X

Liban

En attendant le projet russe, environ 600 nouveaux réfugiés sont rentrés en Syrie

Crise

Le député du courant du Futur Bakr Hojeiry s’interroge sur les raisons pour lesquelles ces opérations ne visent qu’un nombre réduit de réfugiés.

O. A. | OLJ
24/07/2018

Environ 600 réfugiés syriens, installés dans le village frontalier de Ersal, dans la Békaa, et originaires du Qalamoun, ont quitté le territoire libanais en direction du passage frontalier de Wadi Hmayed. Dans le cadre d’une opération de retour volontaire organisée par la Sûreté générale en coordination avec le régime syrien qui approuve au préalable les noms des réfugiés, la quatrième vague de rapatriements depuis la fin du mois de juin a été effectuée hier.

L’opération a débuté dès 6 heures du matin, et vers 11h, presque tous ceux qui s’apprêtaient à rentrer étaient déjà de l’autre côté des frontières. Les candidats au retour ont utilisé leurs véhicules ou des camions transportant leurs biens. L’armée libanaise a contrôlé chaque véhicule et les passagers. Un responsable sécuritaire a confié à L’Orient-Le Jour, dans ce cadre, que cette opération était beaucoup plus organisée que les trois autres « parce qu’on a réussi à remédier aux failles et aux obstacles auxquels nous avons fait face auparavant ».
Selon une source militaire, de nombreuses familles qui sont rentrées hier en Syrie sont amputées de certains de leurs membres qui restent au Liban, certains parce qu’ils changent d’avis au dernier moment et d’autres parce qu’ils ont été refusés par les autorités syriennes. Plusieurs réfugiés ayant choisi de rester au Liban ont expliqué qu’ils avaient peur du régime de Bachar el-Assad. L’agence officielle syrienne SANA a confirmé les premières arrivées, précisant que « des centaines de Syriens venus du territoire libanais » allaient rentrer chez eux dans la région du Qalamoun, aux abords de Damas.


(Lire aussi : Le Liban s’apprête à prendre part au projet russe de rapatriement des réfugiés syriens)


Joint au téléphone par L’Orient-Le Jour, le député du courant du Futur Bakr Hojeiry a estimé que « le nombre de réfugiés ayant déjà quitté le Liban au cours de ces opérations reste minime en comparaison avec le nombre total des déplacés qui se trouvent au Liban ». « Je me demande pourquoi le nombre des réfugiés qui sont rentrés au cours de chacune de ces quatre opérations était assez réduit ? » s’est-il interrogé, avant de poursuivre : « Nous sommes tout de même optimistes, notamment en ce qui concerne la proposition faite par Moscou à Washington de coopérer pour assurer le retour de réfugiés installés au Liban et en Jordanie. »
 « Aucun retour effectif et sérieux des réfugiés syriens en Syrie n’aura lieu au cas où le conseiller de Saad Hariri aux affaires russes, Georges Chaabane, n’arrive pas à se mettre d’accord avec Moscou sur ce sujet », a mis en garde M. Hojeiry. Cette opération de retour volontaire qui a eu lieu hier intervient, rappelons-le, quelques jours après la formulation d’une proposition faite par Moscou à Washington – lors du sommet d’Helsinki qui a réuni, le 16 juillet, les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump – de coopérer pour assurer le retour de réfugiés installés au Liban et en Jordanie.

À cette fin, Moscou propose de créer un groupe de travail réunissant les Russes, les Américains et les Jordaniens sur la base du Centre de coordination russo-jordanien à Amman, ainsi que la création d’un groupe similaire au Liban. Samedi, le Premier ministre désigné, Saad Hariri, avait demandé à son conseiller aux affaires russes, Georges Chaabane, « d’entrer en contact avec les responsables russes afin d’examiner les détails des propositions de Moscou au sujet du retour des réfugiés syriens présents au Liban et en Jordanie ».


Lire aussi

Foucher : Le régime syrien entrave le retour des réfugiés

Réfugiés syriens : Joumblatt frappe à nouveau, Abi Khalil riposte

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants