X

À La Une

Washington approuve des ventes d'armement pour un milliard de dollars à Riyad

coopération

Selon l'administration américaine, ces nouvelles ventes d'armes vont "soutenir la politique étrangère des Etats-Unis et les objectifs de sécurité nationale en améliorant la sécurité d'un pays ami".

OLJ/AFP
23/03/2018

L'administration américaine a annoncé jeudi avoir donné son feu vert pour des contrats d'armement pour un montant total de plus d'un milliard de dollars avec l'Arabie saoudite, dont le prince héritier est actuellement en visite aux Etats-Unis.

Le principal contrat porte sur la vente de 6.600 missiles antichar TOW 2B, pour 670 millions de dollars, selon un communiqué du département d'Etat américain. Les autres accords portent sur de la maintenance pour hélicoptères (103 millions de dollars) et sur des pièces détachées pour plusieurs sortes de véhicules terrestres (300 millions).

Selon un responsable américain, ces ventes étaient dans les tuyaux depuis la visite en mai dernier de Donald Trump en Arabie saoudite, où il avait annoncé des contrats d'armement d'un montant record de 110 milliards de dollars dont une grande part ne s'est pas encore concrétisée.

Par cette annonce à Riyad, lors de son premier déplacement présidentiel, le milliardaire républicain voulait pousser le royaume sunnite à jouer un plus grand rôle militaire dans la région, en premier lieu face à l'Iran chiite, bête noire commune des Américains et des Saoudiens.

Depuis, les relations américano-saoudiennes n'ont fait que se renforcer, malgré les critiques internationales contre les méthodes du jeune prince héritier Mohammad ben Salmane, nouvel homme fort du royaume, notamment au sujet du Yémen.

Le Sénat américain a rejeté mardi, jour de la rencontre entre Donald Trump et "MBS", une résolution visant à arrêter l'assistance militaire à la coalition menée par Riyad contre les rebelles houthis au Yémen, soutenus par Téhéran.

Selon l'administration américaine, ces nouvelles ventes d'armes vont "soutenir la politique étrangère des Etats-Unis et les objectifs de sécurité nationale en améliorant la sécurité d'un pays ami". Les contrats approuvés jeudi vont être finalisés si le Congrès américain ne s'y oppose pas.

Le prince saoudien, qui a entamé lundi une tournée de près de trois semaines aux Etats-Unis, mène une véritable opération de séduction et a rencontré de nombreux parlementaires américains à Washington.



Lire aussi

Mattis demande à MBS des efforts de paix "urgents" au Yémen

Trump loue sans retenue son « amitié » avec MBS

Qu’impliquent des pourparlers entre les houthis et Riyad ?

Opération de séduction de MBS aux États-Unis


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUI EST LA MAITRE ET QUI EST LE VALET ?

PAUL TRONC

Ce qu'il y a surtout , c'est que la bensaoudie possède le plus gros budget militaire au M.O , ce royaume achète des armes sophistiquées en G.B , en France, en Allemagne, aux usa etc.... a bras raccourci, par milliards de dollars, et résultat des courses , voilà 4 ans qu'ils se battent contre de pauvres houtis, démunis, affamés et avec des armes rudimentaires sans pouvoir leur prendre un pouce de terre , bien au contraire les houtis leur botte le derrière .

Je sais pas moi , y a t il quelqu'un qui pourrait m'expliquer cette incurie .?

MERCI .

Irene Said

MBS fait exactement ce que font d'autres ARABES de la région, il se soumet à ceux qui financent les projets de guerres, même s'ils ne sont pas du tout ARABES, comme D. Trump et d'autres...
Irène Saïd

PAUL TRONC

On ne peut pas avoir image plus humiliante que ça, pour un arabe soumis à ses maîtres.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

D’un automne à l’autre

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants