Le billet de Gaby NASR

Sévices publics

Billet
Gaby NASR | OLJ
12/01/2018

Maintenant que les citoyens du bas d'en bas, ceux de l'étage médian, et peut-être même quelques-uns de ceux qui acalifourchonnent les hautes sphères se sont troués le futal en taxes pour couvrir les frais de la grille des salaires des fonctionnaires, ils seraient peut-être en droit de s'attendre à une amélioration de la qualité du service.

Cause toujours, Raoul ! La quasi-totalité des officines publiques ronronnent gentiment sur des horaires à peine allongés, sans que cela ne titille pour autant leur rendement qui reste au ras des pâquerettes. Sauf bien sûr à l'heure du déjeuner, quand la cohorte des assistés s'interpellent d'un bureau à l'autre pour ajuster leurs commandes surchargées de triglycérides, sous l'œil torve des bipèdes bas de gamme qui s'entassent résignés dans la salle d'attente.

Pour casser la monotonie, se pointe de temps à autre une espèce de nabab venu de l'extérieur, gorgé d'espoir et du koullouna plein les yeux. Comme l'individu a des relations, il est illico reçu par le planqué en chef local, un pète-sec à la mine compassée qui ne risque pas de craquer pour surmenage. Son job à lui consiste seulement à tirer la gueule, donner des ordres et tenir salon le reste du temps. Un boulot d'ailleurs équitablement partagé : les subalternes s'occupent de tout, et lui du reste.

Le cinéma ne dure que quelques minutes, puis le nouvel arrivant sort du saint des saints, tenu en laisse par une assistante pommadée et peinturlurée comme une auto volée. Elle demande à un sous-fifre de s'occuper de messire, pivote des talons aiguilles et s'en retourne à son bureau récupérer sa lime à ongles. Le sous-fifre sous-traite aussitôt la mission auprès d'un encore plus sous-fifre que lui, lequel refile le boulot à un esclave tout au bas de l'échelle, qui lui n'a rien à braire des affaires du nabab présumé. Sonné, celui-ci tombe littéralement du cocotier et s'en va rejoindre le troupeau des déprimés dans la salle d'attente. Comme quoi, même pour les décavés il y a toujours une justice.

Au bout de quelques heures, fin du purgatoire. À ce moment, il y a toujours une histoire débile de timbre qui vient gripper la machine. À l'ère du digital où règne presque partout la validation numérique, les gratte-papiers d'ici en sont restés au timbre fiscal antédiluvien. Encore faut-il le trouver, le mégot ratatiné frappé du cèdre. Le rond-de-cuir en charge de la formalité n'en a jamais, et c'est au demandeur d'aller le chercher. Évidemment, c'est toujours 6 étages plus bas, au fond du couloir 8e porte à gauche. Puis rebelote dans la file d'attente.
Y a pas à dire, au Liban on n'arrête pas le progrès. Il s'arrête tout seul...

 

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Pour les ignorants comme moi, afin de comprendre le Billet de Gaby Nasr, mettez à votre portée les dictionnaires des langues suivantes : Le Volapük, l'Espéranto, le Bâleybelen, le Sanskrit, l'Ithkuil et le Karchouni.
A part ça, régalez-vous de notre gâteau du vendredi.

Wlek Sanferlou

Puis rebelote dans la file d'attente... Que c'est vrai. Merci

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

YIA GABY NASR 3AM TKHAFEF LE3YAR KTIR DERNIEREMENT ! AWESS BI FARDAK METLEL AWEL... KHALIK JOHN WAYNE !!!

Bery tus

Papapa ... c'est tellement ca ... j'en suis témoin, pour l'avoir passer pour des enregistrement quand je pars pour les vavances au liban .. en plus ca prend des semaines lol il y ceux qui reçoivent a la maison les papiers necessaire ::))

mais j'avoue une chose oui cela prend du temps énormément mais je trouve qu'au moins l'accueil ou encore les conversations font rire et font passer le temps .. c'est mieux que d'y aller et d'avoir un accueil un service froid et presque non humaine

Achkar-Malezet Marie-Therese

Toujours EXCELLENT Gaby Nasr ! Un bonheur de tous les matins ! Merci

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué