Économie

Les transporteurs terrestres mobilisés pour la troisième fois en autant de semaines

Infrastructures
OLJ
10/08/2018

Les chauffeurs de bus privé, taxi et camion ont organisé, à l’appel de leurs syndicats, des sit-in devant les entrées des ports à Beyrouth, Tripoli (Liban-Nord), Saïda et Tyr (Liban-Sud) hier dans la matinée pour réclamer l’application du « plan national de gestion des transports publics » par les autorités.
Il s’agit de la troisième journée d’action en autant de semaines pour appuyer ce plan qui prévoit l’élargissement des routes, l’aménagement de lignes de chemin de fer, ainsi qu’un volet portant sur l’inspection mécanique et les plaques d’immatriculation.
Les principaux leaders syndicaux du mouvement, dont le président de la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL), Béchara el-Asmar, ont promis que la mobilisation allait s’intensifier. Le président de l’union des syndicats des transporteurs terrestres, Bassam Tleiss, a pour sa part prévenu que le mouvement avait fait preuve de « responsabilité » en évitant d’entraver l’aéroport.
Les syndicats doivent se réunir mardi pour décider de la suite à donner à leur mouvement.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué