Rechercher
Rechercher

À La Une - France

Drame familial sur la Côte d'Azur : un Franco-Libanais aurait tué son père, sa mère et sa sœur

Bernard Bitar, 31 ans, a été hospitalisé dans un service de psychiatrie.

Un homme de 31 ans d'origine libanaise, soupçonné d'avoir assassiné dimanche sa sœur et ses parents, près de Cannes, sur la Côte d'Azur, a été hospitalisé dans un service de psychiatrie. Photo d'illustration AFP.

Un homme de 31 ans d'origine libanaise, soupçonné d'avoir assassiné dimanche sa sœur et ses parents, près de Cannes sur la Côte d'Azur, a été hospitalisé dans un service de psychiatrie, a rapporté l'AFP en citant des sources concordantes. Selon Nice matin, l'homme aurait tué à coups de couteaux son père, Georges Bitar, 78 ans, sa mère Yolla, 61 ans, et sa sœur Bernadette 21 ans. La famille s'était installée il y a une vingtaine d'années dans l'appartement où vivait également le meurtrier présumé, Bernard Bitar, au Cannet-Rocheville.

Selon le parquet de Grasse, cité par l'AFP, l'expert-psychiatre qui a examiné dimanche le suspect a estimé que son état "nécessitait son hospitalisation sous contrainte", et que "le discernement de l'intéressé était altéré au moment des faits". Au cours de ses premières auditions, avant son placement en service de soins, le meurtrier présumé a expliqué, selon une source proche de l'enquête, qu'il se sentait la proie "d'un complot familial contre lui". L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Nice. Selon le parquet de Grasse, "les investigations doivent se poursuivre aux fins d'audition des témoins du voisinage, de recherche de troubles qu'aurait pu présenter l'intéressé mais également sur ses motivations".

Dimanche, une enquête pour "meurtres aggravés" avait été ouverte après la découverte des corps des trois victimes dans l'appartement familial. L'auteur présumé des faits avait lui-même prévenu un cousin, qui avait ensuite donné l'alerte. "Un message téléphonique de son cousin l'avertissait qu'il avait ou qu'il allait tuer ses parents et sa sœur", a précisé la procureure de la République de Grasse, Fabienne Atzori, à l'AFP. Bernard Bitar a été appréhendé, avec deux couteaux à steak dans les mains, sur le palier de l'appartement de cette famille.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les pompiers seraient déjà intervenus samedi au domicile familial, des parents et de leurs deux enfants, après une tentative de suicide du fils.

La famille, des chrétiens libanais très honorablement connus dans la ville, était parfaitement intégrée dans la vie de la cité, a précisé dimanche le chef de la police municipale du Cannet, Alain Cherqui, à Nice Matin: "Pourquoi une personne pète les plombs comme ça ? C'est un drame psychologique pour nous, (...) des faits abominables, (...) même si on est de la police, on ne s'en remet pas".


Un homme de 31 ans d'origine libanaise, soupçonné d'avoir assassiné dimanche sa sœur et ses parents, près de Cannes sur la Côte d'Azur, a été hospitalisé dans un service de psychiatrie, a rapporté l'AFP en citant des sources concordantes. Selon Nice matin, l'homme aurait tué à coups de couteaux son père, Georges Bitar, 78 ans, sa mère Yolla, 61 ans, et sa sœur Bernadette 21 ans. La...
commentaires (1)

C,EST UN DRAME AU SENS PROPRE DU MOT ! ALLAH YIRHAM EL 3AYLE...

LA LIBRE EXPRESSION

11 h 42, le 04 septembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C,EST UN DRAME AU SENS PROPRE DU MOT ! ALLAH YIRHAM EL 3AYLE...

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 42, le 04 septembre 2018

Retour en haut