X

Liban

Le père de la Libanaise condamnée à 8 ans de prison au Caire, présente ses excuses à l’Égypte

Droits de l’homme

« Mona est normalement calme et pacifique, mais elle souffre de problèmes de santé », déclare son père.

OLJ
10/07/2018

Ali Mazbouh, le père de Mona Mazbouh, la touriste libanaise qui a été condamnée dimanche à huit ans de prison en Égypte pour avoir insulté le pays et ses habitants, a présenté hier « les excuses de toute sa famille au peuple égyptien ».
Il a assuré que sa « fille, âgée de 24 ans, qui effectuait son second séjour au Caire, est en fait une amoureuse de l’Égypte. Mona est normalement calme et pacifique, mais elle souffre de problèmes de santé ». « Ainsi, il y a 12 ans, elle a subi une intervention chirurgicale au cerveau qui a nécessité des implants électroniques. C’est pour cette raison qu’elle peut passer une semaine en état d’agitation et se calmer plus tard », a-t-il dit.
Il a également déclaré que « sa fille, qui a passé son enfance dans la banlieue sud de Beyrouth, a été victime alors qu’elle était enfant de harcèlement sexuel, et elle en porte jusqu’à présent les séquelles. Elle peut donc agir violemment même à du harcèlement verbal ». « Ma fille est jeune, elle n’a pas suivi des études et elle n’est pas consciente de l’ampleur et de l’impact de ses mots », a-t-il poursuivi.
Après son plaidoyer, Ali Mazbouh a appelé les autorités égyptiennes à être clémentes et à libérer sa fille.


Mona Mazbouh a été condamnée samedi à huit ans de prison en Egypte pour "atteinte" au peuple égyptien, après la diffusion d'une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été victime de harcèlement sexuel, selon une source judiciaire. Le jeune femme avait été arrêtée fin mai à l'aéroport du Caire alors qu'elle s'apprêtait à quitter le pays.
Mme Mazbouh avait diffusé une vidéo sur Facebook, largement partagée, dans laquelle elle affirmait avoir été victime de harcèlement sexuel dans la rue et accusait les Egyptiens de vol et d'arnaque.
Ces accusations ont ulcéré des citoyens égyptiens dont certains ont appelé à son arrestation et déposé plainte.
Cette femme a alors diffusé une autre vidéo affirmant que son intention n'était pas d'insulter les Egyptiens et que, dans son précédent enregistrement, elle ne mettait pas en cause "tout le peuple égyptien".

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L’azuréen

Ne continuez pas à vous humilier de la sorte . Cette fille dit la vérité et ce « juge « , si on peut appeler ça un juge, s’est certainement prie une poutre sur la tête . C’est pas possible!

Cadige William

De tout coeur avec le pere de cette jeune femme, a la limite de l’humiliation dans ses explications pour essayer de sauver sa fille qui n ‘a fait que clamer tout haut ce que toutes femmes locales ou etrangeres subissent dans ce pays.
Quant a l’Inertie de nos gouvernants ou de notre ambassade face a ce drame .... nous la meritons car nous avons vote pour eux !

DAMMOUS Hanna

Le courant en occident contre le harcèlement sexuelle, crée un courant contraire en orient. L’orient c'est l'orient, l'occident c'est l'occident et ne se mélangeront jamais, disait Nietzsche. On dirait que la sociologie de la planète fonctionne en Yin et Yang.

Talaat Dominique

comme d'habitude , c'est elle qui a des problèmes !!!
un père qui ne défend pas sa fille et qui au contraire , la traite comme une "demeurée", n'est pas un père
et en plus il s'aplatit devant les autorités égyptiennes

il y a un problème de harcèlements sexuelles en Egypte, tout le monde le dit, même le gouvernement égyptien, il y a eut même un film égyptien !!!!

Homsy Christian

Ou est le gouvernement et notre super ministre des affaires étrangères?

En train de s'occuper du nombre de ministres et de la taille de sa part de gâteau pendant qu'une des citoyenne qu'il est sensé protéger se morfond dans les geôles egyptiennes pour des motifs futils... Tout est une question de priorités.

Irene Said

Pourquoi ce père se met-il ainsi à plat-ventre devant les autorités egyptiennes, au lieu de défendre bec et ongles sa fille ?
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SE PLAINDRE DE HARCELEMENT EN EGYPTE EST PASSIBLE DE PRISON.

Pierre Hadjigeorgiou

Des amis Égyptiens, avec qui je travaillent depuis plus de 10 ans m'ont raconté qu'ils ne laissaient jamais leurs femmes sortir sans être accompagnées de membres mâles de la famille sinon elles se font soit agressées et parfois même violées. Alors franchement je ne voit pas pourquoi certains se sont sentis offusqués en Egypte lorsqu'il y a simplement narration de faits véridiques. Sans vouloir faire de la peine aux Égyptiens, qu'ils commencent par mettre de l'ordre chez eux au lieu de s'en prendre a une touriste. Maintenant je comprends que le papa s'inquiète pour sa fille et veut la voir sortir d'une prison Égyptienne mais il devra se préparer a poursuivre en justice auprès du tribunal international l’état Égyptien pour avoir arrêter la jeune fille sans raison valable. Il n'est pas un Libanais ou un arabes qui ne pensent pas la même chose. Elle a eu une mauvaise expérience et l'a posté exprimant tout haut ce que des millions de personnes pensent tout bas. C'est son droit le plus élémentaire... Et l’état Libanais il est ou pour défendre une de ses ressortissante? Il faut arrêter de suite une bonne dizaine d’égyptiens au Liban et les traiter exactement comme cette jeune fille le sera en Egypte. Je vous parie qu'elle sera vite fait innocentée...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué