X

À La Une

Qui est Iepifani, le jeune primat de la nouvelle Eglise orthodoxe ukrainienne ?

BIO-EXPRESS

Il avait accusé le Kremlin d'"utiliser" la branche de l'Eglise orthodoxe ukrainienne loyale au Patriarcat de Moscou pour "étouffer l'indépendance" du pays. 


OLJ/AFP
16/12/2018

Le métropolite Iepifani, élu samedi à la tête de la nouvelle Eglise orthodoxe ukrainienne indépendante, est un homme qui a vertement dénoncé l'influence religieuse russe en Ukraine et est venu en aide à l'armée de Kiev face aux séparatistes prorusses.

Peu connu du public et âgé seulement de 39 ans, Mgr Iepifani, né Serguiï Doumenko dans la région majoritairement russophone d'Odessa (sud), a fait une carrière éclair au sein du clergé ukrainien, selon sa biographie officielle.

Contrairement à de nombreux dignitaires orthodoxes ukrainiens ayant étudié en Russie, il a fait ses études en Ukraine et en Grèce, à la faculté de philosophie de l'Université nationale d'Athènes (2006-2007).

Mgr Iepifani est considéré comme un proche du Patriarche de Kiev, Filaret, qui avait été excommunié par Moscou pour la création d'une Eglise dissidente en Ukraine en 1992, après la dissolution de l'URSS. Ce dernier a été réhabilité par le Patriarcat de Constantinople en octobre.

Nommé secrétaire de Mgr Filaret en 2008, le jeune ecclésiastique a reçu le titre d'archevêque quatre ans plus tard et celui de métropolite en 2013.

En décembre 2015, moins de deux ans après le début d'une crise sans précédent entre l'Ukraine et la Russie, il a publié un article intitulé "La main de Moscou fouillera-t-elle encore longtemps les âmes ukrainiennes?"

Dans ce texte, il accuse le Kremlin d'"utiliser" la branche de l'Eglise orthodoxe ukrainienne loyale au Patriarcat de Moscou pour "étouffer l'indépendance" du pays.

Selon les médias, Mgr Iepifani s'occupait également de rassembler de l'aide humanitaire en faveur de l'armée ukrainienne, qui se trouvait alors dans un état lamentable et qui est confrontée depuis début 2014 à une rébellion séparatiste armée dans l'est du pays.

"Il a été parmi les premiers à se lancer dans l'aide à l'armée. La première cargaison humanitaire envoyée par des paroisses de la région de Kiev a été réunie à l'initiative du métropolite Iepifani", affirme ainsi sur sa page Facebook le prêtre orthodoxe Kostyantyn Kholodov.

Acclamé samedi soir dans le centre de Kiev par une foule qui scandait "Félicitations!", Mgr Iepifani a invité tous les fidèles et prêtres ukrainiens à rejoindre la nouvelle Eglise indépendante.

"Les portes de notre Eglise sont ouvertes à tous. Nous appelons tout le monde à s'unir et à rejoindre cette Eglise", a-t-il proclamé aux côtés du chef de l'Etat, Petro Porochenko, et du président du Parlement, Andriï Paroubi. 



Lire aussi 

Moscou vs Constantinople : un schisme ou une rupture de communion ?

Pour mémoire 

En Ukraine, craintes de troubles entre les deux Églises orthodoxes

Eglise indépendante: la presse ukrainienne salue un "coup sérieux" contre Moscou

Le patriarcat de Moscou rompt en partie ses liens avec Constantinople


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Le pire sera quand le Patriarche de Constantinople mourira je me demande si la Turquie acceptera encore le Patriarca dans cette ville , ça sera la fin du primat de l'Orthodoxie

Sarkis Serge Tateossian

Trop d'amertume, de rivalité et de haine....
La spiritualité perd tout son sens.
Et l'intemporel devient temporel.
Ça promet de "beaux" jours....

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUAND LA POLITIQUE SE MELE DE RELIGION... C,EST LA CHAOS !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.