Rechercher
Rechercher

Liban - Trois questions à...

Salim Karam : J’en ai marre du Parlement actuel...

Salim Karam. Photo Saroufim

Dans quel domaine particulier avez-vous principalement axé votre activité parlementaire au cours de votre mandat ?
Mon activité parlementaire a été principalement axée sur le projet de la couverture médicale intégrale, le projet d’assurance-vieillesse, l’éducation gratuite et obligatoire, et surtout la lutte contre l’adoption des nouvelles taxes pour financer la grille des salaires (NDLR : il a été le seul parmi les députés du bloc parlementaire des Marada à voter contre l’adoption des taxes). J’ai voté conformément à mes convictions personnelles, et je continuerai à soutenir tous ceux qui s’opposent à l’adoption de nouvelles taxes et tous ceux qui œuvrent dans l’intérêt du peuple libanais.

Dans quelle mesure avez-vous réussi à établir une coopération avec des députés de blocs adverses ?
Je pars toujours du principe qu’il est de mon devoir de m’ouvrir à tous ceux qui détiennent une carte d’identité libanaise. Il est probable qu’on ne soit pas du même avis, mais nous sommes appelés à discuter et à collaborer pour l’intérêt du pays. Je maintiens de bonnes relations avec les Kataëb, qui remontent à l’époque d’avant la guerre civile, mais également avec les Forces libanaises et le Parti national libéral, entre autres. Je suis ouvert à tous les partis et formations.

Dans quelle mesure votre longue expérience parlementaire a-t-elle eu pour conséquences de modifier ou de faire évoluer quelque peu votre perception de la situation dans le pays et votre position par rapport au camp adverse ?
Pour être franc, j’en ai marre du Parlement actuel parce que je n’entends que des mensonges durant les séances. Ce n’était pas différent durant les séances du Conseil des ministres à l’époque où j’étais ministre moi-même. Et si je me représente, c’est pour continuer à essayer d’opérer un changement et de m’opposer à tout ce qui se passe actuellement dans le pays. Je ferai partie de tous les groupes qui ont les mêmes convictions pour éviter que le peuple libanais ne perde encore une partie de ses droits.



Lire aussi

Gebran Bassil pratiquement boudé dans le caza de Zghorta

Législatives 2018 : les circonscriptions-clés de la bataille interchrétienne

Zghorta-Bécharré-Koura-Batroun : Un avant-goût de présidentielle ?


Dans quel domaine particulier avez-vous principalement axé votre activité parlementaire au cours de votre mandat ?Mon activité parlementaire a été principalement axée sur le projet de la couverture médicale intégrale, le projet d’assurance-vieillesse, l’éducation gratuite et obligatoire, et surtout la lutte contre l’adoption des nouvelles taxes pour financer la grille des salaires...

commentaires (4)

Vous inquiétez pas outre mesure Salim Karam, le changement est proche et le raz de marée va tout arranger pour le Liban nouveau auquel on aspire tous .

FRIK-A-FRAK

13 h 14, le 05 mars 2018

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Vous inquiétez pas outre mesure Salim Karam, le changement est proche et le raz de marée va tout arranger pour le Liban nouveau auquel on aspire tous .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 14, le 05 mars 2018

  • TRES BEAU! ceci ne nous dit pas la position de Mr Karam s'agissant de wali fakih, ses representants libanais ET leurs allies !

    Gaby SIOUFI

    11 h 05, le 05 mars 2018

  • TROUVEZ-MOI UN QUI NE L,EST PAS !

    CENSURE + CARENCE + BOURDES = FUITE DES ABONNES.

    09 h 04, le 05 mars 2018

  • du grand classique...on vois maintenant tout les deputes, ministres, se plaindre de l'etat du pays, de la corruption, de la dilapidation, des autres deputes/ministres alors qu'ils font partie de la clique depuis des lustres et ont grandement participe a l'etat de delabrement du pays... j'espere ne pas vous revoir au parlement, je vous y ai jamais vu d'ailleurs

    George Khoury

    06 h 38, le 05 mars 2018

Retour en haut