X

Liban

Pourquoi Macron a-t-il reporté sa visite au Liban ?

Dans les coulisses de la diplomatie
05/03/2018

Les milieux gouvernementaux et officiels ont été surpris par la décision du président français Emmanuel Macron de reporter la visite d’État qu’il était supposé effectuer à Beyrouth à la mi-avril, comme il l’avait annoncé lui-même lors de la visite officielle du président de la République, Michel Aoun, à Paris le 25 septembre dernier.

Les raisons prétextées par l’ambassadeur de France Bruno Foucher au chef de l’État jeudi dernier pour le report de cette visite, en l’occurrence l’existence d’« engagements précédents » contractés par le président français et qui empêcheraient la tenue de la visite, sont injustifiées, estiment des sources diplomatiques bien informées. Le diplomate français a toutefois assuré que la visite d’Emmanuel Macron était toujours prévue et que sa date serait communiquée ultérieurement.

Preuve de l’attachement du président français à la tenue des trois conférences internationales de soutien au Liban à Rome (pour l’armée libanaise), Bruxelles (pour les réfugiés syriens) et Paris (pour la mise en place d’un plan d’investissement), Bruno Foucher a également précisé que la date de la conférence Cedre à Paris avait été fixée pour le 6 avril prochain et sera précédée d’une réunion préparatoire dans la capitale française le 26 mars.

Mais pourquoi donc la visite d’Emmanuel Macron a-t-elle été reportée ?  Selon des informations diplomatiques françaises, l’une des raisons de ce report serait les entretiens que le président français devrait mener à Paris avec le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, qui doit être reçu à l’Élysée dans la seconde moitié d’avril prochain, dans le cadre d’une tournée englobant Le Caire, Paris, Londres et Washington.

De plus, Paris attendrait de procéder à une évaluation des trois conférences internationales avant la visite de M. Macron. La diplomatie française s’active actuellement avec Beyrouth, Rome, Bruxelles, les capitales européennes et les pays arabes pour assurer une participation massive à ces trois conférences. Or la présence de plusieurs pays ne serait toujours pas assurée pour la conférence de Rome. Concernant Cedre, les prévisions françaises feraient état de quatre milliards de dollars d’investissements alors que le plan mis en place par le gouvernement nécessiterait 17 milliards de dollars. Une incertitude plane enfin au sujet de la participation arabe aux conférences, à l’exception sans doute du Koweït… Sauf si les contacts français et libanais avec ces pays débouchent sur une conclusion heureuse, qui se traduirait par un soutien financier fort de leur part.

Emmanuel Macron estimerait par ailleurs que la cessation des violences en Syrie serait de nature à contribuer au retour des déplacés syriens. Il serait également inquiet concernant les menaces israéliennes et tout le dossier des missiles balistiques iraniens en Iran et en Syrie, dont l’utilisation par Téhéran pourrait conduire à une guerre israélo-iranienne en territoire syrien, laquelle pourrait s’étendre au Liban, s’il s’avère notamment que l’Iran a effectivement installé des usines d’armes au Liban-Sud.



Lire aussi

« Tant que Macron sera au pouvoir, il ne laissera pas le Liban se faire déstabiliser », affirme Foucher

La date de Cedre confirmée, la visite de Macron au Liban reportée

Macron : Le Liban est le seul modèle pluraliste réussi dans la région

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Netanyahou aux USA et Macron reporté la visite... Ça sent la guerre. J'espère que non

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL NE VIENDRA PAS AVANT QUE LE BUDGET 2018 ET DES MESURES D,ASSAINISSEMENT DES FINANCES NE SOIENT FIXES ET APPROUVES !

Fan Phare Rond

Les contrats supposés revenir aux entreprises française au liban et en syrie ,n'ont pas du être à la hauteur de ce qu'il espérait pour la France . Il boude .

Bibette

Macron viendra au Liban après la tenue des 3 conférences et surtout après la tenue des élections législatives au Liban !

Eleni Caridopoulou

C'est pour ça que les appartements ne se vendent pas au Liban

FAKHOURI

ça fera des économies

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SI L,IRAN A INSTALLE DES USINES D,ARMES AU LIBAN-SUD ... L,ETAT ET SES TROIS MOUS-QUE-TERRES OU SONT-ILS ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants