X

Liban

Qui veut la peau de Farès Souhaid ?

Opposition
M. H. G. | OLJ
03/01/2019

Dans un landernau politique veule, prompt au compromis avec les forces de fait, Farès Souhaid, avec tous ses défauts, a continué à défendre des positions de principe, souvent avec un style tranchant, parfois quelque peu rigide, mais néanmoins sain : comment détruire ce qui a fait l’unité sacro-sainte du printemps de Beyrouth, cet espace transversal et transcommunautaire créateur de souveraineté dans le pays. Cette unité qui a été laminée par les petits compromis à caractère éminemment communautaires et affairistes qui ont débouché sur le compromis présidentiel du 31 octobre 2016.

Aujourd’hui, le Hezbollah à travers une cohorte d’avocats – Hassan Bazzi, Mariam Hamdane et Soha Ismaïl – veut traduire l’ancien député de Kesrouan-Jbeil en justice pour « appel à la paix avec Israël ». C’est l’hôpital qui se fiche de la charité, lorsque l’on connaît les canaux entre le Hezbollah et Israël sans jamais tenir compte de l’État libanais.

La raison ? Un tweet publié le 31 décembre par M. Souhaid dans lequel il ose souhaiter « aux chrétiens de sortir de la peur ». « Vous êtes le sel de la terre et tout ce qui est demandé, c’est de brandir le slogan de la paix, la paix entre les différentes ailes de l’islam, entre les chrétiens et les musulmans, et entre les Arabes et Israël », poursuit-il. « Plus vous contribuerez à façonner la paix et plus les autres auront besoin de vous », dit-il.


(Lire aussi : Souhaid : Je n’ai absolument rien à voir avec la démission de Hariri en novembre dernier)

« Aux sunnites ? Sortez de votre frustration. Vous êtes le nombre, l’étendue et la oumma. Vous n’êtes pas une communauté à la recherche de garanties pour continuer à subsister. Restez attachés à la Constitution, non pas à la recherche de garanties vis-à-vis du système, mais parce que la Constitution souligne la finalité de l’entité libanaise ainsi que son arabité et le sens du vivre-ensemble », poursuit M. Souhaid.

« Aux chiites ? Je souhaite l’humilité. Le Liban a été témoin avant vous de situations similaires à la capacité de puissance du Hezbollah. Elles ont fait naufrage sur les récifs du Liban diversifié. Vous paierez le prix en cas de retournement de la situation dans la région. Retournez à la Constitution. Vous êtes la fierté de ce pays, n’œuvrez pas pour le compte de l’Iran », a-t-il noté.

« Aux druzes, je leur souhaite de résister. C’est vous qui avez créé l’entité libanaise. Restez attachés à votre progressisme au lieu de vous contenter d’obtenir des garanties d’existence. Le Liban a de nouveau besoin de vous », a souligné Farès Souhaid.

« À l’ensemble des Libanais, je souhaite la santé, un avenir plein d’entrain pour les enfants dans la région, ainsi que de la patience pour ceux dont la situation empire. La force, c’est de poursuivre envers et contre tout. Vous êtes un peuple créatif, lumineux. Le Liban n’est pas un appartement meublé que l’on peut quitter pour y retourner lorsque l’envie nous en prend, il mérite de nous l’appréciation et le sacrifice, d’autant que vous valez mieux que la classe politique qui vous gouverne », a-t-il conclu.

À L’Orient-Le Jour, Farès Souhaid dénonce une volonté d’intimidation politique de la part du Hezbollah – une de plus, du reste, puisqu’il avait déjà fait l’objet de poursuites (sans lendemains) au lendemain d’une faute de frappe dans un tweet en décembre 2017. En février 2018, puis en octobre 2018, le Rassemblement de Saydet el-Jabal, présidé par M. Souhaid, qui dénonce la tutelle iranienne sur le Liban, avait été interdit de tenir des assises dans des hôtels de la capitale, sous l’influence manifeste du Hezbollah.

Qu’à cela ne tienne, « tout cela ne me dissuadera pas de continuer à réclamer la fin de la tutelle iranienne sur le Liban. Je refuse de me laisser intimider », assène M. Souhaid au Hezbollah, sans sourciller.



Lire aussi

Souhaid dénonce une « campagne de répression »

Farès Souhaid à « L’OLJ » : Le silence des autorités politiques face aux atteintes aux libertés est alarmant

Farès Souhaid : Monsieur le Président, les Libanais ne sauraient être opprimés

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ACQUIS À QUI

Sil prône la PAIX, LA VRAIE PAIX, il faudrait qu'il n'en oublie aucun.

Or dans ses voeux il y a OMISSION PAR ACTION.

PAS PAR DÉFAUT.

