltré au Liban à partir du territoire israélien la semaine dernière est actuellement interrogé par les renseignements de l’armée, a-t-on appris hier de source militaire autorisée. Colin Emery a été arrêté jeudi dernier à Tyr, après avoir été repéré dans un magasin de vêtements où il s’était débarrassé de ses habits déchirés après sa longue cavale. Mais qui est ce jeune homme et pourquoi s’est-il introduit au Liban ?

« Tout ce que nous savons pour l’instant, c’est qu’il est américain. Mais nous ne savons pas s’il est juif, comme le prétendent certaines rumeurs. Il est déjà entré plusieurs fois au Liban de manière légale, via l’aéroport », indique le responsable militaire à L’Orient-Le Jour. « Cette histoire est pour le moins étrange et suscite beaucoup d’interrogations. Comment cet homme a-t-il pu traverser une zone sécurisée 24h/24 par les Israéliens ? Sachant également qu’il y a des mines à certains endroits », fait remarquer le responsable qui dit ignorer pour l’instant les motifs de l’entrée de Colin Emery. « Nous attendons les résultats de l’enquête avant de pouvoir nous prononcer », souligne le militaire.

L’homme était activement recherché par les forces de sécurité après être entré au Liban le 15 janvier dernier, à hauteur du village de Aïta el-Chaab, en provenance d’Israël. Il a été appréhendé par une patrouille des services de renseignements de l’armée alors qu’il se cachait dans l’un des quartiers de Tyr. Selon certaines rumeurs, le fugitif portait un uniforme militaire israélien. Une information démentie par le militaire interrogé.


(Lire aussi : Arrestation d’un Américain infiltré au Liban en provenance d’Israël)


Une source bien informée de l'affaire a pour sa part confié à L’OLJ que l’homme est soupçonné d’avoir fui Israël après y avoir commis un crime. « Quand il a sauté au-dessus des fils barbelés, ses vêtements se sont déchirés et il a marché sous la pluie. Il était trempé quand il est arrivé à Aïta el-Chaab. Il avait un sac dans lequel il y avait un petit matelas, un coussin et des sous-vêtements, raconte le journaliste. Il a pu entrer via une route dans une sorte de no man's land dans la vallée Wadi al-Saouda (Vallée noire), qui est assez loin des habitations ».

Une fois arrivé à Aïta el-Chaab, Colin Emery a été appréhendé par deux hommes qui ont vu qu’il était dans un état piteux. Il a profité du fait que l’un d’eux soit parti donner l’alerte pour s’enfuir en abandonnant son sac derrière lui. C’est alors que les villageois ont retrouvé ses papiers d’identité dans le sac. « Le jeune homme a réussi à aller jusqu’à Tyr où il s’est acheté de nouveaux vêtements. Quelqu’un l’a aperçu là-bas et a donné l’alerte », poursuit le journaliste.

« Il est déjà venu plusieurs fois au Liban et il connaît quelques mots d’arabe. Il est vraisemblablement professeur d’anglais en Israël. Tout porte à croire qu’il a traversé la frontière à pied car son passeport ne porte pas de visa libanais récent », indique la source, qui estime que le jeune homme tentait de gagner l’ambassade des États-Unis. L’ambassade américaine était injoignable hier pour commenter l’information. Affaire à suivre.


Lire aussi
Les manœuvres israéliennes et la riposte libanaise, le décryptage de Scarlett HADDAD

A Beyrouth, David Hale s'en prend à la "milice" du Hezbollah

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Chady

Plus de nouvelle?

Sarkis Serge Tateossian

Ce qui me choque, avant même que les autorités donnent leur version après enquête, nous avons des commentaires toutes à charge.

Et s'il s'agissait d'un innocent ? Qui sait ? Une simple supposition.

Allez encore un sourire wyalla mechyi el hal.

Eleni Caridopoulou

Peut etre ce sont les israéliens qui l'ont envoyait?

Irene Said

Un jouet de plus entre les mains des danseurs de tango au Sud Liban...
Irène Saïd

AIGLEPERçANT

Il peut très bien traverser la frontière venant d'israel , à ce moment là c'est israel qui est soit mal préparée soit complice de cet acte , parce que soit disant de chez eux rien ne peut passer en entrant et en sortant , mais du fait qu'il se retrouve chez nous au sud Liban , il n'a aucune chance de pouvoir se balader avec aisance , croyez moi , cette région est HYPER surveillée .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ESPION... CRIMINEL... OU IDIOT ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

L’odeur de l’argent

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants