X

À La Une

Un étudiant britannique détenu "sans motif" aux Emirats arabes unis

Golfe

Matthew Hedges, doctorant à l'université de Durham, a été arrêté à l'aéroport de Dubaï le 5 mai, après s'être rendu dans le pays pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité.

OLJ/AFP
11/10/2018

Un étudiant britannique de 31 ans est détenu aux Emirats arabes unis depuis cinq mois "sans motif", selon son épouse, une détention qui inquiète ses proches et le gouvernement britannique.

Matthew Hedges, doctorant à l'université de Durham, dans le nord-est de l'Angleterre, a été arrêté à l'aéroport de Dubaï le 5 mai, après s'être rendu aux Émirats arabes unis pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité. Il est, depuis, maintenu en détention dans un lieu inconnu, sans que des charges soient retenues contre lui, selon son épouse, Daniela Tejada. "Il n'est coupable de rien, il faisait juste de la recherche universitaire", a-t-elle déclaré à l'AFP, tandis que des médias évoquent des soupçons d'espionnage.

"Nous sommes inquiets", a déclaré le ministre des Affaires étrangères britannique, Jeremy Hunt, à l'AFP. Le ministre a précisé avoir parlé "deux fois, face à face, de ce sujet" avec son homologue des Emirats arabes unis. "Ils sont donc tout à fait conscients de nos inquiétudes et nous surveillons très étroitement (la situation)".

"Je sais que (son cas) est étudié à un très haut niveau. Mais je crains que leur approche n'ait pas été très efficace", a déclaré de son côté Daniela Tejada à l'AFP. Elle a parlé plusieurs fois au téléphone à son mari, qu'elle a vu pour la dernière fois cet été. Elle a expliqué à l'AFP s'inquiéter de l'état de santé de son mari, qui avait été "diagnostiqué comme souffrant de dépression et d'anxiété peu de temps avant d'aller aux Emirats arabes unis et (qu'il) devait débuter un traitement non médicamenteux". Selon elle, il est désormais détenu à l'isolement et prend des anti-dépresseurs et des somnifères.

"Nous sommes sérieusement préoccupés par le bien-être de Matt et nous restons en contact étroit avec sa famille", a réagi le vice-chancelier de l'université de Durham, Stuart Corbridge, dans un communiqué transmis à l'AFP. "Nous continuons d'apporter toute notre aide aux efforts déployés pour ramener Matt à la maison en toute sécurité et rapidement".

Le cas de Matthew Hedges doit être examiné lors d'une audience le 24 octobre aux Emirats arabes unis.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

RE-MARK-ABLE

P...n on va encore le charcuter façon bensaoud daesh ou Gaza.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué