X

Économie

Baisse du coût des remises de la diaspora au quatrième trimestre 2017

Indicateur
OLJ
12/01/2018

Le coût des envois de fonds des expatriés au Liban a baissé entre le troisième et le quatrième trimestre 2017, selon des chiffres publiés par la Banque mondiale (BM) rapportés par le Lebanon This Week de Byblos Bank. Cela représente le coût moyen du transfert d'argent via les banques commerciales et les opérateurs de transfert, qui inclut les frais de transaction et la marge sur les taux de change.
Sur les 42 pays aux données disponibles, examinées par la BM, le Liban est ainsi la 7e destination la plus chère pour transférer 500 dollars depuis les États-Unis. Une opération qui coûtait 29,65 dollars au quatrième trimestre 2017 (5,93 % du montant total), contre 30,29 dollars au trimestre précédent (6,06 % du montant total), mais dont le coût reste inchangé par rapport au quatrième trimestre 2016.

Frais en baisse
Même tendance pour les envois de fonds depuis l'Arabie saoudite, où le Liban représente la troisième destination la moins chère parmi 17 pays. Le transfert de l'équivalent de 500 dollars (1 870 riyals saoudiens) était facturé 11,2 dollars (42,08 riyals saoudiens, soit 2,25 % du montant total) au quatrième trimestre 2017, contre 16,35 dollars (61,45 riyals saoudiens, soit 3,29 % du montant total) au troisième trimestre. Au quatrième trimestre 2016, ce transfert coûtait encore moins cher, à 34,29 riyals saoudiens (9,13 dollars, soit 1,83 % du montant total).
Idem pour les remises envoyées du Canada : le coût d'un transfert de 388 dollars (500 dollars canadiens) vers le Liban coûtait 24,77 dollars (30,79 dollars canadiens, soit 6,16 % du montant total) au quatrième trimestre 2017, contre 26,18 dollars (32,54 dollars canadiens, soit 6,51 % du montant total) au troisième trimestre. Le coût d'un transfert de 500 dollars canadiens au quatrième trimestre a cependant baissé par rapport à la même période en 2016, lorsqu'il coûtait 32,61 dollars (40,53 dollars canadiens, soit 8,11 % du montant total).
Le coût de l'envoi de fonds depuis la France a légèrement diminué entre le troisième et le quatrième trimestre. Sur 16 pays aux données disponibles, le Liban est le pays le plus cher pour envoyer 500 dollars (345 euros) depuis la France, à un coût de 7,15 % du total (24,66 euros, soit 29,52 dollars) au troisième trimestre, contre 7,23 % (24,95 euros, soit 29,88 dollars) au trimestre précédent. Le coût du transfert de la France vers le Liban a cependant augmenté par rapport au quatrième trimestre 2016, lorsqu'il atteignait 25 dollars (20,92 euros, soit 6,06 % du montant total).
Les coûts des transferts depuis l'Australie ont également diminué par rapport au trimestre précédent. Le coût d'un transfert de 383 dollars (500 dollars australiens) vers le Liban au quatrième trimestre 2017 était en effet de 28,71 dollars (36,61 dollars australiens, soit 7,32 % du montant total), contre 28,9 dollars (36,97 dollars australiens, soit 7,39 % du total) le trimestre précédent. Le coût de transfert au quatrième trimestre est cependant en légère hausse par rapport au quatrième trimestre 2016, lorsqu'il atteignait 28,56 dollars (36,42 dollars australiens, soit 7,28 % du montant total).

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué