Spécial Orientation professionnelle / Édition 3

La NDU, un campus plein de surprise

27/03/2018

Adossé au flanc sud du Kesrouan, dans la région de Zouk Mosbeh, au milieu de forêts de pinèdes et d’oliviers, se dresse l’imposant campus de l’université Notre-Dame (NDU) de l’ordre Mariamite libanais.
Dès l’entrée principale située sur l’autoroute qui mène de la région du Christ-roi vers Jeita et Faraya, le visiteur découvre des routes propres, bien asphaltées, longées par de larges trottoirs fleuris de part et d’autre. 
Le campus de la NDU à Zouk est presque complet. Il comprend d’abord des foyers pour garçons et filles, des stades de football et de tennis, sans oublier une salle de gym. Le campus est par ailleurs doté de deux amphithéâtres et d’une riche bibliothèque qui comprend près de 150.000 ouvrages.
Le clou du campus se trouve être un observatoire astronomique, planté au milieu d’arbres de pins, et qui organise souvent des nuits d’observation au cours desquelles on peut utiliser le plus grand télescope du Moyen-Orient.

Campus et facultés

La NDU propose plus de 50 diplômes, ou majors, et près de 26 Masters. Elle accueille actuellement plus de 7000 étudiants. Outre le campus principal de Zouk Mosbeh, la NDU s’est développée avec l’aménagement de deux autres campus au Chouf et au Liban Nord.

Le campus de Zouk Mosbeh comprend 7 facultés : architecture, art et design ; gestion et d’économie : ingénierie ; sciences humaines ; droit et science politique ; sciences naturelles et appliquées ; infirmerie et sciences de la santé. 

Les campus du Chouf et du Liban-Nord comprennent les facultés suivantes : architecture, art et design ; gestion et économie ; ingénierie ; sciences humaines ; sciences naturelles et appliquées ; infirmerie et sciences de la santé.


Des cursus non-traditionnels

La NDU propose aux jeunes bacheliers une variété de cursus nouveaux et non-traditionnels qui répondent aux besoins du marché du travail libanais et régional. George Ghaleb, responsable de l’Admission à la NDU présente ces cursus :
 
Musique Jazz
Le BA (Bachelor of Arts) en musicologie/musique Jazz offre aux étudiants l’opportunité de développer leurs compétences dans les domaines de la musique de jazz. Le programme offre des études théoriques et une expérience pratique pour développer les compétences des étudiants.

Health care management
Les organisations et les institutions qui prodiguent des soins médicaux doivent être gérées par des personnes compétentes sur les plans de l’organisation, des ressources humaines et du contrôle des coûts. Les étudiants titulaires d’un diplôme en gestion des soins médicaux reçoivent une formation approfondie sur la gestion d’un hôpital, d’une polyclinique, d’un laboratoire médical, d’une maison de repos, d’écoles pour personnes aux besoins spéciaux, etc.

Radio et TV
Le diplôme ès arts en communication - radio et télévision donne aux étudiants des compétences techniques leur permettant de mener une carrière productive au niveau de l’industrie du cinéma, de la radio et de la télévision.
La spécificité de la NDU est qu’elle est désormais partenaire du CILECT qui rassemble 180 institutions représentant 65 pays. L’objectif du CILECT est le maintien d’un enseignement de très haute qualité dans ce domaine.
Autre particularité : l’organisation annuelle d’un festival de cinéma international.

Droit
Le programme est récent et la formation proposée vise à se différencier des autres universités. Il vise à fournir aux étudiants le cursus le plus évolué au Liban dans les études juridiques, qu’il soit romano-germanique, droit civil, Common Law, droit islamique, Corporate Law, etc.

Biochimie
La biochimie est la branche de la science qui explore les processus chimiques liés aux organismes vivants. Elle réunit la biologie et la chimie.
C’est une spécialisation nouvelle à la NDU, bien qu’elle existe dans d’autres universités. Mais le marché du travail dans ce domaine est vaste.


Actuariat
La science actuarielle se spécialise dans l’analyse et le contrôle du risque et des effets du hasard dans toutes les questions d’assurance et de régime de retraite.
L’actuaire doit maitriser les bases de l’économie, de la finance, de la démographie, de l’informatique et du droit afin de fournir des solutions propres à des cadres spécifiques.

Ingénieur pétrochimique
Il faut d’abord préciser que la faculté d’ingénierie de la NDU a la Full ABET Accreditation ». Seules trois universités au Liban ont la Full ABET. Cette accréditation est très importante parce que pour se spécialiser hors du Liban, les universités européennes et américaines exigent souvent des diplômes issus d’établissements ayant l’accréditation ABET.
Cette spécialisation a exigé la construction de laboratoires spéciaux pour les études en pétrochimie.

Partenariats avec des universités étrangères

Outre les accréditations internationales qui prouvent l’excellence de l’enseignement prodigué à la NDU, cette dernière a contracté des partenariats avec une trentaine d’universités régionales et internationales.

Aide sociale et bourses

En 1736, le synode libanais réuni au couvent de Louaizé avait décidé l’enseignement gratuit, et notamment pour les filles. La NDU poursuit cette mission avec son nouveau programme d’aide financière, dès la première année universitaire, à l’admission.
Un soutien financier allant de 20% à 40% de réduction est valable, après étude du dossier et visite sur place pour évaluation. Cette aide est évidemment valable pour les étudiants déjà inscrits, s’ils prouvent ce besoin. Le montant restant pourrait être échelonné en quatre versements. A noter que cette aide financière est différente des bourses qui prennent en considération les notes des étudiants.

Le Père Pierre Najem : «  être à l’écoute de l’autre, connaître ses besoins, ses aspirations et ses peurs »

Comment pourrait-on définir la mission fondamentale de la Notre Dame University (NDU) de Louaïzé (Kesrouan) et quelle est sa spécificité ? Le recteur de la NDU, le Père Pierre Najem, souligne à sujet : « Présider une université catholique est une mission. Être en même temps Prêtre et Recteur en dit long sur les compétences requises pour réussir à ma mission. Cette institution, qui porte l’héritage de centaines d’années, est un message de connaissance et de foi que notre pays a reçu depuis le premier Synode libanais et qui, à travers ses recommandations en 1736, a reconnu l’importance de l’éducation gratuite aux jeunes filles. C’est un lieu où ce n’est pas le matériel qui fait l’homme, mais bien sa dignité. A NDU, notre défi est d’aider les jeunes à retrouver l’équilibre entre foi et raison. La Vierge Marie, qui est le centre de notre institution, nous invite à nous mettre au service d’autrui. L’aspect de notre vie consacrée pourrait être aussi une compétence indispensable pour toute personne à la tête d’une université. Etre à l’écoute de l’autre, connaître ses besoins, ses aspirations et ses rêves mais aussi ses peurs ».
Et le Père Najem de poursuivre: « La NDU est une des rares universités à être flexible quant aux moyens de paiement qui rendent les études supérieures accessibles. Nous sommes fiers d’être toujours à côté de nos étudiants et des parents dont les moyens deviennent de plus en plus limités. Au plan académique, NDU est pionnière en Ressources Educatives Libres (REL) au Liban, suivant à ce sujet les pas du « Massachussetts Institute of Technology » qui a ouvert au public des matériaux d’enseignement, d’apprentissage ou de recherche. Et c’est en ouvrant ses ressources éducatives que la NDU opte pour une éducation moins élitiste. Nous avons aussi plusieurs initiatives qui ont permis à notre université de mériter sa place privilégiée entre les universités d’études supérieures. Le NDU International Film Festival, par exemple, est devenu depuis plusieurs années une référence dans la production de films ».
« Nous avons un des plus beaux campus universitaires au Liban que nous devons à tous les recteurs qui m’ont précédé qui ont eu la vision d’un établissement perché sur la colline de Zouk Mosbeh, surplombant la méditerranée. Un campus qui fait beau à voir, à vivre, à étudier et à y innover ».
Quid des projets d’avenir ? « Notre vision est gigantesque, souligne le Père Najem. Mais tout plan doit prendre en considération la situation économique du pays et de notre région. Notre priorité aujourd’hui est d’être plus solidaire tout en maintenant la stabilité financière de notre université. Durant les dernières années, l’université a consacré une grande partie de son budget annuel aux aides financières des étudiants et aux bourses d’excellence ».
Et le Père Najem d’ajouter : « Sur le plan institutionnel, l’université avait entamé le projet d’accréditation afin d’acquérir l’accréditation du New England Association of Schools and Colleges (NEASC), que je considère très essentiel du point de vue stratégique. En parallèle, plusieurs projets d’accréditation au niveau des facultés et des programmes sont en cours. L’université doit en outre assumer sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement. Nous allons poursuivre tous les efforts entamés ultérieurement et y ajouter des projets et des initiatives visant à transformer la NDU en un espace écologique exemplaire pour notre communauté et notre pays. Un autre aspect de notre stratégie, c’est la gouvernance au féminin. Il est essentiel de renforcer le rôle de la femme dans le système de gouvernance de l’université ».

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Perla MaalÓuly

You don't really know what's happening there lol

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué