X

À La Une

A Paris, Barack Obama déplore l'absence américaine sur le climat

Etats-Unis

"Nous avons une absence temporaire de leadership sur cette question", a déclaré l'ancien président américain. 

OLJ/Reuters
03/12/2017

L'ex-président des Etats-Unis Barack Obama a déploré samedi à Paris le manque de participation américaine dans la lutte contre le changement climatique, dans une critique voilée de la décision de son successeur Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris.

Barack Obama, qui s'exprimait dans l'après-midi lors d'une conférence privée à l'invitation des "Napoléons" - un réseau professionnel fondé par des publicitaires fédérant des acteurs du secteur de la communication - n'a cependant pas une seule fois prononcé le nom de son successeur à la Maison blanche.

"Nous avons une absence temporaire de leadership sur cette question" de la lutte contre le réchauffement climatique, a-t-il déclaré sous les rires des quelque 800 personnes réunies dans l'auditorium de la Maison de la radio.

Dans le public figuraient notamment des chefs d'entreprise, des personnalités du monde du spectacle ou des responsables politiques, comme Ségolène Royal - ex-ministre de l'Ecologie de François Hollande, désormais ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique - ou encore Jack Lang, Hubert Védrine, Najat Vallaud-Belkacem et Roselyne Bachelot.

Après une intervention de près d'une demi-heure à l'issue de laquelle il a reçu une ovation debout, Barack Obama a répondu aux questions du PDG d'Orange Stéphane Richard.

L'ex-locataire démocrate de la Maison blanche avait auparavant été reçu par Emmanuel Macron à l'Elysée pour ce que l'entourage du président français a qualifié de "déjeuner privé". Aucune photo de cette rencontre n'a d'ailleurs été diffusée, ni sur les réseaux sociaux, ni sur le site de la présidence de la République.

Emmanuel Macron, qui avait reçu le soutien de Barack Obama entre les deux tours de la présidentielle, avait qualifié de "faute pour l'avenir de la planète" la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, signé par 195 pays en décembre 2015.

Malgré des divergences sur les questions climatiques et sur l'accord sur le nucléaire iranien, le président français conserve une relation cordiale avec l'actuel locataire de la Maison blanche, qui a assisté au défilé militaire du 14-Juillet.

Barack Obama a également abordé les questions climatiques lors d'un entretien d'une quarantaine de minutes avec l'ex-président François Hollande, ainsi que lors d'une rencontre avec la maire de Paris Anne Hidalgo.

 

Pour mémoire

L'ex-délégué climat d'Obama dénonce la décision "mal avisée" de Trump

Climat: Macron et Merkel soulignent à l’unisson leur détermination à agir

Climat, Unesco, nucléaire iranien : symboles du désengagement américain

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Henrik Yowakim

Barack Obama, qui s'exprimait dans l'après-midi lors d'une conférence privée à l'invitation des "Napoléons" + un réseau professionnel fondé par des publicitaires fédérant des acteurs du secteur de la communication + n'a cependant pas une seule fois prononcé le nom de son successeur à la Maison blanche

ET DIRE QUE SELON LE CANARD ENCHAÎNÉ CE GENTIL HUMANISTE , PRINCIPAL ENNEMI DE LA RÉBELLION SYRIENNE

CET IMPOSTEUR A 5 SOUS FAISANT SEMBLANT D'ÊTRE PROFONDÉMENT PRÉOCCUPÉE PAR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE COMME IL L'ÉTAIT POUR LES ARMES CHIMIQUES DU CHAROGNARD BACHAR

AURAIT TOUCHÉ PRÈS DE QUATRE CENTS MILLE DOLLARS POUR RACONTER SES BALIVERNES DEVANT CETTE ASSEMBLÉE DE DE PUBLICITAIRES

BAVARDER AVEC L'ANCIEN SOCIALISTE HOLLANDE ET POUR DÉJEUNER AVEC LE NOUVEUAU CAPITALISTE MACRON

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tempête dans la région, crise gouvernementale au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué