X

La Dernière

Les 4 saisons de Jamal Saidi

Photographie

Son livre « Seasons of Lebanon » (éditions Turning Point) est une douce symphonie de couleurs, un hymne au Liban à travers un regard attentif et précis.

Carla Henoud | OLJ
28/12/2017

En 30 ans auprès de l'agence de presse Reuters dont il est actuellement Regional Chief Photographer pour le Liban, l'Irak et la Syrie, Jamal Saidi a connu le meilleur et le pire de ce métier de passeur d'images. Des rencontres essentielles avec des photographes devenus des confrères, puis des amis ; des guerres régionales et locales, des attentats et la perte de figures politiques dont il était proche. De ces passionnantes années qui ont jalonné sa vie privée et professionnelle, une mise à distance s'est imposée pour faire le point et voir plus clair. Il en a gardé une certaine amertume et le traumatisme de ces deuils multipliés par mille.

Et pourtant, lorsqu'il débarque dans les locaux de L'Orient-Le Jour, avec un beau sourire apparemment serein, Jamal Saidi cache bien son jeu. Derrière ce physique à la Steve Martin, ce calme apparent, difficile de deviner toute la souffrance, toutes les souffrances d'un métier souvent croque-mort que le reporter, comme tous ces complices sur le terrain, a dû assumer et dépasser. « Tu ne tueras point », lui avait dit son père. Alors, pour ne pas prendre les armes, il choisit, vers la fin des années 70, de brandir sa caméra pour prendre en photo ses amis qui combattent sur les lignes de front. Ses photos seront publiées dans la presse locale, notamment al-Anba' et al-Joumhouriya. Le photographe encore amateur se découvre des talents. Il est repéré par Associated Press et couvre les manifestations, les événements politiques et les incidents sécuritaires. Tout ce qui fera cette sordide guerre. « J'ai tout accompagné, confie-t-il. Les invasions israéliennes, les massacres de Sabra et Chatila, les meetings, les discours, l'assassinat de Bachir Gemayel. J'ai été blessé, enlevé, battu. J'ai eu des cauchemars, des peurs, des angoisses, des crises de panique. » Et de grosses peines qui se sont poursuivies avec les disparitions de Rafic Hariri, Samir Kassir, Georges Haoui ou encore Gebran Tueni.

Photographe à Reuters et chef du syndicat des photographes au Liban, Jamal Saidi a également couvert la guerre en Irak jusqu'en 2004. Ce sera la goutte d'eau qui fera déborder le vase de ses émotions à fleur de peau. Épuisées par trop de violence. « En faisant mon travail, je photographiais mes amis en train de mourir. C'était trop », dit-il.

 

(Pour mémoire : La guerre dans l'œil de six photographes libanais)

 

 

Thérapie et nature
Pour soigner ses peines et guérir ses peurs, pour changer de regard et de vision, Jamal Saidi s'est donné pour mission de proposer de nouvelles images et un message différent. De montrer à la nouvelle génération qu'il existe autre chose et un autre Liban. Et sans doute pour le voir lui-même... « Si tu fais ça tu guériras », lui affirment les médecins. C'est vers le meilleur du Liban qu'il se tourne, sa nature et ses esprits créatifs qui rayonnent à travers le monde. Son premier ouvrage, concocté avec son fils Ayman, sorti en 2013 aux éditions Turning Point, intitulé Lebanon, Beauty Beyond Belief, décrit, à travers quatre chapitres et autant de thématiques, la nature, les traditions, la culture et le life style au Liban. Ce voyage au bout de lui-même, entrepris aux quatre coins de notre pays, s'est poursuivi durant ces trois dernières années. Pour étancher une soif encore inassouvie, il a sillonné toutes les régions, à travers les 4 saisons, très distinctes, qui teintent nos paysages de couleurs et d'une lumière changeantes. Comme son nom l'indique, Seasons of Lebanon dévoile les transformations que vit le pays, ses arbres, ses routes, ses eaux, ses petits chemins de traverse.

L'ouvrage, composé de 153 pages, commence avec le printemps. Non point le printemps arabe qui a bouleversé la région, et qu'il a évidemment couvert, mais celui d'un renouveau certain. Avec, comme pour son précédent ouvrage, des textes signés Karah Byrns Saidi, rédactrice et copy writer libano-américaine et épouse de son fils, « plus libanaise que nous », précise-t-il, le livre déploie des beautés insoupçonnées. Le résultat de belles photos, d'une lumière exceptionnelle et d'un moment qu'il a su capter. La Békaa en hiver, les Cèdres, Aamiq et le Mont-Liban en automne, Aïn el-Mreissé, le Barouk, Faqra et le Chouf au printemps, Tannourine, Becharré ou Batroun en été, Seasons of Lebanon est un livre d'images séduisant, une invitation au voyage et aux retrouvailles avec un pays qui, souvent, fait oublier ses richesses (intérieures et extérieures). Dépaysement, poésie et étonnement garantis.

 

Lire aussi

Nancy Debs Hadad, portraitiste de machines et autres robots...

Patrick Baz, témoin visuel des chrétiens du Liban du XXIe siècle

 

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Cette édition de l'OLG nous donne du souffle et de la joie. Jamal Saidi contribu oar ses œuvres à cette liste de vrais libanais dont nous sommes et devront être fiers. Nos politiciens de tout bords devraient apprendre de ces personnages réels et illustré de notre histoire moderne!!!
Merci Jamal!

Bustros Mitri

Chromatothérapie, loin du quotidian en noir...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La lutte contre la corruption, en tête des priorités du nouveau gouvernement

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Lutte contre les carrières illégales : le génie est enfin sorti de sa lampe !

Les matchs d’aujourd’hui

  • Colombie
    Japon

    19/06

    15h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Sénégal

    19/06

    18h00 (GMT+3)

  • Russie
    Egypte

    19/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué