X

À La Une

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige dans les bras de Duchamp

Distinction
16/10/2017

Ils étaient quatre, ou plutôt cinq si l'on compte les deux têtes pensantes du couple Hadjithomas-Joreige, à avoir été désignés cette année par les collectionneurs de l'Adiaf (l'Association pour la diffusion internationale de l'art français) pour le Prix Marcel Duchamp, sans doute l'un des créateurs les plus géniaux du XXe siècle. Lancée en 2000, et remportée l'an dernier par l'artiste visuel Kader Kattia, cette distinction prestigieuse a pour ambition « de confirmer la notoriété d'un artiste français ou résidant en France, novateur, représentatif de sa génération et travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels ».

C'est l'historien, critique d'art, curateur et éditeur Clément Dirié que les réalisateurs et plasticiens Khalil Joreige et Joana Hadjithomas ont chargé de défendre leur projet, Discordances/Unconformities, face à un jury composé notamment de Gilles Fuchs, président de l'Adiaf, et de Bernard Blistène, directeur du Musée national d'art moderne. A l'issue de ces délibérations, les Libanais (c'est une première) se sont distingués, devançant Maja Bajevic (réalisatrice née à Sarajevo), Charlotte Moth (photographe, vidéaste et sculptrice anglaise) et Vittorio Santor (artiste visuel d'origine suisse), et décrochant ainsi la récompense la plus prestigieuse de l'art contemporain en France.

« Nous sommes submergés. L'émotion est très forte. Un mélange de reconnaissance et de joie pour y avoir cru », ont réagi les lauréats, interrogés par L'Orient-Le Jour. Et de rajouter : « Surtout que ce projet s'est fait si rapidement et sous pression, entre l'annonce de notre nomination en mars et l'accrochage en septembre.»

Projet charnière de leur œuvre car imbibé de trois villes qui leur tiennent à cœur, Discordances/Unconformities détourne et déploie la technique de prélèvement d'échantillons du sous-sol terrestre, appelé carottage, effectués à Paris, Beyrouth et Athènes. Des sculptures réalisées à partir de ces strates prélevées, telles une sorte de recomposition poétique de l'histoire, accompagnées d'une vidéo et de croquis explicatifs, font l'objet de cette installation aux accents palimpsestes qu'accueille le Centre Pompidou jusqu'au 8 janvier 2018. Questionnant les récits et les représentations possibles de l'histoire, rendant visible l'invisible et creusant profond – au propre comme au figuré - dans ce monde enterré sous nos pieds, Discordances/Unconformities, ce pari gagnant du couple Hadjithomas-Joreige a surtout ancré davantage leur œuvre, à la fois poétique et politique, dans la cour des très grands.

 

Pour mémoire
Joana Hadjithomas et Khalil Joreige rendent visible l'invisible...

Quand deux artistes libanais côtoient Picasso

Hadjithomas/Joreige en lice pour le prix Marcel Duchamp

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoun S

Mille mabrouks à Joana et Khalil qui n’arrêtent pas de nous conquérir dans plusieurs domaines: hier le cinéma et aujourd’hui l'art moderne. Ils remontent à très longtemps le temps où le sourire et la bonne humeur de Joana nous avaient conquis nous les garçons de la 4°1 ... bien longtemps.
Continuez à nous étonner, nous faire rêver et nous rendre fier de vos projets.
Bonne route et encore merci
Amicalement

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MILLE FÉLICITATIONS AU COUPLE LIBANAIS !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.