Rechercher
Rechercher

Liban

Aoun sollicite l’aide de Macron concernant la neutralité

Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a entamé hier une tournée en Europe. Il devrait s'entretenir aujourd'hui avec le président français, Emmanuel Macron. L'occasion pour M. Bassil de transmettre au chef d'État français deux messages de la part de son homologue libanais, Michel Aoun.
Il s'agit d'abord des remerciements du chef de l'État à M. Macron pour les négociations qu'il a menées en fin de semaine avec le prince héritier saoudien, Mohammad ben Salmane, à Riyad, afin de permettre au Premier ministre, Saad Hariri, de renter à Beyrouth.
Pour ce qui est du deuxième message, des sources bien informées indiquent que Michel Aoun exhorte Emmanuel Macron de plaider en faveur de la neutralité du Liban, et à interdire les ingérences dans ses affaires internes. D'autant que le pays a plusieurs problèmes à résoudre, dont notamment les questions des réfugiés syriens et de la dette publique.
Concernant la tournée de Gebran Bassil en Europe, elle devrait inclure la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Russie et la Belgique. De sources proches du palais Bustros, on s'attend à ce que les autorités de ces pays répondent favorablement aux propos de M. Bassil. On en veut pour preuve les réponses présentées par les ambassadeurs de ces pays la semaine dernière au chef de l'État, axées sur la nécessité de tenir le Liban à l'écart des conflits régionaux.
Sur le plan strictement local, les propos du député Okab Sakr (courant du Futur) dans un entretien accordé à la LBCI ont suscité une polémique. M. Sakr avait appelé le chef de la diplomatie à « arrêter de jouer au commando diplomatique », à libérer Nizar Zakka et à se focaliser sur les affaires de son ministère. Si des sources ministérielles se sont indignées du ton adopté par M. Sakr, Gebran Bassil n'a pas voulu y répondre.


Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a entamé hier une tournée en Europe. Il devrait s'entretenir aujourd'hui avec le président français, Emmanuel Macron. L'occasion pour M. Bassil de transmettre au chef d'État français deux messages de la part de son homologue libanais, Michel Aoun.Il s'agit d'abord des remerciements du chef de l'État à M. Macron pour les négociations...

commentaires (2)

LE TREMBLEMENT DE 12 RICHTER A OUVERT PEUT-ETRE LES YEUX... EN TOUT CAS RIEN NE SERA COMME AVANT LA DEMISSION !

LA LIBRE EXPRESSION

08 h 56, le 14 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LE TREMBLEMENT DE 12 RICHTER A OUVERT PEUT-ETRE LES YEUX... EN TOUT CAS RIEN NE SERA COMME AVANT LA DEMISSION !

    LA LIBRE EXPRESSION

    08 h 56, le 14 novembre 2017

  • Ainsi, Mr. Bassil veut, devant les pays occidentaux, "plaider en faveur de la neutralité du Liban, et interdire les ingérences dans ses affaires internes". Étonnant! Lui qui a toujours soutenu le Hezbollah, agent de la main-mise iranienne sur le pays, il aura fallu une intervention saoudienne pour lui ouvrir les yeux! Tout de même, mieux vaut tard que jamais!

    Yves Prevost

    07 h 16, le 14 novembre 2017

Retour en haut