X

Liban

De nouvelles sanctions de Washington contre des financiers du Hezbollah

Liban-Iran-USA
OLJ
18/05/2018

Pour la deuxième journée consécutive, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (Office of Foreign Assets Control – OFAC) du département du Trésor des États-Unis a déclaré hier dans un communiqué avoir désigné comme « terroristes internationaux » (Specially Designated Global Terrorists, SDGT) des financiers liés au Hezbollah et en connexion avec la Banque centrale iranienne.
Il s’agit, selon le document, de l’homme d’affaires Mohammad Ibrahim Bazzi, et de Abdallah Safieddine, représentant du Hezbollah en Iran. Cinq compagnies appartenant ou contrôlées par Mohammad Bazzi et un autre « SDGT » sont également dans la ligne de mire de ce bureau. Elles sont basées en Europe, en Afrique de l’Ouest et au Moyen-Orient. L’OFAC a nommé plus particulièrement le « Belgian Energy Services Conglomerate » ; le « Global Trading Group NV », une société pétrolière et de produits pétroliers basée en Gambie ; l’« Euro African Group Ltd » ; l’« African Middle East Investment Holding SAL », basée au Liban ; le « Premier Investment Group SAL Offshore » ; et le « Car Escort Services SAL Offshore » (CES), une compagnie import-export également basée au Liban.

Mercredi, ce même bureau, en partenariat avec l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe, a frappé de sanctions financières les membres du conseil de la Choura du Hezbollah, notamment le secrétaire général Hassan Nasrallah, le secrétaire général adjoint Naïm Kassem, ainsi que Mohammad Yazbeck, Hussein Khalil et Ibrahim Amine el-Sayyed. D’autres personnes et entités affiliées au Hezbollah ont également été ciblées.
Ces mesures font suite à la décision prise, la semaine dernière, par le président américain Donald Trump de se retirer de l’accord nucléaire iranien, et de réimposer des sanctions sur l’Iran et ses alliés.


Lire aussi

L'Iran dénonce les sanctions de Washington et des pays du Golfe contre le Hezbollah

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,ETRANGLEMENT EN MARCHE !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants