X

À La Une

Aoun : Résoudre le problème du Hezbollah nécessite une solution globale au Proche-Orient

Dans la presse

"Vous ne pouvez pas dire au Hezbollah +Nous devons démanteler votre organisation+, alors qu'Israël continue d'attaquer et de provoquer le Liban", a expliqué le président libanais, dans un entretien accordé au site d’information Al-Monitor basé à Washington.

OLJ
22/09/2017

Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé que le maintien des armes du Hezbollah reste justifié en raison de la menace israélienne qui pèse toujours sur le Liban, estimant qu'une solution régionale était nécessaire pour résoudre le problème du parti chiite. Le chef de l'Etat libanais a fait ces déclarations dans un entretien au site d'information en ligne Al-Monitor, basé à Washington, qui a été publié jeudi.

Al-Monitor a interrogé le président libanais sur le débat provoqué par les appels à coopérer entre l'armée libanaise et le Hezbollah, notamment lors des batailles que les deux parties ont menées séparément en juillet et août contre les jihadistes à la frontière syrienne.

"Vous savez, le Hezbollah est une organisation libanaise créée pour libérer le territoire libanais de l'occupation israélienne. Il a été fondé en 1985, et plus tard, en l'an 2000, Israël s'est retiré du Liban, et nous avons cru que l'action du Hezbollah était terminée", a rappelé le président Aoun.

"J'ai rencontré (le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah) en 2006 en tant que chef du Courant patriotique libre et j'ai signé une entente qui évoque les moyens de désarmer le Hezbollah tout en maintenant le dialogue, mais à l'été 2006, Israël a de nouveau attaqué. Cette situation est compliquée. Vous ne pouvez pas dire au Hezbollah +Nous devons démanteler votre organisation+, alors qu'Israël continue d'attaquer et de provoquer le Liban", a estimé le président Aoun.

Il a rappelé que "la semaine dernière, l'armée israélienne a attaqué à deux reprises. La première attaque n'a pas touché le Liban, mais elle a eu lieu contre la Syrie à partir de l'espace aérien libanais. L'Etat hébreu a par la suite simulé une attaque aérienne contre Saïda (Liban-Sud), faisant éclater les vitres des maisons, après avoir brisé le mur du son. Les avions israéliens volaient à basse altitude, au-dessus des bâtiments".

Et M. Aoun de conclure : "Actuellement, le Hezbollah est un acteur de la crise régionale. Si nous devons résoudre le problème du Hezbollah, cela doit se faire dans le cadre d'une solution générale au Proche-Orient, spécialement en Syrie".

Ce n'est pas la première fois que le président de la République libanaise prend une telle position vis-à-vis des armes du Hezbollah, depuis son élection à la magistrature suprême en octobre 2016. Vers midi, le bureau du président Aoun a toutefois publié un communiqué dans lequel il affirme que la retranscription de l'entretien sur le site contient "des affirmations imprécises, dont certaines ont été sorties de leur contexte". Le bureau de la présidence libanaise a rappelé que "les positions du chef de l'Etat ne diffèrent pas de celles exprimées dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, ainsi que durant ses rencontres avec les chefs d'États arabes et étrangers, de même que lors de son entretien avec le secrétaire général de l'ONU (...)".

Le Hezbollah se bat officiellement aux côtés des troupes du régime du président Bachar el-Assad depuis 2013. La guerre en Syrie et la question du désarmement du Hezbollah divisent profondément la classe politique libanaise.

 

Lire l'intégralité de l'entretien d'Al-Monitor avec le président Aoun ici

 

Lire aussi

Aoun à l'ONU : Non à la naturalisation des réfugiés et des déplacés au Liban

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jean abou Fayez

Etant donné que le Hezbollah est plus fort que l'armée (qui est l'hypothèse et la plainte de ses critiques), pourquoi n'a-t-il pas pris le pouvoir au Liban et imposé une théocratie chiite comme vous semblez le craindre ? Ah, mais je sais pourquoi : vous êtes de mauvaise foi. Votre seule motivation secrète est la haine et le mépris du Liban.

Jean abou Fayez

Il est en effet curieux que ceux qui se prétendent "souverainistes" libanais sont pourtant pour le désarmement du seul garant de sa souveraineté (le Hezb), et n'en offusque pas du refus d'armer l'armée libanaise comme alternative ! Tant que le Liban, sur décision américaine, n'aura pas une armée digne de ce nom capable de défendre le Liban, il n'y aura que le Hezb entre le Liban et son rayage de la carte par les israéliens.

Jean abou Fayez

Aoun, le souverainiste, le de Gaulle libanais ! Il sait que le Hezbollah est aujourd'hui le seul garant de la souveraineté libanaise.

Irene Said

Monsieur Michel Aoun,
pourquoi toujours défendre d'une façon détournée le Hezbollah, qui, vous le savez très bien, est dirigé par Téhéran pour accomplir ses propres projets d'hégémonie chiite au Proche et Moyen Orient ?
Et qui n'en a rien à faire des conséquences au Liban, pays dont il s'enfout royalement ?

Pourquoi, Monsieur Michel Aoun,
parce que vous devez payer à ce parti votre dette de ce qu'il a permis votre élection à la Présidence de la République du Liban le 31 oct. 2016...Liban qui devrait être un pays libre, indépendant et souverain ?

Alors, Monsieur Michel Aoun, où se trouve notre indépendance, notre souveraineté avec ce parti sur notre territoire armé par Téhéran pour ses propres intérêts et projets ?

