Défense

Une centaine de cyberattaques par an contre les armées françaises et leur ministère

Les armées françaises et leur ministère de tutelle sont la cible d’une centaine de cyberattaques par an, a affirmé hier la ministre française des Armées Florence Parly en présentant la doctrine française de lutte informatique offensive. « En 2017, ce sont 700 incidents de sécurité, dont une centaine d’attaques, qui ont ciblé les réseaux du ministère. En 2018, ce même nombre a été atteint dès septembre. Ce sont donc plus de deux incidents de sécurité par jour qui ont touché tout autant notre ministère, nos opérations, nos expertises techniques et même un hôpital d’instruction des Armées », a-t-elle détaillé lors d’un discours consacré aux menaces numériques. « Certaines sont le fruit de groupes malveillants. D’autres de hackers isolés. Mais certaines, nous le savons, viennent d’États pour le moins indiscrets, pour le moins décomplexés », a-t-elle dénoncé. « La guerre cyber a commencé et la France doit être prête à y combattre », a-t-elle lancé, en affirmant qu’en cas d’attaque cyber de nos forces, nous nous réservons le droit de riposter «.



Les armées françaises et leur ministère de tutelle sont la cible d’une centaine de cyberattaques par an, a affirmé hier la ministre française des Armées Florence Parly en présentant la doctrine française de lutte informatique offensive. « En 2017, ce sont 700 incidents de sécurité, dont une centaine d’attaques, qui ont ciblé les réseaux du ministère. En 2018, ce même...

commentaires (0)

Commentaires (0)