CET HOMME VA FINIR VOISIN DU WAZWAZ assir.

Vous vous rappelez de ce clown ?

IMB a SPO

Il y a une bande de crapules qui croit que faire la paix c'est HARAM.Maintenir le statut quo actuel c'est la mort du Liban a courte echeance!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EH BIEN, C,EST FACILE DE LE DEVINER... CEUX QUI N,ONT PAS DE PEAU !

Le Faucon Pèlerin

Mes chers amis, je veux vous confier un secret que je garde depuis 72 ans. En 1947, toute ma classe de 3ème du collège des Frères maristes de Jounieh avons présenté le Brevet à l'école de l'Alliance israélite, rue Georges-Picot. Je crains qu'aujourd'hui, après un quart de siècle, un procès serait intenté contre moi pour m'être assis devant les pupitres des élèves juifs de ladite école .

Sarkis Serge Tateossian

Je pense qu'on oublie la liberté d'expression et de penser que tout citoyen libanais doit s'en réjouir.

Aucune force ne doit empêcher le rapprochement des peuples et des citoyens en général.

La paix entre la Syrie et le Liban, entre Israël et le monde arabe ou perse, entre l'Amérique et l'Iran etc etc...
Je rêve aussi d'une paix entre la Truquie et l'Arménie...pourquoi pas. L'important que cette paix doit être juste et équitable...fondée sur des faits, des réalités et des efforts pour comprendre autrui.

Le grand a plus de devoir et de responsabilités envers le plus faible.

Au final une paix se gagne au prix des efforts et et de volonté des deux côtés.

Pour conclure une paix, il faut commencer par y rêver, l'exprimer ensuite passer à l'acte.

Nous savons parfois cette paix ...fait peur aux fanatiques.

Allez, paix sur terre.

lila

Ne sommes-nous pas drôles à en pleurer, nous autres Libanais, à vouloir être plus royalistes que le roi ?

Le Faucon Pèlerin

Qui veut la peau de 90% des Libanais ? Farès Souhaid n'est pas moins Libanais que le président Hussein el-Husseini, le président Tammam Salam, le ministre Marwan Hamadé et tous les autres ? Serait-il un crime d'être un Libanais intransigeant dans le pays du "rayonnement et de la lumière" en 2019 ?

Le Faucon Pèlerin

L'Etat libanais n'est en guerre avec personne. Nul ne peut ou ne doit obliger l'Etat Libanais à faire la guerre à qui que ce soit. L'Etat libanais s'il lui arrive de faire la guerre, il faut qu'elle soit sa guerre et non la guerre des autres sur son territoire. Presque tous les pays dits arabes ont des relations avec Israél sauf l'Etat libanais. Des uns percent des tunnels à partir du Liban vers Israél, percez vos tunnels à partir du Golan syrien occupé et annexé par Israél depuis 52 ans.
Allez coudre avec une autre aiguille celle-là est trop usée !

ACQUIS À QUI

Il faudrait EXPLIQUER ce que le mot PAIX veut dire.

Pour ne surtout pas le confondre avec le mot CAPITULATION.

Ce que fares souhaid prône, c'est pas la PAIX.

Sinon il l'aurait souhaité entre le Liban et la Syrie du héros BASHAR EL ASSAD.

Aucune ligne ni voeu à cet effet.
Il va être mal le fares là, très mal.

Lecteurs OLJ

Je suis contre toute intimidation de quelque nature qu’elle soit, je soutiendrais Fares Souhaid contre ceux qui comme vous dites veulent sa peau.
Peut-être ai-je la mémoire courte, mais n’etait-il pas à la tête du 14 mars l’orque les marchés à caractère éminemment communautaires et affairistes ont été conclus.
On ne peut pas vouloir une chose e son contraire.
Georges Tyan

Georges MELKI

Avec tous ses défauts, Fares Souaid(pourquoi le h, au fait?) n'a pas changé de cap depuis ses débuts en politique! Ce qui ne s'applique pas à d'autres hommes politiques, qui ne font que tourner comme des girouttes...

Tina Chamoun

C'est une peau morte en tous les cas, malgré ses diverses mues!

Yves Prevost

" la paix entre les différentes ailes de l’islam, entre les chrétiens et les musulmans, et entre les Arabes et Israël". Il faut vraiment être atteint du syndrome "fanatisme guerrier" propre au Hezbollah pour s'opposer à ce vœu! Sachant que la paix suppose la justice, qui peut être contre?

Saleh Issal

Le Hezbollah a peur des slogans de paix car il se nourrit de la guerre . La mascarade des avocats du Hezbollah est un écran de fumée contre les accusations d’assassinat de Hariri et de multiples autres.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué