Infrastructures

La Banque mondiale prête à aider le Liban à réformer le secteur de l’électricité

Le Premier ministre désigné Saad Hariri (au centre) recevant la délégation de la Banque mondiale conduite par le directeur de son pôle énergie et industries extractives, Riccardo Puliti. Photo Dalati et Nohra

En visite au Liban depuis dimanche, le directeur du pôle énergie et industries extractives de la Banque mondiale, Riccardo Puliti, a affirmé hier lors d’une réunion avec le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, la détermination de l’organisation à « fournir au Liban une assistance financière et technique » pour engager le processus de réforme du secteur de l’électricité.

M. Khalil a, pour sa part, souligné « l’importance de trouver une solution durable » pour ce secteur, dont la gestion « a épuisé les finances publiques ». M. Puliti, qui doit quitter le Liban au milieu de la semaine, a également rencontré le Premier ministre désigné Saad Hariri plus tard dans la journée. Électricité du Liban (EDL), l’établissement public détenant le monopole de la production au Liban, ne génère pas assez de courant pour répondre à la demande, tandis que les subventions sur les prix du carburant consommé par les centrales libanaises représentent un des plus importants postes de dépense budgétaire. La réforme de l’électricité fait partie des principaux engagements pris par le Liban lors de la conférence dite CEDRE à Paris, au cours de laquelle les soutiens du pays ont promis de débloquer plus de 11 milliards de dollars de prêts et dons pour permettre au pays de réhabiliter ses infrastructures. En parallèle, la société américaine Primesouth, spécialisée dans la gestion d’infrastructures énergétiques, a annoncé hier dans un communiqué la fin des travaux de réhabilitation des équipements de la centrale de Deir Ammar (Liban-Nord), augmentant sa capacité de 450 à 470 mégawatts (MW) et réduisant sa consommation de fuel. La société a remporté en 2016 un appel d’offres pour gérer cette centrale et celle de Zahrani (Liban-Sud) pendant cinq ans, avec une proposition de 339 millions de dollars. L’annonce a servi de prétexte à un déjeuner organisé hier dans les locaux de la centrale en présence notamment du ministre sortant de l’Énergie, César Abi Khalil.


En visite au Liban depuis dimanche, le directeur du pôle énergie et industries extractives de la Banque mondiale, Riccardo Puliti, a affirmé hier lors d’une réunion avec le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, la détermination de l’organisation à « fournir au Liban une assistance financière et technique » pour engager le processus de réforme du secteur de...

commentaires (1)

Simple calcul : Le hezb a plus de 150000 fusées puissantes: 150000 / 365 jours par an = 411 années d'éclairage gratuit grâce à la générosité iranienne, en plus on aura aussi droit à de l'éclairage supplementaire grâce à la contribution de nos voisins au sud. Avec tout ces éblouissements qui a besoin de la banque mondiale?? ... Yallah je signe...

Wlek Sanferlou

20 h 13, le 30 octobre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Simple calcul : Le hezb a plus de 150000 fusées puissantes: 150000 / 365 jours par an = 411 années d'éclairage gratuit grâce à la générosité iranienne, en plus on aura aussi droit à de l'éclairage supplementaire grâce à la contribution de nos voisins au sud. Avec tout ces éblouissements qui a besoin de la banque mondiale?? ... Yallah je signe...

    Wlek Sanferlou

    20 h 13, le 30 octobre 2018