X

À La Une

Face aux menaces de l'Iran et du Hezbollah, Israël renforce la protection de ses réacteurs nucléaires, selon le Haaretz

Dans la presse

Pour la commission israélienne de l'énergie atomique, si une attaque au missile contre un réacteur nucléaire constituerait un succès pour la propagande de Téhéran et du parti chiite, elle ne mettrait pas en danger les Israéliens.

OLJ
28/06/2018

Israël a renforcé la protection de ses réacteurs nucléaires face aux menacés posées par l'Iran et le Hezbollah qui pourraient les considérer comme des cibles, rapporte jeudi le quotidien israélien Haaretz.

Récemment, la commission israélienne de l'énergie atomique (IAEC), qui estime que le scénario d'une attaque ciblée constitue le danger le plus important, a conduit un exercice d'entraînement simulant une attaque de missile contre l'un des réacteurs de Dimona et de Nahal Sorek, incluant l'évacuation d'employés et la mise en place de mesures contre la fuite de matières radioactives, écrit le journaliste Chaim Levinson.

Pour les membres de l'IAEC, une attaque au missile contre un réacteur nucléaire constituerait un succès pour la propagande de l'Iran et du Hezbollah et créerait un climat de peur, mais elle ne mettrait pas en danger les Israéliens.

L'article cite deux études qui soulignent qu'en cas d'attaque au missile contre un réacteur nucléaire, la couche de protection serait endommagée, pouvant engendrer une fuite de gaz radioactif, et perturber les systèmes de refroidissement de ces installations.

L'année dernière, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait appelé Israël à vider un réservoir à Haïfa pouvant stocker 12.000 tonnes d'ammoniaque mais aussi à démanteler la centrale nucléaire de Dimona. "Où qu'ils cachent ce réservoir nous pourrons l'atteindre", avait-il menacé. "Israël possède l'arme nucléaire mais nous pouvons transformer cette arme en menace contre Israël. (...) Ils savent que nous pouvons frapper les réacteurs nucléaires", avait-il ajouté.

En 2016, le Haaretz avait dévoilé un rapport disant que le cœur du réacteur de Dimona, dédié officiellement à la recherche nucléaire et vieux de plus de 50 ans, accusait 1 537 défauts. La dissuasion nucléaire est un élément central de la stratégie d'Israël dans une région hostile. Israël fait tout son possible pour empêcher que d'autres puissances régionales, à commencer par l'Iran, se dotent de l'arme atomique.


Lire aussi
La « lettre secrète » par laquelle les présidents US protègent l’arsenal nucléaire israélien


Pour mémoire

Le réacteur vieillissant de Dimona met en question l’ambiguïté nucléaire israélienne


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

LE PB ICI C'EST UNE GRENOUILLE SE PENSE AUSSI GROSSE QU'UN BOEUF !!!

Chady

Qu’est ce que ca coûterait au Hezbollah de frapper Dimona?
Plus de raids aériens et de destructions de la part d’Israel?
Rien de nouveau en soit, donc 0 risque.
Stupidité disent-ils...

Chammas frederico

Les armes nucléaires devraient être cantonnées dans un seul registre de "Dissuatiin"
Dans la nouvelle "distribution des pays nucléaires"
Il semble, malgré les menaces et gesticulations qu.aucun d.eux n'osera l'utiliser sans déclencher des ripostes qui lui coûteraient très cher.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES IRANIENS ET LEURS ACCESSOIRES PENSERAIENT BEAUCOUP AVANT DE COMMETTRE UNE STUPIDITE QUI LEUR COUTERAIT TRES TRES CHER !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué