X

À La Une

"Personne ne doit sentir qu'il n'a pas sa place sur cette Terre"

Noël

Le pape appelle les fidèles à ne pas ignorer le drame des migrants.

OLJ/Agences
25/12/2017

Le pape a demandé dimanche aux 1,3 milliard de catholiques de la planète de ne pas ignorer le drame des migrants souvent "expulsés de leurs terres" par des dirigeants prêts à "verser du sang innocent", dans une homélie de Noël appelant à "l'hospitalité".

L'Argentin Jorge Bergoglio, petit-fils de migrants italiens, a fait du sort des réfugiés l'un des thèmes fondamentaux de son pontificat entamé voici près de cinq ans. "Personne ne doit sentir qu'il n'a pas sa place sur cette Terre", a-t-il estimé dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël, la célébration pour les chrétiens de la nuit de naissance de Jésus de Nazareth.

Le pape, qui a récemment appelé au "respect du statu quo" à Jérusalem, adressera aussi lundi son cinquième message de Noël "Urbi et orbi" ("à la ville et au monde"), à la tonalité plus politique.

La décision unilatérale prise le 6 décembre par Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d'Israël a provoqué des manifestations quasi-quotidiennes dans les Territoires palestiniens, y compris à Bethléem, en Cisjordanie occupée, où les fidèles devaient participer à la messe de minuit dans l'église de la Nativité.

L'annonce du président américain "a créé des tensions autour de Jérusalem et détourné l'attention de Noël", a récemment regretté l'archevêque Pierbattista Pizzaballa, un haut dignitaire catholique romain du Proche-Orient. 

Sur la place de la Mangeoire à Bethléem, l'ambiance paraissait plutôt morose, malgré les chants de Noël diffusés par hauts-parleurs. Quelques centaines de Palestiniens et de touristes étrangers ont bravé un vent froid près de l'église de la Nativité érigée sur le site où, d'après la tradition, Marie donna naissance à Jésus, pour regarder un défilé de scouts.

Depuis la montée des tensions liée à la décision américaine, "c'est triste", "les gens sortent peu", a dit à l'AFP Nahil Banoura, un Palestinien de confession chrétienne originaire de Beit Sahour.
Depuis le 6 décembre, selon Mgr Pizzaballa, des dizaines de groupes ont annulé leur voyage, et les visiteurs étrangers, habituellement nombreux à Noël lorsque la situation sécuritaire le permet, se sont faits rares à Bethléem.


(Lire aussi : Pour les chrétiens palestiniens, Trump est le Père Fouettard)


Afin de faciliter les mouvements et l'accès des touristes et visiteurs, la police israélienne a de son côté indiqué que des unités supplémentaires avaient été déployées à Jérusalem et aux points de passage pour accéder à Bethléem.

Pour les Palestiniens, chrétiens comme musulmans, la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Washington ne préjuge pas seulement du résultat de négociations, dont le statut de la ville devrait faire l'objet. Elle nie l'identité arabe de Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, et mine leur aspiration à établir un jour la capitale de leur futur Etat dans la partie orientale de la ville.

Dans un communiqué, le président palestinien Mahmoud Abbas a de nouveau dénoncé la décision américaine, appelant "les chrétiens du monde à écouter les (...) voix des chrétiens de Terre sainte qui rejettent catégoriquement la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël".
S'exprimant dimanche lors d'une conférence de presse à Khartoum, le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué qu'il s'était entretenu avec le Pape au sujet de Jérusalem. "Ce n'est pas qu'une affaire concernant les musulmans, mais aussi les chrétiens et l'humanité entière", a-t-il affirmé, soulignant qu'il fallait oeuvrer à de nouvelles démarches après les votes au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale de l'ONU.

 

Lire aussi

Abbas durcit le ton contre Washington, mais jusqu'à quand?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour

Merci pour vos commentaires, l'erreur a été corrigée.
Bien à vous

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PARAGRAPHE 1 LIGNE 1 1,3 MILLIARDS ET NON MILLIONS COMME D,AILLEURS UN COLLEGUE L,A DEJA MENTIONNÉ 1

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EXCEPTION FAITE DES TERRORISTES ET DES CRIMINELS DE TOUT GENRE... ET DE CEUX QUI PROFESSENT L,INTOLERANCE ET LES HAINES DANS CE MONDE... CHER PAPE !

Wlek Sanferlou

Le message du pape ainsi que tout les chrétiens du monde de tout bord doit être celui du Christ : aimez vous les uns les autres...
La politique ne fait que corrompre ce message.

Sarkis Serge Tateossian

Très belle images, très bon article....c'est quand même de la nativité que l'on parle...en ce jour saint.

Que vient faire le Erdogan le président turc même s'il a appelé le pape (opération de pur communication), dans cet article,

Un personnage connu pour son soutien aux crimes organisés a l'intérieur comme a l'extérieur de son pays...
Qu'il cesse d'abord de massacrer les kurdes et son propre peuple avant de parler de la défense des chrétiens à Jérusalem...

On connait l'historique de la Turquie génocidaire de 1915 et de la famine forcée du mont Liban...pour ne citer que ces deux cas!


Ce homme abjecte les nie en bloc!!

Qu'il s'occupe du respect des peuples autochtones de la Turquie ...avant tout!

Marionet

1.3 milliards plutôt. La foi se perd mais on est quand même un peu plus d'1,3 million!! Et avec ça, joyeux Noël!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants