Économie

Le FMI juge l’économie libanaise résiliente et met en garde contre la dette publique

OLJ
14/09/2017

Le Fonds monétaire international a livré hier, à Beyrouth, un avis nuancé sur l'économie libanaise, relevant sa capacité de résistance face à l'afflux d'environ 1,2 million de réfugiés syriens tout en l'exhortant à mettre un coup d'arrêt à l'accroissement de sa dette publique, selon l'AFP. « L'économie libanaise est connue pour sa résilience et elle a été capable à maintes reprises de supporter des chocs significatifs », estime Chris Jarvis qui a dirigé une mission au Liban du 7 au 13 septembre. Mais « pour préserver la confiance, il est urgent de placer l'économie sur une trajectoire viable et mettre un coup d'arrêt à la hausse de la dette publique », a-t-il souligné.
« Ces derniers mois, le Liban a fait des progrès sur le plan politique, avec une nouvelle loi électorale ratifiée au Parlement, ouvrant la voie à la tenue d'élections législatives », les premières en neuf ans, a ajouté M. Jarvis. Pour autant, le FMI prédit que la « croissance va demeurer sombre en 2017 ». M. Jarvis a également relevé que « le large déficit budgétaire reste aussi une source de vulnérabilité et conduit à une dette publique atteignant 148 % du PIB (produit intérieur brut) en 2016 ».
« Les autorités pourraient également promouvoir une croissance durable au travers de réformes structurelles, en incluant notamment l'amélioration du climat des affaires », a-t-il recommandé.
M. Jarvis a rencontré hier le président libanais Michel Aoun à Baabda à qui il a affirmé la détermination du FMI à soutenir le Liban sur le plan économique et financier. Le président Aoun a affirmé que « l'amélioration des secteurs productifs » ou encore la « lutte contre la corruption » étaient les « piliers de la croissance » dans le cadre de la politique économique du pays.

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.