Économie

Ziad Hayek : Les PPP sont « indispensables » à la reconstruction de la Syrie

Infrastructures
OLJ
13/12/2017

Le secrétaire général du Haut Conseil pour la privatisation et les partenariats (HCPP) au Liban, Ziad Hayek, a déclaré hier au Caire que « les partenariats public-privé (PPP) seront un outil indispensable pour le redressement de la Syrie après la fin de la guerre », d'après l'Agence nationale d'information (ANI). M. Hayek s'exprimait lors d'une conférence intitulée « PPP – de nouveaux modèles de développement économique », organisée par l'Organisation arabe pour le développement administratif (Arado) au siège de la Ligue arabe, sous les auspices de son secrétaire général, Ahmad Aboul Gheith.
M. Hayek a souligné l'importance de ce type de partenariat lors de « la mise en place d'infrastructures nécessaires pour relancer l'économie et créer des emplois » en Syrie. L'un des premiers objectifs devrait être de construire « des hôtels répondant aux normes internationales pour permettre aux investisseurs de visiter le pays », a-t-il indiqué, ajoutant que « les investisseurs dans les secteurs de la téléphonie mobile et de l'électricité vont commencer à affluer d'ici à un an ». Selon M. Hayek, « les investisseurs dans le pétrole, le gaz et les ressources naturelles reviennent en général rapidement car ils sont habitués à travailler dans des pays qui traversent des instabilités ».

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué