X

Liban

Saad Hariri estime que le président doit « faire des sacrifices », tout comme lui

Gouvernement

Le Premier ministre désigné promet un gouvernement d’ici à « sept à dix jours ».


OLJ
05/10/2018

C’est un Saad Hariri détendu et « changé », comme il s’est décrit lui-même, qui a fait son apparition hier dans la première émission du nouveau programme de notre confrère Marcel Ghanem sur MTV. Sûr de lui et évoquant « un climat très positif » au cours de sa dernière réunion avec le président de la République Michel Aoun à Baabda la veille, le Premier ministre désigné a promis, à plus d’une reprise, « la formation d’un gouvernement d’ici à une semaine à dix jours », certain de sa capacité à « convaincre les différentes parties de faire des compromis ».

Car pour le Premier ministre, l’origine de la difficulté à former un gouvernement trouve ses racines dans les élections législatives de mai « où chaque partie s’est sentie victorieuse et a voulu faire fructifier les résultats obtenus ». Mais les « sacrifices », mot qu’il a employé à plusieurs reprises, restent pour lui la clé de la résolution du problème. « Le président de la République et le Premier ministre doivent faire des sacrifices. C’est pour cela que nous souhaitons que le chef de l’État fasse des sacrifices (...). Nous devons tous faire des concessions pour la formation du gouvernement et je suis prêt à faire des concessions concernant ma part des postes ministériels », a insisté Saad Hariri. Il a assuré qu’un gouvernement de majorité « n’est pas à l’ordre du jour » et qu’il souhaite un cabinet inclusif capable de mener à bien les réformes profondes et nombreuses qu’exige la mise en place du projet CEDRE.

« Je suis convaincu que le gouvernement sera formé d’ici à une semaine à dix jours. Le président Aoun et moi-même avons des déplacements à l’étranger (...), mais nous aurons des contacts avec les formations politiques afin d’obtenir la mise sur pied du gouvernement », a confié M. Hariri.


(Lire aussi : Le déplacement de Hariri à Baabda : une visite de pure forme ?)


Le Premier ministre désigné a prévenu qu’il ne « permettra pas à une formation politique qui veut rejoindre le gouvernement d’entrer en conflit avec une autre formation », menaçant de laisser tomber sa charge de Premier ministre en pareil cas. « Je serai un chef de gouvernement qui veillera jour et nuit sur les intérêts des Libanais », a-t-il promis.

Sur le compromis qui a mené le général Aoun au pouvoir, M. Hariri a insisté sur le fait que « l’entente est toujours valable et tiendra jusqu’au bout », niant que les Saoudiens ne souhaitent plus pareil compromis. Il a par ailleurs répété à plusieurs reprises qu’il n’y a pas de pressions extérieures mais que le retard dans la formation du gouvernement tient aux exigences des uns et des autres. « Il y a des divergences internes et nous œuvrons à les aplanir, a-t-il déclaré. Mais on ne pourra pas me mettre la pression. Je ne traîne pas les pieds dans la formation du gouvernement. Je suis celui qui est probablement le plus attaché à l’intérêt de ce pays. »

Le Premier ministre désigné a, dans ce contexte, appelé le Hezbollah, son adversaire, « et toute autre formation politique », à « prendre en considération l’intérêt du pays avant toute chose ». « La situation économique du pays ne supporte pas les disputes entre les formations politiques, étant très difficile. Oui, je tire la sonnette d’alarme », a mis en garde Saad Hariri.


(Lire aussi : Pas de nouveau gouvernement, (re)vive l’ancien !)


« Je ne visiterai pas la Syrie »

Par ailleurs, interrogé sur l’avenir des relations avec le régime syrien, autre pomme de discorde entre les Libanais, M. Hariri a été formel. « Je ne compte pas me rendre en Syrie, même si c’est pour le Liban, a-t-il dit. D’ailleurs, cette question fait débat au Liban et elle est loin d’être tranchée pour toutes les parties. Même la Ligue arabe a pris de grandes décisions concernant la Syrie et ne les a pas encore modifiées, pourquoi agir avant qu’il y ait des changements ? Pourquoi être les premiers à renouer avec le régime ? »

M. Hariri a fait valoir que le Liban n’a pas fermé ses frontières depuis 2011 ni empêché quelque Syrien que ce soit d’emprunter son aéroport pour voyager. Mais il a argué qu’il fallait servir l’intérêt du Liban, ce qui n’implique pas, entre autres, des concessions sur le poste-frontière de Nassib, faisant valoir que par rapport à la question des réfugiés, il a été le premier à soutenir l’initiative russe. Interrogé sur la déclaration ministérielle dans un tel contexte de conflit sur la question syrienne, M. Hariri a avancé un seul mot qui, pour lui, résume tout : la distanciation.

Sur un autre plan, le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, gendre et proche du président, était très présent dans la discussion hier, sachant que le Premier ministre a soigneusement évité toute velléité de confrontation avec lui. M. Bassil devrait tenir aujourd’hui sa propre conférence de presse pour parler des développements de la formation du gouvernement.




Lire aussi

Cloaque bucolique, le billet de Gaby Nasr 

Gouvernement : encore quelques contacts...

Rencontre Geagea-Frangié : pas imminente, mais de plus en plus inéluctable

Les menaces israéliennes accéléreraient-elles la formation d’un gouvernement ?

FL et PSP solidaires, mais pas de front anti-Aoun

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Si Mr. Hariri va en Syrie sûrement après il va être assassiner comme son père

L’azuréen

Bon tout le monde s’impatiente là! Vous discutez de quoi entre vous ? chiffons , marque de jet privé , villas à Saint Tropez ou châteaux en Toscane ? Yallah jetez vous à l’eau , elle est encore bonne ! Mais Attention l’hiver arrive !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES MAXIMES SERVENT A ETRE LUES ET COMPRISES POUR ECLAIRER L,IGNORANCE ET L,INCOMPETENCE !
......

ON FIT ENTENDRE A L,AIGLE QU,ELLE AVAIT TORT.
MAIS LES DEUX ENNEMIS NE VOULAIENT POINT D,ACCORD.
LE MONARQUE DES DIEUX S,AVISA POUR BIEN FAIRE,
DE TRANSPORTER LE TEMPS OU L,AIGLE FAIT L,AMOUR
EN UNE AUTRE SAISON, QUAND LA RACE ESCARBOTE
EST EN QUARTIER D,HIVER, ET, COMME LA MARMOTTE,
SE CACHE ET NE VOIT POINT LE JOUR !

LAFONTAINE

Gebran Eid

LA RÉUNION OFFICIEUSE AVEC HARIRI POUR FORMER LE GOUVERNEMENT. MAIS C'EST BIEN QU'AVEC LE GENDRE BASSIL QUE LA RÉUNION OFFICIELLE SERA FIXÉE ET DICTÉE POUR FORMER CE GOUVERNEMENT FANTOCHE.

Le Faucon Pèlerin

Gébran Bassil :
- Nous, nous n'intervenons pas dans la formation du gouvernement.
- Je défie quiconque qui dit que nous avons fourni une initiative ou une intervention.
Réponse d'Akhwat Chanay : Mais vous refusez toutes les moutures qui ne vous accordent pas le tiers de blocage, qui accorde plus de 3 ministres aux FL et 2 ministres au PSP. Comment vous appelez cela ?

AIGLEPERçANT

Non non pardon Saad, les vainqueurs des élections et de la politique générale à suivre au Liban NE FERONT PAS LES MÊMES SACRIFICES QUE LES VAINCUS .

LE COMMANDANTE KHENERAL PHARE AOUN FAIT PARTIE DU 1ER CAMP.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

A L,ATTENTION DE TOUS :

L,EX PRESIDENT DE LA COREE DU SUD A ETE CONDAMNE A 15 ANS DE PRISON POUR CORRUPTION !

ET LA CORRUPTION CHEZ NOUS ?

Remy Martin

Seul un gouvernement réduit de quelques super-technocrates pourrait encore sortir le Liban du goufre sans fonds dans lequel il s'est plongé, de par l'unique faute de ses politiciens véreux.

Sarkis Serge Tateossian

Bien pris note. On attend le gouvernement pour les 15 prochains nous...

Le Faucon Pèlerin

Au nom de quoi et de qui le ministre des Affaires étrangères et des Voyages publics et privés tient-il sa propre conférence de presse sur la formation du gouvernement ? Pourquoi pas le ministre des Travaux publics ou le ministre de la Santé ? Tout ce remue-ménage ne mènera jamais à Baabda en 2022. Un peu de calme dans le poulailler SVP.

Le point

Avec ce magnifique sourire, l'on dirait qu'il n'a pas seulement formé le gouvernement et équilibré le budget, mais qu'en plus comme s'il avait gagner à l'Euromillion.

gaby sioufi

marketing pour marketing,
la MTV a reussi son coup, mais seulement pour le 1er quart d'heure du show avec mr. hariri qui n'a fait que-des le debut-ressasser les memes rengaines dites, ecrtites lues entendues depuis des dizaines d'annees .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,UN VEUT ALLER DE L,AVANT... L,AUTRE RECHIGNE A Y SOUSCRIRE ET FREINE !

George Khoury

cette emission etait plus a propos de marcel ghanem sur la mtv que saad hariri nous donnant encore des espoirs de former un gouvernement de kleptomanes....

pour ce qui est du gouvernement et des politiques, que personne ne reve que les choses iront mieux, gouvernement ou pas. les parti politiques puisent dans les caissent de l'etat pour leur lutte de supremacie. et bcp s'enrichissent entre temps.

et puis concernant marcel ghanem, encore une fois il rempli bien son role de faire valoir...il a passe une belle couche de cirage en introduisant saad hariri et tout au long de l'interview c'etait une operation de charme et sourire....bref, une emission promotion commerciale...

Qu'un journaliste qui se respecte aille voir le registre du cadastre et voit a qui apparternait le(s) terrain sur lequel a ete bati le eden rock, et pourquoi un terrain non-constructible et non-agricole peut etre vendu/achete et pourquoi il s'est vendu a des dizaines de millions de dollars si ce n'est pas pour promettre a l'acheteur qu'on lui faciliterais une construction...de la corruption pure...mais on prefre parler des axes irano/putino/trumpo/saoudo/galaxo/etc...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants