X

Économie

CMA CGM renforce sa présence à Tripoli

Transport
OLJ
07/10/2017

L'armateur français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs fondé par le Franco-Libanais Jacques Saadé, a annoncé hier dans un communiqué sa décision de renforcer son offre de services au Liban en assurant une escale hebdomadaire dans le port de Tripoli, le deuxième plus important du pays après Beyrouth – également desservi par le transporteur.

Le port, qui a mis en service début juillet deux nouveaux portiques de manutention lui permettant d'intervenir sur la majorité des porte-conteneurs, va être inclus dans les destinations desservies par CMA CGM via son service Wemed, qui relie les pays de l'est de la Méditerranée à ceux de l'ouest, avec des escales en France, en Algérie, en Égypte ou encore en Turquie. « La rotation sera la suivante : Marseille, Barcelone, Valence, Malte, Mersin, Iskenderun, Tripoli, Beyrouth, Alexandrie, Malte, Alger, Marseille », a précisé le transporteur dans son communiqué. Quatre navires sont déployés sur cette ligne, d'une capacité nominale allant de 1 200 à 1 700 conteneurs de 20 EVP (équivalent vingt pieds)

« Implanté à Beyrouth où il emploie près de 200 personnes, CMA CGM entretient une relation très forte avec le Liban et souhaite continuer à accompagner son développement économique », a-t-il ajouté. « Le Liban a historiquement représenté une priorité majeure pour CMA CGM. Nous avons toujours été pionniers dans notre offre de services, et, cette fois, nous nous rapprochons encore plus de nos clients du Nord. Avec l'escale hebdomadaire au port de Tripoli, nous espérons contribuer activement à l'essor économique et commercial de la région, et du pays en général », a déclaré pour sa part le directeur général de CMA CGM Liban.

CMA CGM a annoncé fin 2016 son intention de desservir le port de Tripoli, où la compagnie a ouvert des bureaux pour assurer des liaisons régulières. Une décision prise « pour satisfaire une demande grandissante dans une région qui génère plus de 20 % des volumes commerciaux du pays », avec le deuxième objectif, plus lointain, d'ouvrir une porte vers le marché irakien.

CMA CGM a annoncé courant septembre un bénéfice net de 219 millions de dollars au deuxième trimestre. Il s'agit du troisième trimestre consécutif de bénéfices pour le transporteur qui avait pâti en 2016 de la crise de surcapacité dans laquelle était plongé le secteur.

 

Pour mémoire

Où en sont les grands chantiers de Tripoli ?

Le port de Tripoli veut changer de dimension

« Tripoli ouvre une porte vers le marché irakien », pour CMA CGM

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

INTERETS IMPOSENT !

Khlat Zaki

Tripoli choix stratégique par excellence en vue du marché irakien bien sûr mais surtout du marché syrien de la reconstruction.
A bientôt Lattaquié et le retour aux sources.
Jacques Saadé ou le Carlos Ghosn des mers!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Dabké avec Bachir

Commentaire de Scarlett HADDAD

Retour sur un passé douloureux...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.