X

Scan TV

Cette télévision qui n’aime pas les enfants...

Scan tv
08/09/2018

Lorsque nous comparons le contenu proposé par les chaînes européennes ou américaines avec celui offert par nos chaînes locales au Liban, le gouffre se fait ressentir entre autres au niveau de certaines tranches d’âge complètement délaissées chez nous : les enfants. Mis à part quelques programmes timides sur des chaînes à vocation religieuse bien déterminée, comme Télé Lumière ou encore al-Manar, les chaînes phares semblent avoir oublié la nécessité d’élargir le spectre de leurs programmes afin d’atteindre tous les âges et tous les goûts. Les enfants sont ainsi apparemment boudés, même au niveau des dessins animés que rien ne nous empêche de produire. Il est évident que les chaînes câblées n’ont pas arrangé les choses, mais cela n’exonère pas les patrons de nos chaînes locales, ni n’excuse le manque de responsabilité des programmateurs vis-à-vis des plus petits, qui doivent être autant ciblés que les autres.

Les enfants aujourd’hui ne ressemblent en rien aux enfants des années 80. Leurs attentes et leurs besoins ont certes changé, avec un environnement différent et une mondialisation passée à la vitesse supérieure. Mais une simple opportunité assurée par les producteurs et les directeurs de chaîne aux jeunes artistes dessinateurs libanais ou encore aux scénaristes et comédiens pourrait ouvrir la porte à un monde merveilleux où l’enfant libanais pourra trouver des repères dans une culture qui lui est propre. C’est de cette façon qu’il pourra renouer avec sa terre, sa patrie, (re)tomber amoureux de son pays et sentir qu’il appartient à quelque chose. Aucun programme au Liban n’a pu voir le jour et survivre à la concurrence des émissions politiques redondantes ou encore aux feuilletons recyclés maintes fois et qui passent en boucle durant la journée, ponctués par des transmissions en direct pour la plupart insipides, timing oblige. Il est dommage que l’été n’ait pas été exploité dans ce sens-là et que les parents libanais, depuis deux décennies maintenant, doivent se contenter, et encore si leur budget le leur permet, de ce que Nickelodeon, Tiji, Disney Channel ou encore des chaînes câblées arabophones ont à offrir à longueur de journée à leurs enfants. Des chaînes françaises comme TF1 et M6, à titre d’exemple, prennent en considération cette tranche d’âge dans leur grille, et ne se privent pas de faire passer régulièrement dans l’après-midi ou même en soirée des films animés pour enfants ! Les chaînes exclusivement réservées aux enfants ne semblent donc pas perturber les chaînes françaises qui, comme chaque année, réservent une part de leurs programmes aux petits diablotins en diversifiant leurs programmes dans l’objectif de satisfaire leur curiosité intellectuelle, alimenter leur imagination et développer leur autonomie, avec un discours responsable sécurisant et pas un langage infantilisant et abrutissant.

La télévision est comme l’école, un outil de transmission des valeurs citoyennes basiques et de l’apprentissage du respect des droits de l’homme. Le problème est qu’elle a été transformée en outil de propagande ou d’endoctrinement. La télé est un ciel sous lequel l’enfant s’entraîne à connaître l’autre, sa culture, sa différence et à l’accepter. C’est un outil qui, utilisé à bon escient, apprend la tolérance, l’amour, la justice, la musique, l’histoire et la géographie. C’est aussi une sorte de ciment national qui couvre la totalité du territoire et grâce auquel tous les enfants, toutes les couches sociales confondues, auront en commun une partie de leur mémoire collective. Cela ne fera que consolider leur sens de l’appartenance, ingrédient essentiel pour rester ancré dans sa patrie dont ils se sentiront responsables. À bon entendeur (producteurs et directeurs de chaîne), salut !


Lire aussi

Comment la télé de mon enfance a ruiné ma jeunesse

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué