Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Yémen

Les houthis libèrent deux fils de l’ex-président Saleh

Les rebelles houthis au Yémen ont annoncé hier la libération de deux fils de l’ancien président Ali Abdallah Saleh qui étaient détenus depuis l’assassinat de leur père en décembre dernier.

Salah et Madyan ont été relâchés à la suite d’une mesure de grâce de Mehdi Machat, chef du Conseil politique suprême des houthis, a rapporté l’agence Saba des insurgés, lesquels contrôlent la capitale Sanaa et une bonne partie du nord et de l’ouest du Yémen. Cette agence n’a pas précisé la raison qui a motivé cette mesure. Des sources politiques ont toutefois indiqué que les libérations étaient le résultat d’une médiation du sultanat d’Oman, qui garde des liens avec tous les protagonistes du conflit yéménite. Les deux fils de l’ancien président ont été libérés contre la promesse de ne pas mener d’activités politiques, ont ajouté ces mêmes sources. Ils ont été emmenés à l’aéroport de Sanaa, à destination de la capitale de la Jordanie, Amman, où ils ont effectivement atterri dans l’après-midi, de source officielle jordanienne. D’après la même source, ils ne doivent toutefois rester qu’« une heure » sur place, « avant de prendre la direction d’un pays tiers », dont le nom n’a pas été dévoilé. Le fils aîné de l’ancien président, Ahmad, vit, lui, à Abou Dhabi, où il avait occupé avant la guerre le poste d’ambassadeur du Yémen aux Émirats arabes unis. Les rebelles continuent par ailleurs de détenir des proches d’Ali Abdallah Saleh, dont un de ses neveux.


Les rebelles houthis au Yémen ont annoncé hier la libération de deux fils de l’ancien président Ali Abdallah Saleh qui étaient détenus depuis l’assassinat de leur père en décembre dernier.Salah et Madyan ont été relâchés à la suite d’une mesure de grâce de Mehdi Machat, chef du Conseil politique suprême des houthis, a rapporté l’agence Saba des insurgés, lesquels...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut