X

Diaspora

La cuisine libanaise à l’honneur à Bogota

Événement

L’ambassade du Liban en Colombie a organisé récemment les journées de la gastronomie libanaise.

05/06/2018

La cuisine libanaise, une mosaïque de saveurs subtiles, de diversité et de partage, est un véritable trait d’union entre le Liban et les Libanais de la diaspora. C’est à l’initiative de l’ambassade du Liban en Colombie, et en collaboration avec les différentes associations colombo-libanaises, que se sont déroulées les journées de la gastronomie libanaise du 24 au 28 avril 2018 dans la capitale colombienne.

Étendues sur quatre jours, ces journées gastronomiques avaient pour but de célébrer le patrimoine culinaire libanais, rendre accessible la cuisine à tous, mettre en valeur les produits libanais et, surtout, se retrouver autour des valeurs communes de la culture libanaise.

Invité pour animer les ateliers de cuisine et deux dîners gastronomiques, le chef libanais Kamil Bouloot, chef exécutif du Groupe Ghia et en charge des cours de cuisine à l’Institut de gestion des entreprises de l’Université Saint-Joseph (USJ-IGE), a proposé aux convives des mets traditionnels et emblématiques de la cuisine libanaise. Il a également présenté les traditions de l’art de la table libanaise avec une capacité d’innovation qui a rendu cette expérience encore plus stimulante.

Le chef Kamil Bouloot avait déjà animé, en mars 2018, une séance de cours de cuisine en vidéoconférence avec les étudiants de l’Instituto Superior Mariano Moreno de Bogota. Ce dernier, ainsi que l’IGE, font partie de la Worldwide Alliance créée en 2004 par l’Institut Paul Bocuse, qui regroupe à ce jour 17 institutions spécialisées dans la formation en arts culinaires et dans l’hôtellerie-restauration de par le monde.

Bogota est une capitale culinaire par excellence. La cuisine colombienne est elle-même une cuisine pleine de variétés et de couleurs, très métissée à cause des cultures amérindiennes, espagnoles et africaines. Sur la côte atlantique, à Baranquilla, ville natale de la chanteuse d’origine libanaise Shakira, on retrouve des influences arabes, issues de l’immigration libanaise. C’est à celles-ci qu’on doit l’introduction de l’aubergine dans les plats colombiens, par exemple ! 


(Lire aussi : Aux Pays-Bas, la Cedar Farm de Karim Farès)


« La cuisine, un élément fédérateur »
 Réputée dans le monde entier, la cuisine libanaise est avant tout généreuse et conviviale. Entre assortiments chauds et froids, le mezzé est l’un des plus grands symboles de cette cuisine authentique et traditionnelle. « Tout un art de vivre s’exprime dans la gastronomie libanaise. Dans notre pays où la tradition culinaire et la gastronomie sont culturellement présentes, ces journées ont été l’occasion de présenter une palette variée de la riche cuisine libanaise », a déclaré l’ambassadeur du Liban en Colombie Ara Khatchadourian.

Et de poursuivre : « La cuisine est un élément fédérateur. Réunir la diaspora libanaise autour de plats traditionnels a été une expérience intéressante. Je souhaite que ces journées à Bogota soient placées sous le signe du partage et de la convivialité. C’est une représentation du Liban à travers sa culture et sa gastronomie. »

Quand on n’a pas l’occasion d’aller souvent au Liban, quel meilleur moyen pour découvrir la gastronomie de ce pays qu’en se laissant porter par l’humeur d’un chef venu spécialement du pays ? « La cuisine libanaise est en perpétuelle évolution, a déclaré le chef Kamil Bouloot. C’est une gastronomie réputée fine et délicate. Les épices, l’équilibre des saveurs et des textures ainsi que sa diversité ont contribué à sa réputation. Nous sommes fiers de voir des restaurants libanais dans plusieurs pays à travers le monde, comme à New York ou à Paris, décrocher des prix de meilleur chef ou meilleur restaurant. »

Événement d’échange et de partage, les ateliers de cuisine se sont tout de suite transformés en tablée familiale sur des airs de Feyrouz et autres chansons libanaises. C’était l’occasion de fêter la convivialité, que l’on soit un vrai chef, cuisinier amateur ou un fin gourmet prêt à passer derrière les fourneaux.

Dans un décor chic et d’inspiration libanaise, le club colombo-libanais, un des plus anciens de la capitale, a accueilli les deux dîners gastronomiques concoctés par le chef et son équipe de volontaires, tous libanais de Colombie de deuxième et troisième générations, passionnés par la cuisine libanaise et la gastronomie. Le Liban était mis à l’honneur dans les menus proposés, réalisés avec des produits locaux et d’autres issus du terroir rapportés du Liban et les tables débordaient de plats comme le veut la tradition et l’hospitalité libanaises.

En Colombie, on estime à 350 000 le nombre de personnes d’origine libanaise, dont le plus célèbre est Julio Cesar Turbay, président de la Colombie de 1978 à 1982, ainsi que différentes personnalités dans les domaines politiques et artistiques.


Cette page est réalisée en collaboration avec l’Association RJLiban.  E-mail : monde@rjliban.com – www.rjliban.com




À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué