Rechercher
Rechercher

Dans la presse

Selon Fox news, des images satellite montrent la construction par l'Iran d'une base militaire près de Damas

Devant le Congrès, le général Joseph Votel, commandant des forces américaines au Moyen-Orient, a déclaré mardi que l'Iran "augmente" le nombre et la "qualité" de ses missiles balistiques déployés dans la région. AFP / SAUL LOEB

La semaine dernière, le New York Times faisait état de l’existence, sur le territoire syrien, de dizaines de bases gérées par les forces iraniennes. Cette semaine, c’est Fox news qui enfonce le clou, en publiant des images satellite israéliennes qui montreraient une base militaire en construction au nord-est de Damas. Cette base serait, selon le média américain, gérée par la force iranienne al-Qods. Selon Fox News, les images montreraient deux entrepôts de stockage de missiles capables d’atteindre Israël.
Réagissant aux informations rapportées par Fox News, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré, mercredi matin, selon le Haaretz : "Rien de nouveau sous le soleil. Et il n’est pas nécessaire de traiter chaque information diffusée par les médias comme une certitude absolue. Nous suivons les événements".


La tension était sérieusement montée, début février, avec la première confrontation ouverte entre l'Iran et Israël en Syrie. Tel Aviv avait indiqué avoir détruit un drone iranien au-dessus de son territoire. En réponse, l'armée de l'air israélienne avait détruit la base d'où l'appareil serait parti en Syrie. La défense anti-aérienne syrienne avait, lors de cette opération, réussi à abattre un avion de chasse israélien.

Quelques jours plus tard, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait menacé de façon très théâtrale les "tyrans de Téhéran" de représailles en cas d'agression. "Ne testez pas la détermination d'Israël!" avait lancé M. Netanyahu lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, brandissant un morceau de métal présenté comme une pièce d'un drone iranien abattu au-dessus d'Israël. Il avait ensuite interpellé le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif : "Voilà un bout du drone iranien! M. Zarif, vous le reconnaissez? Vous devriez, c'est le vôtre!"

L'intéressé, aussi présent à Munich mais qui n'a pas été témoin directement de la scène, avait répondu peu après en dénonçant un "cirque caricatural" et en accusant Israël de mener "une politique d'agression, de représailles massives contre ses voisins".


Devant le Congrès, le général Joseph Votel, commandant des forces américaines au Moyen-Orient, a déclaré mardi que l'Iran "augmente" le nombre et la "qualité" de ses missiles balistiques déployés dans la région. Le général Votel a également déclaré que l'Iran accroît le financement des forces armées qu'il soutient, notamment en Syrie et au Yémen, depuis la conclusion de l'accord sur le nucléaire iranien en 2015. Il a précisé que l'Iran avait mis en place au Yémen une milice équivalente au Hezbollah au Liban. Alors que la représentante Liz Cheney lui demandait ce que l'armée américaine devrait faire en Syrie, le général Votel, poursuit Fox News, a déclaré que "contrer l'Iran n'entre pas dans le cadre de la mission de la coalition internationale en Syrie".



Pour mémoire

Israël / Iran : une stratégie de « grignotage » dangereuse




La semaine dernière, le New York Times faisait état de l’existence, sur le territoire syrien, de dizaines de bases gérées par les forces iraniennes. Cette semaine, c’est Fox news qui enfonce le clou, en publiant des images satellite israéliennes qui montreraient une base militaire en construction au nord-est de Damas. Cette base serait, selon le média américain, gérée par la...