X

À La Une

Avant Harry et Meghan, trois grands mariages princiers

Royaume-uni

Le Royaume-Uni fascine depuis toujours le monde entier avec ses mariages princiers spectaculaires et scintillants, nourrissant un culte pour la monarchie britannique. 

OLJ/Janet MCEVOY/AFP
19/05/2018

Alors que le prince Harry s'apprête à épouser l'actrice américaine Meghan Markle samedi, l'AFP revisite trois des grands mariages princiers du Royaume-uni. 


Elizabeth et Philip 

La reine Elizabeth II et son époux, le prince Philip. Photo d'archives AFP/Getty Images

Photo d'archives AFP/Getty


Le 20 novembre 1947, il y a plus de 70 ans, des centaines de milliers de personnes envahissent les rues de Londres pour acclamer la future reine Elizabeth II, princesse de 21 ans, qui épouse Philip, 26 ans.

Un "éclair de couleur sur la route difficile que nous prenons", commente dans ce Royaume-Uni de l'après-guerre, l'ancien Premier ministre Winston Churchill. 
Pour la première fois, un mariage de la monarchie britannique est filmé. Mais c'est grâce à la radio que 200 millions de personnes, branchés sur les ondes de la BBC, pourront suivre la cérémonie en direct. 
2.000 invités, dont six rois et sept reines, sont conviés, mais les plaies de la Seconde Guerre mondiale sont encore ouvertes: plusieurs membres allemands de la famille de Philip, dont trois de ses soeurs, ne sont pas invités. 
Le rationnement est, même pour la famille royale, toujours en place, et le gouvernement a alloué à Elizabeth II 200 coupons supplémentaires pour sa robe en satin, d'après la presse. 
Le couple reçoit plus de 2.500 cadeaux de mariage et des femmes envoient des douzaines de paires de collants de soie et de nylon -rares à l'époque- à la jeune princesse. 

La décision d'Elizabeth de prendre un mari d'ascendance grecque, danoise et allemande n'a pas ravi la nation britannique. Philip est naturalisé lors de leur fiançailles, et reçoit le titre de duc d'Edimbourg, peu avant le mariage. 
Elizabeth devient reine quatre ans plus tard, après la mort de son père, le roi George VI, en février 1952.
Le couple aura quatre enfants: Charles, Anne, Andrew et Edward.



Charles et Diana

Photo d'archives AFP/Getty Images


Le 29 juillet 1981, l'union entre l'héritier du trône, le prince Charles, 32 ans, et Lady Diana Spencer, 20 ans, résout le "problème du célibat prolongé" de Charles, qui remplit ainsi "la dernière condition pour devenir, aux yeux des Britanniques, un parfait roi d'Angleterre", écrit l'AFP.
La jeunesse de Diana, sa beauté et sa chaleur humaine, jouent un rôle énorme dans l'enthousiasme mondial pour ce mariage, suivi par 750 million de téléspectateurs dans 50 pays. 
Sa robe compte plus de 10.000 paillettes et perles de nacre et sa traîne de soie de sept mètres est la plus longue de l'histoire de la monarchie. 
Le prince de Galles a tremblé en murmurant "Je le veux" devant 2.500 invités; une Diana rougissante mélange elle ses prénoms en lui répondant. 
De retour au Buckingham Palace, "l'enthousiasme des 'fans' pour la princesse de Galles a pratiquement tourné au délire" lorsque le couple s'est présenté au balcon, échangeant un "baiser furtif", rapporte à l'époque l'AFP.
Le conte de fées s'est terminé en un divorce amer en 1996. L'année suivante, Diana trouvait la mort dans un accident de voiture à Paris.
En 2005, Charles a épousé sa compagne de longue date, lady Camilla Parker Bowles, lors d'une cérémonie plus discrète. 
Charles et Diana ont eu deux enfants, William et Harry.


William et Kate 

Photo AFP/Getty Images

Le 29 avril 2011, un million de personnes se pressent dans les rues de Londres et deux milliards de téléspectateurs regardent Kate Middleton remonter la nef de Westminster Abbey, une "roturière" sur le point de devenir princesse. 
Le Prince William, 28 ans, deuxième dans l'ordre de succession au trône, est accompagné de son frère et témoin, le Prince Harry. Il murmure "Tu es magnifique" lorsque la mariée de 29 ans s'approche de lui. 
"La royauté britannique retrouve son lustre après le +mariage du siècle+", titre une dépêche AFP. 
Le duc et la duchesse de Cambridge échangent deux baisers sur le balcon du Buckingham Palace alors qu'une foule de 500.000 personnes scande: "un bisou, un bisou, un bisou!". 
Kate et William font également un tour dans une Aston Martin avec une fausse plaque en hommage aux jeunes mariés. 
Cette union est l'aboutissement d'une histoire qui a débuté huit ans plus tôt a l'université. 
"Cette grande cérémonie de mariage, mêlée à un amour authentique, offre à la famille royale une chance de renouveau après la rupture dramatique de Charles et Diane", écrit encore l'AFP. 

Parmi les 1.900 invités, on compte le musicien Elton John, le footballer David Beckham et sa femme Victoria, le nageur australien Ian Thorpe, aux côtés de 40 membres de familles royales étrangères et des centaines de dignitaires. 
Pippa, la soeur de Kate et sa demoiselle d'honneur, est accusée de lui avoir volé la vedette avec sa robe blanche soulignant sa chute de reins. 
Le couple a désormais trois enfants: George, Charlotte et Louis, né en avril. 


Lire aussi

Mariage royal : le prince Charles à la rescousse pour conduire Meghan à l'autel

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants