X

Économie

Les six monarchies de la région touchées par la crise du Qatar

Crise du Golfe
OLJ
14/09/2017

Le boycott sans précédent du Qatar par quatre pays arabes emmenés par l'Arabie saoudite affecte les économies de l'ensemble des monarchies du Golfe, a estimé mercredi l'agence de notation financière Moody's. Cette dispute s'est traduite par des difficultés de crédit pour l'ensemble des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG : Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar), a indiqué Moody's dans un rapport.
Le 5 juin, l'Arabie, les Émirats, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions économiques (arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres) après l'avoir accusé de soutenir des groupes extrémistes. Doha a nié ces accusations. « La gravité du différend entre les pays du Golfe est sans précédent, ce qui exacerbe l'incertitude quant à l'impact économique, fiscal et social final sur le CCG dans son ensemble », a déclaré Steffen Dyck, vice-président de Moody's.
Le Qatar doit faire face à d'importants coûts économiques, financiers et sociaux découlant des restrictions commerciales et de voyage qui lui sont imposées. Jusqu'à présent, l'impact sur le Qatar a été particulièrement marqué dans les secteurs du commerce, du tourisme et des banques. D'importantes fuites de capitaux (environ 30 milliards de dollars) ont été enregistrées dans le système bancaire du Qatar en juin et juillet. De nouvelles fuites sont attendues, les banques du CCG ayant choisi de ne pas renouveler leurs dépôts, a indiqué Moody's. L'agence a estimé que le Qatar avait utilisé 38,5 milliards de dollars, soit 23 % de son PIB, pour soutenir son économie au cours des deux premiers mois de sanctions. Moody's a déclaré ne pas s'attendre à voir le Qatar emprunter sur le marché international cette année, mais indiqué que ses coûts de financement allaient augmenter.
Source : AFP

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.