X

À La Une

Un général des Gardiens de la Révolution tué en Syrie

iran

Le lieu exact ou les circonstances précises de sa mort n'ont pas été précisées.

 

OLJ/AFP
17/10/2017

Un général du corps des Gardiens de la Révolution iraniens a été tué en Syrie, où il commandait des combattants venus de son pays, a rapporté mardi la télévision d'État iranienne (Irib).

"Le général de brigade Abdollah Khosravi, ancien officier combattant de la guerre entre l'Irak et l'Iran [1980-1988, NDLR] a été tué samedi" 14 octobre, indique le site internet de l'Irib, sans préciser le lieu exact ou les circonstances de sa mort.

Selon Basij New, agence de presse du Bassidj, milice islamique placée sous l'autorité du guide suprême iranien, le général Khosravi est "tombé en martyr [...] avec deux autres défenseurs des Lieux saints" chiites en Iran.

 

(Pour mémoire : A Téhéran, un hommage solennel à un soldat iranien décapité en Syrie)

 

L'agence Fars, proche des conservateurs, précise que l'officier commandait le bataillon "Fatéhine" ("Les Vainqueurs" en persan), unité de volontaires iraniens engagée en Irak et en Syrie.

Selon l'Irib, le général défunt doit être enterré jeudi dans sa ville natale d'Arak (centre), avec un combattant afghan mort en Syrie. L'Iran est engagé en Syrie aux côtés du régime de Bachar el-Assad pour lutter contre les groupes rebelles et les jihadistes.

Selon Téhéran, l'Iran fournit en Syrie des "conseillers militaires", soldats professionnels qui ne participent pas aux combats, et des unités de volontaires recrutés et formés par les Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite de la République islamique.

L'Iran publie rarement de chiffres sur les pertes de ses troupes en Syrie. Le dernier décompte, publié en mars par l'association nationale des anciens combattants, indiquait que 2.100 combattants étaient morts ces dernières années en Syrie et en Irak, sans préciser la part des volontaires chiites recrutés en Afghanistan et au Pakistan dans ce total.

Pour mémoire

L'Iran va continuer à envoyer des forces en Syrie

Mort d'un commandant des gardiens de la révolution en Irak

L'influence des Gardiens de la Révolution appelée à grandir encore en Iran

Un ex-général des gardiens de la révolution tué en Syrie

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.