Monsieur Michel Aoun, Chef de notre Etat Libanais, jusqu'à quand allez vous courber l'échine devant le Hezbollah, qui est tout sauf libanais, vous le savez très bien ?
Irène Saïd












Wlik Sanferlou

tout comme la création d'Israel a créer des réfugiés palestiniens qui, à force de camp de réfugiés et de misères, sont devenus des forces armées déstabilisant continuellement l'orient (ce qui était le plan des Britanniques , Américains, Russes et Européens en général - pour ne plus jamais voir un empire pseudo Ottoman à leurs portes et en même temps rafler traquillement le pétrole - tout le long depuis la création d'Israel), Israel non seulement bombardait le sud Liban dans les 70 mais aussi détruisait systématiquement les maisons des habitans et ferniers libanais et leur lançait des mines qui tuaient et mutilaient les habitants de la région, pour en faire aussi un autre type de frustrés qui ne voyaient plus que l'armement comme solution.
Le plan britannique onctionne à merveille: la preuve? au lieu de créer des sociétés avancées, éduquées et ouvertes vers l'avenir on ne cesse de disctuer religion, fanatisme et haine alors que les moindres pays de ce monde se tournenet vers la science et l'avenir... quel gâchi...

l'histoire ne ment pas, il faut l'écouter.

Antoine Sabbagha

Et si la solution globale au Proche-Orient n’est pas de sitôt ! Que fera-t-on ?

Zeidan Jihad

C'est à dire jamais...

En vous remerciant très cher président

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SAYYED HASSAN NASRALLAH... PAR LA GRACE DES AYATOLLAHS... PRESIDE ET S,IMPOSE DE FAIT AU LIBAN !

Bery tus

En plus il se pose en paragon des défenses des chretiens d'orient en voulant redonner le prestige de la présidence de la république !! Et bien moi je dis et affirmé QUE MON PRÉSIDENT EST DORENAVENT SAYYED HASSAN NASSRALLAH PRÉSIDENT DU LIBAN !!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TOUTE PROBABLE GUERRE NE SE LIMITERAIT PLUS AU HEZBOLLAH MAIS RAVAGERAIT TOUT LE PAYS A CAUSE DE CETTE IMPARDONNABLE GAFFE ! POURQUOI N,AVIEZ-VOUS PAS RESPECTE L,AVIS DE LA MAJORITE ECRASANTE DU PEUPLE LIBANAIS QUI NE VEUT PAS DE HEZBOLLAH AVANT DE LANCER CETTE GAFFE ?

Nader Marc

Dans 100 ans ... ?

carlos achkar

Dommage, le miracle n'a pas eu lieu. Nos présidents sont tous les mêmes (à l'exception de B.GEMAYEL). Ils sont à la merci de ceux qui leur ont donné la chance d'accéder à la magistrature suprême.
Des présidents faibles, sans pouvoir et qui ne se contentent que d'arriver à cette chaise pour les maronites. Honte à eux.
ARMEE PEUPLE ETAT

Bery tus

Mr le prédisent vous n'êtes plus mon président la gaffe mais la gaffe que vous avez faite vous nous vous coûter très chère !! Mais en tt cas à ce moment le hezb ne peut plus dire qu'ils sont là car si Israël attaque il attaquera que le hezb et non tout le liban ni sont gouv !!! MAINTENANT VOUS VENEZ DE CONDAMNER LE LIBAN ENTIER ET SON PEUPLE ... vous avez prôner le dialogue etc et avez légitimer un groupe dont la moitié des libanais sont contre ... ASSUMER LES RÉSULTATS

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON FAIT DES GAFFES ET NOS HOMMES S,ACHARNENT A
RECTIFIER ET EXPLIQUER L,INEXPLICABLE ! LE DISCOURS A L,ONU ETAIT PLUS QUE SUFFISANT ! IL FALLAIT PAS Y DEROGER...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE GAFFE COMME PEU EN FONT !

gaby sioufi

et voila le mot de la fin ET DU DEBUT aussi .
le Liban semi officiel epouse entierement l'ideologie irano/fakiho/hezbienne : RIEN NE SERA juste AVANT la liberation de Jerusalem !
OUF! plus de feuille de vigne, au moins plus rien a cacher !

Bouez Chahine

Israël dit que le Hezbollah pro-iranien le menace, le Liban dit qu'Israël le menace. C'est l'histoire de l'oeuf et de la poule, elle finira à la fin du monde.

Sarkis Serge Tateossian

Moi, je veux bien ....
Mais juridiquement (juridiction universelle, Russie, Chine, Amérique,Europe...) cela ne tient pas cher président.

On s'adresse au "Monde" ...il faut que notre langage soit audible et intelligible par les dirigeants du globe.

Un pays ne peut pas être défendu et légitimé par une armée officielle et une deuxième armée bis

Ma Fi Metlo

L'Homme qu'il faut à la bonne place , merci COMMANDANTE KHENERAL PHARE AOUN LE VISIONNAIRE de dire ce que tout président d'un pays libéré de ses chaînes d'un passé de couardise peut dire à la face du monde CE qui est bon pour le Liban et pour la région.

LE LIBAN QUE VOUS PRESIDEZ EST FORT , LIBRE ET INDÉPENDANT.

AU DIABLE LES INDIGNES D'ÊTRE LIBANAIS.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

Opération vérité

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.