Dernières Infos

Russie: arrestations et sermon de Poutine après la débâcle de la compagnie VIM-Avia

AFP
28/09/2017

Les forces de l'ordre russes ont interpellé jeudi plusieurs dirigeants de la compagnie aérienne VIM-Avia, dont les difficultés ont bloqué des dizaines de milliers de passagers loin de chez eux et conduit Vladimir Poutine à tancer publiquement son gouvernement.

Mardi, la dixième compagnie russe, qui dessert de nombreuses destinations de vacances et plusieurs mégapoles chinoises, s'est déclarée incapable de fonctionner sous le poids de ses dettes, en particulier envers l'aéroport de Moscou-Domodedovo qui lui servait de base.

Le Comité d'enquête, qui avait lancé en début de semaine des poursuites pour détournement de fonds, a annoncé jeudi l'arrestation du directeur général Alexandre Kotchnev et de la responsable de la comptabilité Ekaterina Panteleïeva.
Ils doivent être inculpés et présentés à un juge, a précisé cet organisme, qui soupçonne VIM-Avia d'avoir vendu des billets en sachant délibérément qu'elle n'avait pas les moyens d'assurer ces vols.

Quant aux propriétaires de l'entreprise, "ils se sont hâtés de quitter le pays" pour une destination qui reste à déterminer, a précisé le Comité d'enquête dans un communiqué.

Cette brusque annonce a bloqué loin de chez eux plusieurs dizaines de milliers de passagers, surtout russes et chinois, avant que le gouvernement ne prenne des mesures pour assurer leur acheminement, mobilisant d'autres compagnies et l'aéroport de Moscou-Vnoukovo à qui il a été demandé de réceptionner des vols de VIM-Avia.

Le retour à la normale était cependant progressif, un millier de voyageurs chinois restant par exemple jeudi bloqués à Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Mercredi, Vladimir Poutine a ouvert le conseil des ministres, diffusé à la télévision, en sermonnant le ministre des Transports Maxime Sokolov et le vice-Premier ministre supervisant les Transports Arkadi Dvorkovitch.
"Vous êtes peut être surmenés?", a-t-il lancé au second, exigeant une résolution "rapide et efficace" de cette crise pendant que le Premier ministre Dmitri Medvedev gardait la tête baissée.
"Si encore c'était la première fois, mais cela fait des années que cela continue et nous n'arrivons pas à mettre en place une régulation convenable", a-t-il protesté.

L'agence fédérale chargée du transport aérien a proposé mercredi une taxe de 10 roubles (15 centimes d'euros) par billet pour abonder un fonds de réserve utilisable en cas de faillite dans le secteur.
Alors que le ministre des Transports avait jugé mardi inutile de soutenir VIM-Avia, le gouvernement pourrait lui octroyer une aide de plusieurs millions d'euros, selon le quotidien Vedomosti.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué