X

La Dernière

Lynn Hayek : toute la vie pour grandir

Liban Pop

Entre l’école, les concerts et les apparitions télévisées, la jeune libanaise n’a pas le temps de souffler depuis sa victoire à « The Voice Kids ». La vie n’est pas toujours facile quand on est star à 14 ans.

12/03/2018

Elle avait fait craquer des millions de Libanais en 2016, lors de son passage remarqué dans The Voice Kids, l’émission télévisée où elle avait décroché la victoire avec brio du haut de ses 12 ans. Deux ans plus tard, la jeune Lynn Hayek revient sur les devants de la scène avec la même passion pour la musique, et un premier single, Aam Bekbar (Je grandis), qui connaît déjà un franc succès dans le monde arabe.
Si la petite fille a grandi, le sourire espiègle et les yeux pétillants sont bien les mêmes lorsqu’elle chante son ouverture à la vie et sa découverte du monde, dans un clip réalisé par Fadi Haddad. Publiée sur les réseaux sociaux il y a quelques semaines, la vidéo a déjà été visionnée plus de 6 millions de fois. On y découvre la jeune fille en parfaite symbiose avec la nature, au cœur d’une forêt inondée de soleil. « J’ai tourné ce clip à Anjar, dans la Békaa, raconte Lynn Hayek. J’étais d’abord extrêmement stressée, mais le réalisateur m’a rapidement mise en confiance devant la caméra. Je ne m’attendais pas vraiment à un tel succès, mais les gens ont apprécié la musique entraînante de la chanson ainsi que les paroles qui conviennent à mon âge ». « Après ma victoire à The Voice Kids, on m’a proposé de nombreuses chansons, ajoute-t-elle, mais aucune ne m’a vraiment convaincue. C’est ma mère qui a alors suggéré le compositeur Ziad Bourji. Avec le parolier Ahmad Madi, ils m’ont offert mon premier single, Aam Bekbar. De nouvelles chansons devraient bientôt suivre, et pourquoi pas un album... »
Marquée par des interprètes libanais au cachet traditionnel comme Melhem Zein, mais aussi par des stars propulsées comme elle sous les projecteurs à un très jeune âge, telle Ariana Grande, Lynn Hayek affirme vouloir gravir les échelons « pas à pas ». « Il m’importe de ne pas brûler les étapes, et de chanter aujourd’hui des sujets qui m’intéressent et qui concernent les adolescents, ainsi que des chansons patriotiques. »



Double vie
Originaire de Mina, la zone portuaire de Tripoli, Lynn Hayek a grandi au bord de la mer. Fille de deux instituteurs, c’est à l’école que son professeur a découvert ses capacités vocales alors qu’elle n’avait que 7 ans. Aujourd’hui, elle fait de son mieux pour mener une vie équilibrée entre sa carrière de chanteuse et l’école. « Je présente le brevet cette année, explique-t-elle. Et c’est parfois la galère. Mais j’essaie de rester concentrée sur mes études qui restent ma priorité. » La jeune fille ne rate pourtant pas les occasions de se produire sur diverses scènes. Il y a quelques jours, elle participait à un concert en Arabie saoudite, accompagnée par d’autres talents phares de The Voice Kids. « Je me suis vraiment amusée, assure-t-elle. Le public était au rendez-vous et avait une belle énergie. Mais quand je rate des cours pour des concerts, je dois me rattraper avec l’aide de mes amis et professeurs, qui sont d’une aide précieuse. »
Il y a quelques semaines également, Lynn revenait sur la scène de The Voice Kids pour la grande finale de la saison 2, l’occasion pour elle de renouer avec son coach, le grand Kazem el-Saher, qui aura finalement cru en elle jusqu’au bout. « C’est toujours un bonheur pour moi de le revoir, même si je ne le vois pas très souvent », confie-t-elle. Et d’ajouter : « On m’a reproché de ne pas l’avoir salué sur scène et les gens ont cru qu’il y avait un froid entre nous. Mais nous nous sommes rencontrés dans les coulisses et je reste sa plus grande fan. Il m’importe de prendre son avis en ce qui concerne mes choix de carrière dans la musique. »
Des choix pour l’instant encore flous, puisque la belle brunette n’a pas encore décidé quel chemin suivre après l’école. « J’ai toujours pensé que j’allais faire des études en chimie, dit-elle pensive, mais je commence sincèrement à m’orienter vers le droit, ou peut-être même une formation d’artiste en musique ou en théâtre. » Quoi qu’il en soit, Lynn Hayek a toute la vie devant elle pour grandir, aimer, chanter et réussir. Voilà une étoile à suivre...




Dans la même rubrique

Cyrine Abdelnour ne fait que des jalouses...




À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué