X

À La Une

De violentes inondations font un mort à Ras Baalbeck (vidéos)

Liban
OLJ
13/06/2018

De violentes averses, inhabituelles pour la saison, ont de nouveau frappé le Liban mardi et mercredi, causant des inondations, notamment à Ras Baalbeck, dans la Békaa, où une femme a été tuée. 

Sur des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on peut voir un torrent d'eau et de boue se déverser dans les rues de Ras Baalbeck, un localité proche de la frontière syrienne. Coincée par l'inondation dans son domicile, une habitante de cette localité est décédée, rapporte l'Agence nationale de l'information (ANI, officielle).







Le chef de l’État Michel Aoun est entré en contact avec le président du Haut-Comité des secours, le général Mohammad Kheir, afin d'effectuer un suivi des procédures prises pour enquêter sur les dommages subis, en vue de fournir un refuge aux personnes ayant dû quitter leur domicile et d'offrir des compensations financières aux personnes touchées. Le Premier ministre désigné, Saad Hariri, actuellement à Moscou pour assister à l'ouverture du Mondial-2018, a également annoncé suivre ces événements et a contacté le général Kheir afin de lui demander d'évaluer de manière urgente les dégâts causés par les inondations. 


Les inondations ont atteint, en fin de journée, les villages de Qaa et du Hermel, dans le Békaa, emportant sur leur passage plus d'une vingtaine de voitures, rapportent les médias locaux.
Réagissant à cette catastrophe, la Défense civile s'est dite en "état d'alerte maximale" jusqu'à la fin de la tempête et s'est déployée dans plusieurs villages afin de réparer les dégâts et évacuer l'eau infiltrée dans de nombreux bâtiments et habitations.



De son côté, Ogero, l’organisme public chargé de gérer le secteur des télécoms au Liban, a annoncé que les communications téléphoniques avaient été coupées entre le Liban et la Syrie en raison des intempéries dans la région de Maaloula, en Syrie. 


Au début du mois de juin, des inondations avaient déjà touché plusieurs régions du Liban, notamment le Akkar, dans le Liban-Nord, et Ersal, une autre localité de la Békaa, où elles avaient provoqué des dégâts dans plusieurs camps de réfugiés syriens.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoine Sabbagha

Tout change dans notre pays même le temps folie . Du jamais vu en Juin .

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Angleterre
    Panama

    24/06

    15h00 (GMT+3)

  • Japon
    Sénégal

    24/06

    18h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Colombie

    24/06

    21h00 (GMT+3)

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué