X

Liban

Nasrallah : Le Hezbollah ne se retirerait de Syrie que sur demande du régime Assad

Journée de Jérusalem

Le leader du parti chiite critique les monarchies du Golfe sur le dossier palestinien.

09/06/2018

Renvoyant aux calendes grecques toute idée d’une stratégie de défense proprement libanaise, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé hier que les forces armées de son parti ne se retireraient de Syrie que sur demande du régime du président syrien Bachar el-Assad.
« Le Hezbollah est intervenu en Syrie sur demande du régime de Bachar el-Assad. Même si le monde entier le voulait, personne ne nous imposerait de quitter la Syrie. Cela n’arriverait que lorsque le pouvoir syrien nous le demanderait », a déclaré Hassan Nasrallah lors d’un discours télévisé retransmis à Maroun el-Ras, près de la frontière avec Israël, au Liban-Sud, où des centaines de partisans du Hezbollah se sont rassemblés pour « envoyer un message à l’ennemi », à l’occasion de la Journée de Jérusalem. « Je dis aux Israéliens : admettez-le, vous avez perdu », a ajouté Hassan Nasrallah en commentant toujours le dossier syrien.
Sur un autre plan, Hassan Nasrallah a mis en garde contre la diabolisation de l’Iran. « Tout le monde doit comprendre que les ennemis de Téhéran servent les intérêts d’Israël. Il revient aux peuples arabes et musulmans de ne pas laisser Israël et les États-Unis transformer l’Iran en ennemi. » Les États-Unis ont décidé de se retirer de l’accord nucléaire de 2015 et de rétablir des sanctions contre Téhéran. Ces annonces ont été saluées par Israël, ennemi juré de l’Iran, et l’Arabie saoudite, son rival régional.

Jérusalem
Par ailleurs, le patron du Hezbollah a consacré la majeure partie de son discours au dossier de Jérusalem, critiquant les positions de l’Arabie saoudite et des pays du Golfe qui servent selon lui les intérêts d’Israël dans le conflit autour de la question de la Ville sainte et, plus globalement, de la cause palestinienne, et appelant les musulmans du monde à se mobiliser.
« L’Arabie saoudite et certains pays du Golfe ont une grande responsabilité dans ce dossier lorsqu’ils disent que les Juifs israéliens ont le droit historique d’être présents sur les terres de Palestine », a déclaré le chef du Hezbollah à l’occasion de la traditionnelle « Journée de Jérusalem » en soutien aux Palestiniens, dénonçant une « hérésie religieuse ». « Ils falsifient et distordent les versets du Coran afin de préserver leur pouvoir en se soumettant aux ordres américains, en reconnaissant Israël et en éradiquant la cause palestinienne. Cela représente un danger qui n’était pas apparu dans le monde arabe depuis 70 ans », a-t-il lancé.
La Journée d’al-Qods, instaurée par l’imam Khomeyni, est commémorée le dernier vendredi du ramadan, le mois de jeûne musulman. « Depuis plusieurs décennies, les grandes puissances essayent d’éliminer la commémoration de cette journée. Des coalitions internationales se sont formées pour éliminer la cause palestinienne », a déclaré le leader du parti chiite. « À ce titre, tous les pays qui font partie de l’axe saoudo-américain n’ont pas le droit d’évoquer le dossier de Jérusalem », a déclaré le leader du Hezbollah, dénonçant le silence de ces pays sur le conflit au Yémen. « Alors que l’axe que nous représentons est attaché à la cause palestinienne, comme en témoigne la forte mobilisation de la population en Iran, en Irak ainsi que dans d’autres pays », a-t-il ajouté.

« Défi démographique »
« La question de Jérusalem est le symbole du conflit qui dure depuis plus de 70 ans. Ce conflit s’est aggravé avec la décision du président américain Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem. Il s’agit d’éliminer la lutte des Palestiniens et la cause palestinienne au profit d’Israël », a indiqué le chef du Hezbollah. « Après la décision américaine, une bataille a été lancée par les factions palestiniennes, ainsi que les pays arabes et musulmans, contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Ces forces ont signifié leur opposition à ce fait accompli en signifiant que Jérusalem devait être la capitale de la Palestine », a rappelé Hassan Nasrallah, en référence au dernier sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul à l’issue duquel les pays musulmans ont apporté leur soutien aux Palestiniens. « Il y a un défi démographique. Depuis l’annexion de Jérusalem-Est, Israël tente de provoquer un changement démographique, notamment au détriment des habitants musulmans et chrétiens de Jérusalem », a déclaré le leader du parti chiite. « Il faut tout faire pour sauvegarder leur présence afin de préserver l’identité de Jérusalem et qu’ils puissent vivre décemment là où ils habitent », a-t-il ajouté, appelant les musulmans à soutenir financièrement la présence des Palestiniens à Jérusalem. « Nous pouvons être en désaccord sur plusieurs dossiers de la région, mais nous devons nous accorder sur la question de Jérusalem. Les plus d’un milliard de musulmans de la planète doivent se mobiliser pour protéger la mosquée al-Aqsa », a-t-il lancé. Le leader du Hezbollah est revenu sur les derniers événements meurtriers autour de la frontière entre Gaza et Israël. « Malgré les agissements d’Israël qui tire à balles réelles et des bombes lacrymogènes, les Palestiniens font preuve de courage et continuent de manifester », a affirmé le leader du Hezbollah, soulignant que « la bande de Gaza fait partie intégrante de la Palestine ».
Les Palestiniens se mobilisent au nom du droit au retour des Palestiniens sur les terres qu’ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d’Israël en 1948. Ils dénoncent aussi le blocus de Gaza. Israël assure que cette mobilisation sert de couvert au mouvement islamiste Hamas qui dirige l’enclave pour tenter de s’infiltrer et d’attaquer des soldats ou des civils. Au moins 128 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis le 30 mars. Aucun Israélien n’a été tué.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE RETRAIT IRANIEN ET ACCESSOIRES VIENT PAR ORDRE DES SPHERES SUPREMES !

Chady

Ce que le Sayyed a dit c’est que seul le régime syrien aurait autorité a demander un depart du Hezbollah, et non pas que la demande officielle syrienne fut la cause principale.
Sayyed Nasrallah ne ment jamais.
Bref, en attendant les détracteurs du Hezbollah continue eux meme de faire feu de tout bois pour arriver a la même finalité, a savoir que le Hezbollah va déguerpir de syrie ses jambes a son cou, sauf que cela fait 5ans qu’on entend ca, au lieu de quoi le Hezbollah change les equations sur le terrain, engrange les victoires, consolide sa presence, frequente les russes et participent a des operations conjointes avec ces derniers.
Par ailleurs l’operation mener en territoire israelien il y a 3ans confirme que le Hezbollah n’a pas peur d’Israel et etant donné l’evolution de la situation sur le terrain depuis cette date la on ne peut en deduire qu’une chose c’est que le Hezbollah est en position de force en Syrie.
Bref on peut tourner les choses comme on veut et dire n’importe quoi les faits sont les faits.
Chapeau Sayyed Nasrallah, félicitations aux martyrs de la Resistance et longue vie au Liban

Bibette

HN fait du feu de tout bois!!!

Eleni Caridopoulou

Quel hypocrite ce Nasrallah...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAR ORDRE DES SPHERES SUPREMES IL RECEVRA L,AVIS VIA SON COMMANDITAIRE DE DEGUERPIR ET Y OBTEMPERERA EN TEMPS DU !

gaby sioufi

selon HN hier, "" Le Hezbollah est intervenu en Syrie sur demande du régime de Bachar el-Assad "" .

NOUVELLE FORMULE relatant le but de leur presence en Syrie .

car d'abord le but etait de defendre les chiites de syrie,
puis de fut pour defendre le Liban contre la horde des jihadistes,
ensuite vint l'ultime but, celui de defendre le monde arabe contre le projet d'annihiler tte resistance contre israel et donc tte tentative de liberer jerusalem, du coup il fallait defendre le pouvoir syrien .

AINSI TOUT CELA NE FUT QUE MENSONGES ! la majorite des libanais le savait bien mais pas les partisans de HN, pas les aounistes?- les marada et Consorts.

PS. comme si assad avait tte latitude de decider de cela lui-meme !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué