X

À La Une

Israël dit conserver sa liberté de manœuvre en Syrie après la mort de soldats russes

Conflit

Les Israéliens ont "fourni la preuve" aux Russes que leur avion avait été abattu parce que les batteries syriennes avaient "tiré de manière irréfléchie, irresponsable et non-professionnelle", affirme un responsable militaire sous couvert de l'anonymat.

OLJ/AFP
21/09/2018

Un responsable israélien a indiqué vendredi que les règles opérationnelles convenues avec la Russie pour agir en Syrie restaient inchangées malgré la mort de 15 soldats russes, laissant entendre que l'Etat hébreu conservait sa liberté d'action chez son voisin syrien.


La mort de 15 militaires russes - tués lundi soir quand leur avion de reconnaissance a été abattu par erreur par la défense anti-aérienne syrienne ripostant à une attaque israélienne - a alimenté les spéculations sur la possibilité que Moscou cherche à restreindre la "liberté d'action" revendiquée par Israël chez son voisin syrien.

Un responsable militaire israélien s'exprimant auprès de journalistes sous le couvert de l'anonymat a signifié que tel ne serait pas le cas. "Il n'y a pas de changement au mécanisme de +déconfliction+ (entre Israël et la Russie) à la suite de cet événement malheureux. Le mécanisme de +déconfliction+, les procédures opérationnelles entre nous et l'armée russe restent en place et sont inchangées", a-t-il, en envisageant seulement de possibles "ajustements".

Le mécanisme de "déconfliction" a été mis en place entre Israël et la Russie en 2015, date de début de l'intervention des forces russes aux côtés du régime de Bachar el-Assad, afin d'éviter les accrochages entre les armées russe et israélienne en Syrie. Cette coordination a connu son plus grave accroc lundi quand des appareils israéliens ont attaqué une installation de l'armée syrienne d'où devaient partir, selon Israël, des équipements militaires destinés par l'Iran au Hezbollah, deux des grands ennemis de l'Etat hébreu.

Le ministère russe de la Défense a d'abord dénoncé des agissements "irresponsables" de la part d'Israël et dit se réserver "le droit de riposter". Le président Vladimir Poutine a ensuite adopté un ton plus conciliant, parlant d'un "enchaînement de circonstances accidentelles tragiques".




"Irréfléchie, irresponsable"
Israël a dépêché jeudi une délégation militaire en Russie pour exprimer une nouvelle fois sa "sympathie" après la mort des soldats, mais aussi pour donner sa version des événements, a dit le responsable israélien. Les Israéliens ont "fourni la preuve" aux Russes que leur avion avait été abattu parce que les batteries syriennes avaient "tiré de manière irréfléchie, irresponsable et non-professionnelle", a-t-il affirmé.

Les Syriens ont tiré en tout 20 missiles, a-t-il rapporté, assurant que les appareils israéliens n'étaient "absolument pas proches de l'avion russe". Ils étaient revenus depuis longtemps dans l'espace aérien israélien et se trouvaient en phase d'atterrissage, selon lui. "Nous avons prévenu bien plus longtemps qu'une minute à l'avance" l'armée russe de l'attaque, a déclaré le responsable, contestant les affirmations initiales des Russes, notamment celles selon lesquelles les Israéliens s'étaient servis de l'avion russe comme couverture. Ces conclusions israéliennes ont été "bien acceptées" par la partie russe, a-t-il indiqué.

"Cette rencontre avec (les responsables de) l'armée de l'air russe nous donnait l'occasion d'améliorer le mécanisme et les deux parties saisiront peut-être cette occasion pour éventuellement procéder à des ajustements, mais notre liberté de mouvement est primordiale", a-t-il dit.

Israël a multiplié en Syrie les bombardements contre des positions gouvernementales, des convois d'armes destinées selon lui au Hezbollah, et de manière intensifiée ces derniers mois, contre des cibles iraniennes. Israël reste techniquement en guerre avec la Syrie.


Lire aussi
Quatre obstacles à la « pax poutinia » en Syrie

Avion abattu au large de la Syrie : Israël et la Russie vont renforcer leur coordination militaire

Avion russe abattu au large de la Syrie : une délégation israélienne à Moscou


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE CORRIGE : A MANIPULE DES ARMES SOPHYSTIQUEES ET A ABATTU ETC... MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PRIERE LIRE ET A ABATTU L,AVION RUSSE. MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CELA PROUVE QUE LES RUSSES ONT ETE CONVAINCUS QUE LES AVIONS ISRAELIENS ETAIENT DEJA DE RETOUR DANS L,ESPACE ISRAELIEN QUAND L,IGNORANCE MILITAIRE SYRIENNE A MANIPULER DES ARMES SOPHISTIQUEES A ABATTU L,AVION DE L,ALLIE RUSSE...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué