Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Cyberattaque : acte d'accusation contre Khalil Sehnaoui et deux jeunes hackers

Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghida, émet un mandat d'arrêt à l'encontre du cofondateur d’une entreprise de cybersécurité et d'Ihab Chamas et Rami Sakr.

Le Libanais Khalil Sehnaoui est en détention provisoire, depuis le 20 août. Il a été arrêté en raison de son implication présumée dans le vol de données informatiques d’entreprises de télécommunication. Photo Khalil Sehnaoui

Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghida, a émis mercredi un acte d'accusation à l'encontre de Khalil Sahnaoui, cofondateur d’une entreprise de cybersécurité, en détention préventive depuis le 20 août dernier, ainsi que deux jeunes hackers, tous trois accusés d'avoir piraté et volé des informations de sites web affiliés aux forces de l'ordre libanaises.

Khalil Sehnaoui, 42 ans, ainsi qu'Ihab Chamas et Rami Sakr, ce dernier étant un ancien employé de la société de M. Sehnaoui, sont accusés d'avoir infiltré des sites électroniques des Forces de sécurité intérieure (FSI), de la Sûreté générale et du département de la Sécurité de l'Etat, d'avoir piraté ces sites et obtenu frauduleusement des documents et des informations confidentielles appartenant à ces services, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Le juge Abou Ghida a également émis un mandat d'arrêt à l'encontre des trois individus hommes qui étaient en détention préventive. Un quatrième suspect, Christopher Darjani, a été relâché faute de preuves. Les trois accusés ont été déférés devant le tribunal militaire.


Pour mémoire

Le juge Bayram pourrait entendre Khalil Sehnaoui une nouvelle fois aujourd’hui

Jreissati invite l’Inspection judiciaire à se pencher sur l’affaire Khalil Sehnaoui

Cybersécurité : Et si les experts libanais adoptaient un code de déontologie ?




Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghida, a émis mercredi un acte d'accusation à l'encontre de Khalil Sahnaoui, cofondateur d’une entreprise de cybersécurité, en détention préventive depuis le 20 août dernier, ainsi que deux jeunes hackers, tous trois accusés d'avoir piraté et volé des informations de sites web affiliés aux forces de l'ordre libanaises.Khalil...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut