X

Campus

Du tourisme éducatif pour les étudiants de l’AUT

VOYAGE

Dans le cadre du cours « International Tourism Experience », les étudiants en licence de management du tourisme et de l’hôtellerie de l’AUT sont allés à la découverte de l’Arménie et de la Géorgie.

Carole AWIT | OLJ
01/06/2018

Pour la cinquième année consécutive, l’Université américaine de technologie (AUT) a proposé à ses étudiants qui suivent le cours « International Tourism Experience », un voyage pratique pour aller à la découverte d’une destination touristique mondiale. « Cette année, nous avons eu la chance de visiter deux destinations touristiques plutôt qu’une seule, et ce fut une très bonne surprise car l’Arménie et la Géorgie sont deux beaux pays, encore méconnus par de nombreux amateurs de voyages, qui œuvrent actuellement pour attirer un plus grand nombre de touristes », lance, enthousiaste, Joseph Ishak, en 2e année de licence de management du tourisme et de l’hôtellerie.
« Afin de connaître de plus près le fonctionnement du tourisme dans un pays, nos étudiants ont la possibilité de s’y rendre pour un séjour que notre département organise et durant lequel, en plus de visiter les sites les plus importants, ils vont à la rencontre de professionnels du secteur du tourisme », explique M. Nizam Barakat, chef du département de gestion hôtelière (Hospitality Management ) à l’AUT.
« Comme mes amis, j’ai pu visiter deux pays à fort potentiel touristique, surtout en ce qui concerne le tourisme religieux, et où je n’aurai pas forcément choisi d’aller si je n’avais pas participé à ce voyage organisé par mon université. J’ai pu découvrir la beauté de l’Arménie et de la Géorgie, et j’ai beaucoup apprécié les rencontres professionnelles qui m’ont permis de me renseigner davantage sur les stratégies adoptées par leur ministère du Tourisme afin d’encourager les voyageurs à visiter leur pays », affirme Stéphanie Aaraj, en 2e année de licence en management du tourisme et de l’hôtellerie.

Le 23 avril, le groupe de 16 étudiants, accompagnés de leur chef de département, s’est envolé pour Erevan. Ils se sont rendus au ministère du Tourisme où ils ont rencontré des responsables qui les ont renseignés sur ce secteur qui est en plein développement dans leur pays et qui ont répondu à leurs questions. « Les préparatifs pour ce voyage éducatif ont commencé un mois avant le départ des étudiants pour ces deux destinations. En effet, ces derniers, encadrés par leurs enseignants, ont dû faire des recherches et se sont documentés au sujet de ces pays avant de pouvoir découvrir, sur le terrain, le fonctionnement des secteurs touristique, hôtelier et de la restauration. De plus, ils ont pu discuter avec l’ambassadeur de l’Arménie au Liban qui nous avait fait l’honneur de nous rendre visite à l’AUT », précise M. Barakat.

Semaine chargée
Et c’est en bus que les étudiants ont fait le voyage depuis l’Arménie jusqu’en Géorgie, et plus précisément à Tbilissi, où ils se sont rendus à l’administration nationale du tourisme pour se renseigner sur la politique de tourisme adoptée par le pays, comme ils ont rencontré des directeurs d’agences touristiques. « C’était une semaine chargée, mais je suis heureuse d’avoir pu, en plus de m’être instruite au sujet de ces pays dont je connaissais très peu de choses, visiter les sites incontournables tels que le vieux Tbilissi et le lac Sevan. J’ai trouvé que ces deux pays se ressemblaient, notamment car le tourisme religieux y est important, mais j’ai préféré la Géorgie dont la culture m’intéresse davantage. Ce séjour m’a permis également de découvrir la gastronomie dans ces deux pays et de noter qu’en matière de restauration et d’accueil, le Liban offre de très bonnes prestations », précise Stéphanie.

Joseph, tout aussi séduit que son amie par ces destinations qu’il n’avait jamais visitées, ajoute : « Ces deux pays offrent de beaux paysages naturels et la verdure y est très présente. Leurs ministères du tourisme œuvrent sérieusement pour attirer un nombre croissant de touristes, et je pense qu’au Liban, il faut également réfléchir à des stratégies efficaces pour attirer les visiteurs. Tout comme mes camarades, j’ai pris conscience qu’au Liban, le secteur de la restauration a de l’avance sur ces pays et que les professionnels du secteur touristique offrent un bel accueil aux voyageurs. » Au cours de leur séjour, les étudiants de l’AUT se sont vu décerner, dans chaque pays, des certificats de participation aux journées de formation. Maintenant qu’ils se sont renseignés davantage sur la politique nationale en matière de tourisme, ses programmes et ses objectifs en Géorgie et en Arménie, les étudiants doivent remettre à leurs enseignants un dossier où ils auront comparé le tourisme dans ces deux pays. Ils vont devoir, enfin, confronter ces données avec celles relatives au secteur du tourisme au Liban en vue de proposer une stratégie efficace qui pourrait être appliquée au pays du Cèdre.

Page Campus En partenariat avec



Lire aussi

Un débat sur les enjeux de la souveraineté, à Huvelin

Échange universitaire : une aventure très constructive

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué